Ombres libertines

Dimanche 10 octobre 7 10 /10 /Oct 23:59

 

 « Puis la cousine se déshabilla. Elle tendit ses poignets à la jeune fille, qui les lia. Ensuite, la plus agée vint s'allonger en travers des genoux de l'autre. La jeune fille caressa les fesses offertes, troublée. La première claque tomba. (...) La cyprine de l'étudiante coulait sur les doigts de la jeune fille, et elle commença à gémir, le souffle court. (...) La victime fut secouée par un long orgasme, qui semblait intense.

(...) Quand elle eut finir de jouir, l'aînée s'agenouilla à terre et regarda la jeune fille avec surprise et reconnaissance. »


Le Bandeau ~ Jean-François Mopin
(1)           
  

 

 

 

Lecture, le soir.

Sans se le dire vraiment, presque une habitude, une sorte de rituel qui pourrait prendre forme (laissez moi rêver doucement... je ne fais de mal à personne, après tout), un peu comme moi avec mon chocolat chaud, le soir. Une coupure entre la lumière et les ombres, un rapprochement... 

 

Une façon d'être ensemble,  tout en gardant notre indépendance ? Chacun dans un monde imaginaire, mais côte à côte, dans le même lit. Etrangement, je sens mon homme plus présent dans ces moments-là que les fois où son esprit est pleinement ailleurs. femininParce que nos deux univers se mélangent régulièrement, peut-être... Parce que nous partageons le même plaisir.  

  

Parfois, sa main se rapproche de ma peau puis me caresse légèrement, presque distraitement. Je sens son corps si proche, nos doigts se cherchent, pour un peu de chaleur... Puis chacun repart dans ses pages. 

 

Je me colle sagement à lui ; une sorte de "je suis là" rassurant. Mais l'air de rien, je respire son parfum, tout proche, tout en lisant... J'imagine un instant la douceur de sa peau, la tiédeur au creux de son cou, la lascivité de ses effleurements moins innocents... puis je retourne à mes mots. 

 

Par moment, l'un de nous va lire une phrase de son livre à l'autre. Amusement, critique, question... Echanges, avant de s'endormir l'un contre l'autre.

 

 

Le roman que je lis me laisse des impressions encore confuses. (2) 

L'écriture est particulière, et l'histoire, qui me semblait intéressante, n'est pas très judicieusement exploitée. Cette "jeune fille" (aucun prénom dans l'histoire) tente toutes sortes d'expériences sexuelles, et celles que j'ai préférées jusqu'ici sont un repas "à l'aveugle", puis cette scène associant bisexualité et soumission, ce qui donne une ambiance, une légère tension, un désir, un trouble... 

 

 

« Elle n'avait jamais ressenti autant de plaisir. Elle voulait embrasser la jeune fille pour la remercier. Cela se voyait, mais elles n'osaient pas. Le contrat qu'elles avaient passé était sensé être impersonnel, juste pour voir. En s'embrassant, elles auraient rendu leur relation plus personnelle et se seraient senties obligées de se reconnaitre un penchant homosexuel. Elles en mouraient d'envie pourtant. »

 

 

Petite question pour grande réflexion :

        "J'ai des penchants homosexuels, moi ?" (3)

 

Mon voisin, installé dans le moelleux de son oreiller, se tourne vers moi. Regard sérieux et intonation affirmée, pour un simple "oui", comme une évidence.
Et juste après, il me sourit, ses yeux s'éclairent d'une lueur d'amusement, une pointe d'impertinence... un soupçon de fierté ? 

 

Sans lui, je n'aurais jamais été tentée, je n'aurais jamais eu l'occasion de découvrir une peau nue féminine, je n'aurais jamais osé et surtout, je n'aurais jamais pensé aimer ces caresses, ces parfums, ces sensations. 

 

Pourtant, je n'estime pas avoir de "penchants homosexuels". Etrange, non ? C'est à peine si je conçois être bisexuelle. Pas que je n'assume pas, au contraire.
Cette idée d'embrasser, dans le livre, m'interpelle. Ce n'est pas tant le fait d'embrasser, mais de passer une "frontière" très personnelle dans ses valeurs. J'ai embrassé des femmes, et j'ai aimé. Il y a eu de la tendresse, même si éphémère, des émotions vraies. Pas juste la tendresse dans les gestes, de la tendresse "en moi" aussi, ressentie, consciente.
Un sentiment ? Je n'irais pas jusque là, justement. Pourtant, ça y ressemble.

 

Mon histoire relève de la curiosité, teintée d'un quelque chose de plus. Une envie d'approfondir, d'aller plus loin dans la découverte. Quelque chose juste pour moi, presque égoïste, pas uniquement pour faire plaisir à mon amant ou éveiller ses appétits (comme j'ai pu le ressentir chez certains couples, l'homme sollicitant et incitant sa partenaire).

 

Mais l'acte seul nous rend-il bisexuels ?

La tendresse nous rend-elle bisexuels ?

 

Pour la jeune fille du livre, la limite est dans le baiser. Le "plus" personnel, pour moi, c'est quoi ? Je me mettrais peut-être une étiquette "bi" si je ressentais un réel besoin de femmes. Pourtant, il y a la douceur sincère, partagée.

Où me situer ? Où est ma barrière ?

 

Homosexuel demande une exclusivité, selon moi. Ce doit être pour ça que dans le roman, ce terme me parait inapproprié. Aimer la sensualité entre femmes ne signifie pas selon moi renier mon amour pour les hommes ; j'ai besoin de caresses masculines. Ces désirs féminins ne soulignent en aucun cas un manque. Ça ne change pas qui je suis, profondément.

Dans le roman, le comportement du personnage principal est censé être féminin, mais l'écriture pourrait trahir une plume masculine, de par ce mot trop absolu, dans mon esprit. Un peu comme un homme, affolé d'un moment d'égarement, va se dire "ça y est, je suis homo !" après avoir touché un autre homme.

 

... Le terme d'un auteur et le "oui" d'un homme peuvent m'emmener loin. ;)

 

* 

 

Je replonge dans les lignes de monsieur Mopin, mais avant je me tourne vers le visage de mon lecteur observateur, qui sourit toujours.
J'aime ces regards qui prennent vie, lumineux, si proches du désir.

  

 

 

(1) Voir ici , pour plus de détails.
(2) Ce livre fera l'objet d'un article prochainement.
(3) Au fil des articles, je dévoilerai ces soirées un peu particulières.

 

 

Publié dans : Ombres libertines - ~ Découvrir les 5 commentaires ~ - ° Esquisser un petit mot (doux) °
Communauté : les blogs persos

Nuit Frissons

  • Femme
  • 40 ans, divorcée. Avec l'envie de découvrir toujours plus. À la recherche d'émotions, de complicité et de douceur. Aime la photo ; s'enrichir au contact des autres ; écrire, aussi, trouver les mots pour révéler les sentiments.
  • photo femme homme jeux tendresse

Tous mes murmures

   

© http://ombres-et-caresses.erog.fr | 2010-2012 |
| Tous droits réservés |

Protected by Copyscape Web Plagiarism Software

 

qr code1b


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

 

¤ Liste complète des articles ¤

° Mes mots mis à l'index °

¤ Flux RSS du blog ¤


° Pour me contacter ou me "suivre" °
 

 

 

Tout a commencé en juillet 2010... L'ombre et les caresses se sont presque imposées. Venues naturellement, avec le désir de confier ces pensées légères, sensuelles, ces souvenirs, doutes ou questions.

 

Quant aux photos, les miennes sont "estampillées" des mots Ombres et Caresses.

 

 

- - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Il y a actuellement  3  personne(s)
sur  OmbreS  &  CaresseS ...

 

 


  Mes Publications 

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

 

entre ses cordes

 

dix sapin

 

florilegeGratuit !

 

Notes (in)connues

Douceur émoi :  pensées diverses... & moi.

 Instants désirs :  en solo... Envies, rêves, fantasmes.

Duo de caresses :  en couple.

 Ombres libertines :  voire plus...  

Bulles de liberté :  heures légères et autres hommes.

 Frissons :  photos, auto-portraits. 

En quelques mots :  pensées, émotions, sur le vif.

Souvenirs, petites choses :  souvenirs, bonheurs.

Murmures & plumes :  récits et lectures.

 

 

Protected by Copyscape Web Plagiarism Software


 

 

chaine2

 

 

 

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Suivez-moi sur Hellocoton

Follow on Bloglovin

 


 En Cascade... 

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

 

 

   

 

 Desseins dessinés 

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - 

      (x)  Mettre le design du blog à jour.
      (x)   Trier les futures photos à mettre ici.
      (  )  Ecrire de "vrais" récits.

      (x)  Dormir tout contre lui.
      (  )  Faire des photos sur le bondage.
      (  )  Faire des photos au chocolat...
      (  )  Lire tous ces livres pour adultes. ;)
      (x)  Finir "Des désirs et des Hommes".
      (  )  Terminer l'article sur la domination.
      (x)  Faire des photos ombres & bougies.
      (x)  Tenter la cire... à deux. 
      (  )  M'occuper de moi, encore.
      (x)  Tester une séance de shiatsu.
      (x)  Faire l'amour !
 
                                                                 
 To do list


 

av bw011

Quel jour ?

Novembre 2017
L M M J V S D
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30      
<< < > >>

Doux Nuage

 
~ Ombres & Caresses ~  

 

Dévoiler Caresses Doucement Attirance Souffle Ombres Partager Goûter Désirs Homme Frôler Passion  Bander Lumière Murmures  Parfum Ventre Chaud  Prendre Aimer Rêver Mains Embrasser Hésitations Crépuscule Envies... 
J'aime ces mots.

 

liv biblio sosmall~ Pour rester en contact ~

 


  Un peu de moi... mes
 caresses, mes ombres
 

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

 

J'aime... ma fille, les chats et leurs ronronnements, le chocolat, la sensualité, la lingerie, m'habiller en noir, l'animalité, les fellations :p être attachée, les morsures amoureuses, la complicité, les caresses, les massages... la photo, la musique qui me fait pleurer, la musique dans ma bulle, écouter jouer mon musicien, regarder un bon film... les bougies (pas que pour la cire) et les luminosités douces, la Bretagne, les Alpes, les cascades, les ruisseaux, la mer et l'Océan, le bruit des vagues... les mains masculines, respirer au creux du cou d'un homme, dormir contre mon amant, embrasser sa peau... l'innocence des bébés, les sourires, les freesias, les flocons de neige et le silence feutré qui va avec... le parfum de l'air après la pluie, l'odeur du café au lait et du pain grillé... les fraises.

Je n'aime pas... le mépris, la violence, l'égoïsme, l'ingratitude, l'irresponsabilité, le manque de maturité, la mauvaise foi, la vulgarité... les dentistes, les serpents, le foie de veau, les parapluies, les cheveux électriques, le bordel, les mimes, les clowns... me lever tôt, qu'on juge ma timidité, les chiens qui ne se lassent jamais d'aboyer... vivre dans l'ignorance.

 


 

ll
 visiteurs uniques depuis les premiers chuchotements..   

 



 

Suivez-moi sur Hellocoton



 

 Sensations Plumes... 

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

 

"Le diable n'est pas autre chose que l'incarnation des pulsions anales érotiques refoulées."

 Sigmund Freud.

 

"L'érotisme, c'est quand on le fait, le porno, c'est quand on le regarde."
 Yvan Audouard.

 

"L'innocence est quelque chose de très érotique."
  Armistead Maupin. 

 

 "Le chocolat est divin, moelleux, sensuel, profond. Noir, somptueux, gratifiant, puissant, dense, crémeux, séducteur, suggestif, riche, excessif, soyeux, doux, luxueux, céleste..." 
 Elaine Sherman.

 

"La voix de la mer parle à l'âme. Le contact de la mer est sensuel, et enlace le corps dans une douce et secrète étreinte."
  Kate Chopin

 

 

twit  

En musique...

A la recherche de...

Tourner les pages

... et lire

Bibliotheque


qr code2
 
Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés