Jeudi 11 septembre 4 11 /09 /Sep 02:02

   

Parfois, une seule image, un instant figé, peuvent être très parlants...
En voici la preuve, je crois. 

 

Il y a quelques jours, j'ai passé une commande en ligne, chez un grand libraire. Avant de valider mon "panier", il m'a affiché un récapitulatif. Et là, j'ai réalisé à quel point la perversion s'était emparée de moi ! J'avais l'impression d'entendre une petite voix me chuchoter sur un ton légèrement moqueur : « tu es sûre ? Tu vas prendre tout ça ? Tout ça ? Et pas un seul article avouable dans le lot ? »

Eh bien non, pas un seul !

 

 

panier

 

  Oh, ça va... Je veux juste me cultiver. Me CUL-tiver, je vous dis. ;)
(Les cordes, c'est pour des photos...)


 

Et je ne vous montre pas ce qui attend dans mon futur panier...
C'est aussi peu recommandable ! (Ou pas.)

 

 
  Follow my blog with Bloglovin
Rendez-vous sur Hellocoton !
Publié dans : Douceur émoi - ~ Découvrir les 7 commentaires ~ - ° Esquisser un petit mot (doux) °
Mercredi 10 septembre 3 10 /09 /Sep 00:58

   

Mieux vaut tard que jamais, à ce qu'on dit...
J'aurais pu garder ces photos jusqu'à la prochaine Saint Valentin, mais non. J'en ferai d'autres en temps voulu. L'ambiance sera différente ; l'inspiration aussi ; mon état d'esprit également.

 

Le 14 février dernier, j'ai pris quelques photos. Du rouge, des coeurs, de la douceur, du moelleux. Ce dont j'aurais eu besoin, certainement. Et puis... la mélancolie a dû me rattraper, et je ne les ai pas postés, ces clichés.

 

... Faute avouée, à moitié pardonnée ? :)

 

 

* ° * ° *

 

 

valentine

 

 

valentin

 

 

valentine heart

 


° * °

 

 
  Follow my blog with Bloglovin
Rendez-vous sur Hellocoton !
Publié dans : Frissons - ~ Découvrir les 6 commentaires ~ - ° Esquisser un petit mot (doux) °
Communauté : Le Cercle des libertines
Jeudi 31 juillet 4 31 /07 /Juil 03:47

   

Un soir, j'ai réalisé : une année venait de passer. Déjà.
À la fois si long et si court. Les émotions toujours à fleur de peau, malgré les semaines, les mois écoulés.

Et même, là, on arrive à dix-huit mois...
Aujourd'hui, il y a des instants qui commencent à ressembler à quelque chose comme de la sérénité ; ça reste pourtant fragile. Je suis passée par diverses phases, normales je suppose. J'ai sombré, j'ai avancé, sans trop réfléchir, j'ai souffert, beaucoup, j'ai soufflé quand j'ai enfin pu me poser chez moi, j'ai fait un bilan de ma vie et j'ai replongé, j'ai dû faire le deuil de certains profonds désirs. Puis, depuis peu, je remonte doucement. Mais plus sûrement, je crois. En reconstruisant les bases que je veux vraiment, et pas celles imposées par l'urgence de la situation.

Je n'ai pas beaucoup écrit ici, par manque de temps, par manque d'énergie, par manque d'envie(s). Par peur, aussi, de voir ressurgir certains souvenirs, "certains" sentiments. Pourtant, j'ai laissé quelques messages, sur Twitter, que peu d'entre vous ont dû remarquer. Je les ai relus il y a quelques jours : ils décrivent plutôt bien mon évolution...
240 caractères, si je me souviens bien, pour quelques pensées et émotions.

 

 

* * * ° * * *

 


• Pour une mauvaise semaine, ce fut une mauvaise semaine... Pas certaine que la prochaine soit meilleure. Il y a bien un jour où ça ira mieux.
~
9 mars 2013

 

• Ça doit bien faire dix jours que je n'ai pas bu de chocolat chaud. Même ce rituel ne me fait plus envie, c'est dire... Tristesse.
~
13 mars 2013

 

• Aimerait des bras virils pour un câlin. Un peau à peau pour la chaleur, la douceur, le parfum. Une bouche masculine pour de vrais baisers...
~
17 mars 2013

 

• Espoir envolé, aujourd'hui. Les choses sont claires, comme ça. Douloureuses, mais claires...
~
27 mars 2013

 

• Ma fille est ce qui me permet d'avancer... Je l'aime, elle est mon trésor, un amour de douceur et de sensibilité. Très mâture...
~
7 avril 2013

 

• Pourquoi je l'aime encore ? Pourquoi c'est pour lui que je pleure au milieu de la nuit ? Pourquoi lui que je veux ? Il me manque.
~
12 mai 2013

 

• J'aimerais lire à ses côtés... ou encore, m'endormir contre lui pendant qu'il termine son roman.
~
17 mai 2013

 

• Se dire bonne nuit. Hésiter... s'embrasser, au coin des lèvres. Si doux. Voulait ? Voulait pas ? Ne pas y penser. Essayer d'oublier, déjà.
~
28 mai 2013

 

• Je crois que je vais vivre un Noël particulier... À suivre, sur le blog, peut-être, un jour prochain... :-)
~ 24 décembre 2013

 

• Là, tout de suite ? J'aimerais pouvoir pleurer dans les bras d'un homme. Être bercée et rassurée. Protégée, pour oublier un peu. Mais seule.
~
25 décembre 2013

 

• "N'oublie pas que tu es sa mère pour la vie"... Quelques mots auxquels me raccrocher, quand l'espoir et la sérénité s'en vont.
~
7 janvier 2014

 

• Achats d'après Noël : La Rééducation Sentimentale, d'E. Cavalier ; S'inventer un autre jour, d'A. Bert ; Souvenirs lamentables, de F . Rey.
~
16 janvier 2014

 

• Tomber sur un ancien mail... Lire des "je t'aime". Avoir envie d'un homme qui dise "je t'aime". Ne pas savoir si, un jour, à nouveau...
~
16 janvier 2014

 

• Il reste ces heures au milieu de la nuit, où, même un an après, la tristesse prend le dessus. C'est si long, de ne plus rien ressentir.
~
2 mars 2014

 

 


twitter

 

 

 

En résumé ?

Me remettre à la lecture érotique a été un grand pas. Pendant longtemps, je n'ai pas pu ; malgré moi j'associais les mots à des souvenirs trop personnels.
Être mère m'a sauvée, tout simplement.
J'ai eu droit à quelques parenthèses sensuelles, parfois même en photos...
Aujourd'hui, je crois qu'il est impossible de "ne plus rien ressentir". Je pense qu'il faut surtout apprendre à "ressentir autre chose"...
 



 
  Follow my blog with Bloglovin
Rendez-vous sur Hellocoton !
Publié dans : Douceur émoi - ~ Découvrir les 3 commentaires ~ - ° Esquisser un petit mot (doux) °
Dimanche 6 juillet 7 06 /07 /Juil 23:57

   

Quatre ans !
4ansPresque 1500 journées, et 1500 nuits.

 

Beaucoup de nuits torrides, beaucoup de nuits solitaires, aussi. Des larmes, d'excitation, de bonheur ou de tristesse. Des envies, des fantasmes, des rêves. De belles découvertes, et d'autres qui blessent. Des mots d'amour et des mots qui abiment. Des espoirs et du désespoir. La vie, quoi.

 

Des désirs assouvis, des épreuves traversées, des moments totalement inattendus, des instants très forts (et bons, et doux, et sensuels)... autant de façons de grandir, de devenir soi. Et c'est ça qu'il faut retenir, je crois, même si parfois, on se laisse submerger par d'autres émotions. J'ai vécu de belles choses, j'ai souffert aussi, mais surtout, j'apprends chaque jour un peu plus qui je suis, ce que je veux et refuse.

 

 

Presque 1500 jours que les ombres et les caresses sont nées ici, dans ma bulle.

Et même si cette dernière année, je n'ai pas été très présente, j'ai toujours été là, dans l'ombre, justement. Je compte bien rallumer des bougies, ici, pour une lumière douce et vive à la fois, qui je l'espère arrivera jusqu'à vous. Je sais, que certains viennent régulièrement voir s'il y a signe de vie... Merci. 

Ombres & Caresses, nom ô combien symbolique et représentatif de ces quatre années écoulées...  J'ai été inspirée, ce 6 juillet 2010.

Je reviens très vite pour d'autres billets. Promis, cette fois !

 

Photo prise il y a peu de temps...


 
  Follow my blog with Bloglovin
Rendez-vous sur Hellocoton !
Publié dans : Douceur émoi - ~ Découvrir les 6 commentaires ~ - ° Esquisser un petit mot (doux) °
Communauté : Le Cercle des libertines
Mercredi 25 décembre 3 25 /12 /Déc 02:12

   

Un petit clin d'oeil à Noël avec du rouge et du blanc... Lingerie rouge qui me fera toujours penser à la Saint Nicolas (jour où j'ai porté cette couleur pour la première fois de ma vie) et à la journée qui est allée avec.
Une envie de faire quelque photos. Même si ce n'est qu'avec mon téléphone portable, une mini séance improvisée, avec les "moyens" du bord.

... Pourquoi ce désir de refaire de la photo ? Ça a à voir avec Noël, encore.

J'ai passé un 25 décembre très agréablement particulier, unique en son genre. Vraiment. Rien à voir avec les fêtes en famille ! Un Noël que je ne suis pas prête d'oublier.

Et pour aller avec, l'envie d'écrire, à nouveau.
Un jour prochain, je vous raconterai tout ça. Promis. :)

 


noel2013 1

 

 

noel2013 2

 


~ * ° * ~ . ~  * ° * ~


 
  Follow my blog with Bloglovin
Rendez-vous sur Hellocoton !
Publié dans : Frissons - ~ Découvrir les 9 commentaires ~ - ° Esquisser un petit mot (doux) °
Communauté : Le Cercle des libertines
Vendredi 13 décembre 5 13 /12 /Déc 03:25

   

• Mois depuis notre séparation : 8, presque 9.
Mois d'abstinence : 6 (ce qui n'était jamais arrivé depuis mes 20 ans).
Rapports sexuels en 2013 : 9.
Larmes versées depuis mars : des millions.
Kilos perdus : 14.
Hématomes dus à mon anti dépresseur : 20, en moyenne, en permanence.
Nuits blanches (étincelantes) : 30 ? 40 ?
Cachets avalés : plus de 1000 !
Câlins donnés aux chats : 2 par jour, minimum.
Messages et petits cadeaux gentils reçus, même virtuels : 15, à peu près.
Amants d'un après-midi, d'une nuit, voire de trois ou quatre nuits : 4.
Rencontres amicales : 2.
Projets de rencontres : 3 ou 4 (dont un, un peu particulier... Suspense).

Et... les battements de mon coeur : 109 par minute.

 

Le médecin a dit que c'était anormalement rapide. Si encore il battait si vite pour quelqu'un... mais non.

Vivement que je me pose, que je sois chez moi, au calme, d'humeur à écrire des histoires doucement érotiques... Prendre le temps dont j'ai besoin, pour me retrouver, pour retrouver le goût d'écrire. Et le désir, aussi. L'envie de parler de "moi", de ma vie, de mes "aventures"...

Mon coeur bat vite, à l'idée de recommencer une nouvelle vie, avec une nouvelle année.

 


 
  Follow my blog with Bloglovin
Rendez-vous sur Hellocoton !
Publié dans : En quelques mots - ~ Découvrir les 3 commentaires ~ - ° Esquisser un petit mot (doux) °
Communauté : Le Cercle des libertines
Vendredi 8 novembre 5 08 /11 /Nov 03:37

 

salenoy09

 

Une nouvelle étagère dans la bibliothèque que pourrait être mon blog, si je devais mettre une image sur les mots... Un nouveau thème, pour une nouvelle vie ?

 

Bulles de liberté :  heures légères
et autres hommes.

 

 

Ma vie ne se résumera certainement pas à des heures légères avec d'autres hommes que celui qui a partagé (ou pas...) ma vie durant ces dernières années, c'est certain. Mais c'est une façon, maladroite peut-être, de faire en sorte que la vie continue. Ne pas se fermer complètement aux hommes, sans toutefois se laisser aller totalement. Ne plus engager de sentiments forts. Au mieux (pire ?), ça sera de la tendresse.

J'aspire à faire ma vie seule, en maman célibataire. J'ai envie de profiter de ma liberté. Pas vraiment pour séduire les hommes, non, mais plutôt pour vivre sans leur regard, sans jugement sur ce que je suis au quotidien. J'ai envie, un peu comme ici, de me créer mon nid, mon refuge, ma bulle. Là où je pourrai grandir sans devoir rendre de comptes.

Sous l'appellation « bulles de liberté », vous découvrirez donc quelques heures volées à mon quotidien difficile. Une envie de tester la vie d'UN célibataire qui papillonne, en quelque sorte. C'est... distrayant, parfois amusant, de temps en temps flatteur, même s'il ne faut pas trop y penser. Sinon, ça devient vite impersonnel ou même triste, d'en arriver à grapiller un peu de tendresse et de chaleur des corps, auprès d'un inconnu qu'on ne reverra peut-être jamais.

Le vrai but, dans cette histoire, je crois, est de réapprendre à désirer, se réapproprier le plaisir, accepter de partager, de donner et de SE donner, du moins un instant. De retrouver un peu d'estime, au travers du regard des hommes. De se fabriquer de nouveaux souvenirs qui, au fil du temps, effaceront les autres, ceux qui ressurgissent encore et font toujours mal...

 

 

J'ai aussi d'autres billets presque finis, sur mon expérience "site de rencontres". À venir, bientôt...

 

 
  Follow my blog with Bloglovin
Rendez-vous sur Hellocoton !
Publié dans : Bulles de liberté - ~ Découvrir les 9 commentaires ~ - ° Esquisser un petit mot (doux) °
Communauté : Le Cercle des libertines
Mercredi 25 septembre 3 25 /09 /Sep 06:52

   

dans ses brasCe soir, nous sommes arrivés à l'appartement en même temps. Nous, deux colocataires forcés. Lui qui veut que je m'en aille pour pouvoir ramener ses conquêtes en totale liberté, moi qui ne trouve toujours pas d'appartement vu ma situation critique.

Journée difficile pour moi, entre recherche d'un emploi, d'un logement, la peur de finir à la rue réellement, et la crainte de perdre la garde de ma fille ; les démarches ont été officiellement engagées par mon ex-mari. Il a attendu le moment où j'étais la plus faible, sous traitement anti dépresseur, pour attaquer. La vie ne me fait pas de cadeau.

 



De ces derniers mois, il y aurait trop de choses à dire. J'ai subi les humiliations, les menaces, le mépris, la malhonnêteté, la tromperie... de la part de deux hommes.

 


Ce soir, nous sommes arrivés à l'appartement en même temps, et je savais que pour lui aussi la journée avait été plus que difficile. Perte de boulot, de son côté. Chacun ses galères, maintenant.

Moi, je pleurais. Je lui ai demandé comment ça s'était passé, il s'est confié à moi (chose rare), je lui ai dit que j'étais sincèrement désolée pour lui...

... et nous avons partagé un bref câlin. J'ai retrouvé un instant sa chaleur, son odeur. Ça faisait plusieurs mois.
Et au milieu de mes larmes, je lui ai murmuré que je l'aimais encore. Que c'est pour cette raison que moi, je voulais partir d'ici. Pour pouvoir enfin l'oublier. Il y a quelques jours, je lui ai dit que même si, certes, le loyer ici n'était pas cher, j'en payais le prix fort sentimentalement. Il n'a pas compris le message que je souhaitais faire passer, je n'ai pas osé développer ; trop peur de sa réaction.

Mais ce soir, c'était différent. Alors je lui ai avoué ces mots que je retiens. Même s'ils sont vains, inutiles, je les lui ai dits. Pourtant, je le déteste si fort à la fois, pour toute cette souffrance qu"il m'impose... pourtant, il ne les mérite pas, et moi, je mérite d'être aimée par un homme meilleur que lui.
 
Il m'a serrée un peu plus fort contre lui. Puis chacun est reparti de son côté. Moi cloitrée dans cette chambre pleine de cartons qui attendent que j'aie enfin un "chez-moi". Ma fille partie chez son père.
Moi, avec l'envie de rien. Le découragement et l'envie d'arrêter de me battre... je l'avoue.


 

Je tenais à vous remercier (vous vous reconnaitrez...), vous qui m'envoyez des
mails, des messages, vous qui vous inquiétez pour moi, vous à qui je n'ai pas
trouvé la force de répondre personnellement...  Sachez que vos mots m'ont
sincèrement touchée, à chaque fois. Beaucoup plus que vous ne le pensez.



 
  Follow my blog with Bloglovin
Rendez-vous sur Hellocoton !
Publié dans : En quelques mots - ~ Découvrir les 4 commentaires ~ - ° Esquisser un petit mot (doux) °
Mercredi 18 septembre 3 18 /09 /Sep 05:52

 

Visuel Campagne2012 GDUne motivation pour écrire ici... une cause qui me tient à coeur ; un sujet qui me touche personnellement.

Dans le cadre de la campagne d'information et de lutte contre le cancer du sein d'Octobre Rose, plutôt que des statuts inutiles sur facebook, une Blonde Paresseuse a proposé une belle idée :

 

« On va faire une super mosaïque pour montrer nos boobs pour Octobre Rose et dire à toutes celles qui le liront que non, c'est pas des conneries, faut montrer ses seins. Plutôt de que dire qu'on part 3 mois à Mexico.

Si tu veux participer, il suffit de m'envoyer un mail à
blondeparesseuse@gmail.com
» 

   

Pour plus d'informations, je vous invite à aller lire ce billet. Et à vite envoyer votre photo (avant jeudi soir, 19 septembre). Et à lire les commentaires, la solidarité. J'ai trouvé ces messages émouvants, j'ai admiré le courage de ces femmes, qui ont osé les faire, ces photos !

Je me suis dit, quitte à les montrer ici, autant les montrer pour quelque chose.
Après tout, j'ai déjà passé du temps à la plage, par le passé, les seins nus. Et puis moi, je n'ai pas de compagnon ou mari à qui je dois demander la "permission" (de toute façon, demander ne me serait pas venu à l'idée)...

Alors, j'ai bravé mes complexes actuels, j'ai oublié mes 13 kilos de perdus, j'ai oublié ma poitrine qui a fondu comme neige au soleil, je me suis enfermée à clé dans la salle de bains, et sous la douche j'ai photographié mes seins, en pensant à cette foutue maladie, à ma prochaine mammographie... Et en pensant à vous, lectrices et auteures érotiques ! Nous sommes les mieux placées pour oser envoyer ce genre d'images, non ?

Si vous vouliez vous mobiliser vous aussi, ce serait un beau geste. Une photo, ça prend cinq minutes, à faire et à envoyer. Et on peut bien sûr rester anonyme...

Voici ma contribution (photo envoyée en couleurs) :


 

seinss2

 



 
  Follow my blog with Bloglovin
Rendez-vous sur Hellocoton !
Publié dans : Frissons - ~ Découvrir les 7 commentaires ~ - ° Esquisser un petit mot (doux) °
Samedi 6 juillet 6 06 /07 /Juil 23:55

   

... Trois bougies pour mon blog, aujourd'hui.
Trois ans, et des chemins troublants ou exaltants que je n'aurais jamais pensé emprunter.
Trois ans, et une tournure que je n'ai pas voulue.

Ici, je souhaitais confier ces moments érotiques inoubliables. Et j'en suis à verser des larmes car mon couple est mort.

Il y a quelques temps, j'ai failli supprimer certains billets. Ceux trop douloureux pour moi, ceux impossibles à relire ; mais je les ai laissés. Je suppose qu'un jour, j'arriverai à parcourir à nouveau ces lignes sans pleurer. Ne garder que le beau du souvenir...

Je suppose aussi que dans un avenir plus ou moins éloigné, je parlerai d'un autre homme... mais ça, je n'en suis pas sûre. Pas certaine de le vouloir.
Quand j'aurai la force, je coucherai "sur écran" d'autres instants précieux qui restent en moi, de ce que j'ai vécu avec cet homme, "mon homme", pendant quelques années.

Pour le moment, je suis noyée. La tristesse ne s'estompe pas.
Malgré tout, je suis contente de tenir encore ce blog, trois ans après sa naissance. Et même si je traverse des périodes de silences, j'espère qu'il continuera à vivre encore quelques années, mon "refuge". Là où je me sens chez moi...
 


 
  Follow my blog with Bloglovin
Rendez-vous sur Hellocoton !
Publié dans : Douceur émoi - ~ Découvrir les 10 commentaires ~ - ° Esquisser un petit mot (doux) °
Communauté : MI ART & MI NU
Dimanche 9 juin 7 09 /06 /Juin 01:30

   

Ma fille, rentrant de l'école et découvrant une enveloppe à bulles à mon nom, laissée sur la table de la cuisine :

 

— Oh, maman, tu as reçu un colis, c'est quoi ?
Un livre, ma chérie.
Et quoi, comme livre ?
Oh, un truc pour les grands... ça ne t'intéresserait pas.
Mais pourquoi ? Ça parle de quoi ?
... De trucs. Tu comprendrais pas. C'est compliqué à expliquer.
Ah... un livre comme celui de la série, que tu avais gagné ?
Non, pas vraiment. Allez, file te doucher !

 

Et je suis allée planquer ledit livre.
« Les soeurs à l'envers », de Pierre Louÿs. Livre en effet reçu grâce à Babelio et à la Musardine, comme celui auquel elle faisait référence, mais... dans un autre genre, quand même ! Finalement, les « Osez 20 histoires » n'ont rien d'osé, à côté !
Les textes, commes les photos, ne sont vraiment pas à mettre entre toutes les mains...


 

 
  Follow my blog with Bloglovin
Rendez-vous sur Hellocoton !
Publié dans : En quelques mots - ~ Découvrir les 3 commentaires ~ - ° Esquisser un petit mot (doux) °
Communauté : les blogs persos
Vendredi 7 juin 5 07 /06 /Juin 01:15

   

reveUn rêve.
Quand je m'assoupis en journée, souvent après avoir pleuré, blottie sur notre ancien lit commun, j'ai le sommeil léger et je me souviens de mes rêves. La plupart d'entre eux ont un rapport direct avec ce que je vis actuellement, avec mes envies ou mes peurs, mes tristesses.

Un rêve.
"Il" est très souvent présent. "Mon" homme. Ce n'est plus le mien, d'ailleurs il n'a jamais été "mien". Mais quand je dors, c'est mon homme. Il y a souvent ce mélange de répulsion, haine, reproches, colère et... attirance. De celle qui trouble, qui a un goût d'interdit. Cette folie qui fait que les corps se désirent encore. On ne se l'avoue pas, mais on le devine, on le réalise.

 
Plus que le désir physique, je crois que dans ces moments-là, dans mes rêves, j'ai envie qu'il ait encore de l'estime pour moi. De la tendresse au moins. Que je ne sois pas devenue une inconnue du jour au lendemain, transparente, inintéressante. J'aimerais avoir la "preuve" de ses mots. Les mots ne sont rien, sans les actes. Il m'a dit... me trouver toujours désirable, ressentir de la tendresse, de l'admiration... et pourtant, rien ne le montre... Était-ce juste par politesse ? Pour se donner bonne conscience ?

Moi, j'ai toujours envie de lui. Lui et pas un autre. J'ai envie de douceur, de câlins et de sexe. De faire l'amour, amoureusement, mais aussi de moments forts, de coups de cravache, de cire, de menottes. Qu'il me prenne en levrette, me morde la nuque, ce qui me rendait dingue de lui et me faisait frissonner jusqu'aux orteils.

Un rêve.
Aujourd'hui, j'étais face à lui. Je me rapprochais de son torse. Chemise ouverte. Caresses sur sa peau chaude. Son odeur. Souvenirs de la première fois. Là, j'étais tout contre lui, et je sentais qu'il bandait. Je sentais sa queue pulser contre mon ventre. Aveu troublant. Rien de plus, puisque dans mon rêve, nous étions séparés. Pas de suite. Juste ça.


Parfois, je rêve d'un regard pétillant qui en dit long... parfois, je rêve qu'on se tourne autour, qu'on se frôle, même avec la notion constante de séparation... on oublie les bonnes manières, on oublie qu'on a rompu (qu'IL a rompu) et, s'il désire d'autres femmes, je reste à ses yeux jolie, sensuelle... un "bon coup", une fille qui a osé tout avec lui, une fille qui n'a pas eu peur d'aller loin dans les découvertes, grâce à la confiance et à la complicité.

Comment oublier ça, si vite ? Pour vivre des expériences sexuelles anonymes, sans saveur particulière, à part la nouveauté ? Le plaisir de découvrir ? Moi, je préfère le plaisir de savoir qu'ensemble, on peut tout oser, expérimenter, sans se demander si l'autre va refuser ou nous trouver déplacé(e), malsain(e). Savoir comment donner et recevoir du plaisir. Sans tous ces "ratés" de deux amants certes fougueux, mais qui finalement ne savent pas donner un plaisir réel à l'autre. Un plaisir profond. C'est l'excitation de la nouveauté, qui donne des sensations éphémères, s'envolant si vite... après, il ne reste aucune émotion forte ; juste un souvenir qui va devenir flou. Mélangé à d'autres souvenirs sans noms.

Je me souviens d'un soir, nous nous étions disputés (j'ai oublié à quel sujet... comme quoi...), puis nous en avions discuté plus posément au lit. Ensuite, nous nous étions rapprochés, pour un câlin. Puis nos lèvres se sont timidement cherchées. Un baiser avec un goût de premier baiser. Plus un mot. Et... nu contre moi, il bandait. M'avait avoué que vue la situation, c'était "un peu inconvenant". Et ça m'avait profondément troublée, terriblement excitée. Nous avions fait l'amour avec une animalité rare.

Un rêve.
Et au réveil, je ne sais pas. Encore imprégnée des sensations si réelles, des souvenirs si précis, c'est agréable... et si triste à la fois. Parce que ce n'est plus vrai, tout ça.
Alors, souvent, les larmes viennent.



 
  Follow my blog with Bloglovin
Rendez-vous sur Hellocoton !
Publié dans : Instants désirs - ~ Découvrir les 4 commentaires ~ - ° Esquisser un petit mot (doux) °
Communauté : les blogs persos
Dimanche 2 juin 7 02 /06 /Juin 03:50

cfumbw6zz53  

Découverte du soir, dans mes statistisques...
Un de "mes" lecteurs (j'ai toujours trouvé prétentieux d'écrire "mes lecteurs", cette idée de possession me dérange...) utilise Blog Lovin' pour suivre, entre autres, les billets que je publie.
Du coup, je me suis inscrite sur ce site (une adresse mail et un pseudo), j'ai rentré les liens des blogs que je suis, et hop ! Voilà sur une même page, plutôt joliment présentés, tous les nouveaux articles publiés sur mes blogs favoris ! On peut ensuite "marquer comme lus" ceux qu'on a parcourus, ils apparaitront "grisés" par la suite. Et ceux qu'on n'a pas eu le temps de lire restent bien visibles. On peut "liker" certains billets, et les retrouver plus tard dans la liste de ses favoris.

Et mine de rien, ça va être un sacré gain de temps. Plus besoin de chercher dans mes favoris (trop nombreux et non rangés) ou ma mémoire, de taper les adresses des blogs dont je me souviens, d'en oublier certains parfois, de vérifier s'il y a du nouveau... je suis informée directement quand je me connecte.

Blog Lovin' propose de rajouter un add-on tout petit, à Firefox.
Une fois installé, il se met en haut à droite, c'est le petit + bleu que vous voyez sur la capture d'écran ci-dessous. Le « 1 » en rouge indique qu'il y a un nouveau billet que je n'ai pas lu.

(Pour info, le petit livre marron à gauche du + est un add-on pour lire les ePub directement sur PC.)



bloglovin

 

 

Alors, apparemment, si vous voulez suivre mon blog, vous cliquez sur l'image ci-dessous, ou encore sur le petit « follow this blog » qui sera désormais rajouté en bas à gauche de chaque billet.


Follow on Bloglovin

  Follow my blog with Bloglovin 

 

... Promis, je n'ai rien à gagner dans l'histoire ! (à part du temps... et c'est important !)


Follow on Bloglovin

 

 


Follow on Bloglovin    
Rendez-vous sur Hellocoton !
Publié dans : Murmures & plumes - ~ Découvrir les 5 commentaires ~ - ° Esquisser un petit mot (doux) °
Communauté : les blogs persos
Samedi 1 juin 6 01 /06 /Juin 03:55

  Une nouvelle "rubrique" au blog...  

 

Je suis triste.
Je suis triste et j'ai le droit de l'être.

Il y a ces moments où les larmes viennent, quand je me retrouve seule, à ne plus savoir quoi faire pour penser à autre chose ou apaiser ma douleur.

Ce matin, je me suis blottie sous la couette, la tête sur l'oreiller de ma fille, pour retrouver son odeur, et j'ai pleuré. La fenêtre de la chambre était recouverte de gouttes de pluie, le monde extérieur était flou, et gris. Il pleut, tout le temps. Je voudrais du soleil, pour réchauffer ma peau et mon coeur. J'ai froid, tout le temps.

Alors, j'ai fermé les yeux.

Le chat est venu ronronner sur le lit, puis il s'est approché de moi, pour finalement se glisser sous les draps. Calé contre mon ventre, il s'est mis en boule, je sentais ses douces vibrations. Petite bouillotte demandant des câlins. Il a dormi contre moi et je me suis assoupie un moment.

J'aimerais la chaleur d'un homme. De "mon" homme, en fait. Même si je sais très bien que...
J'aimerais un câlin. Des bras masculins qui me réconfortent avec une tendresse sincère.

Je ne veux pas qu'on me bouscule, je ne veux pas qu'on me conseille, qu'on me juge. Je ne veux pas de réponses théoriques. Je veux des mots venant du coeur. Je veux de la douceur. Je veux qu'on me console, qu'on prenne soin de moi un peu. Parce que, comme toujours, c'est encore moi qui prends soin des autres.

Je voudrais qu'il y ait quelqu'un à mes côtés.
Cette solitude est dure à vivre.

Par moments, je n'arrive plus à faire semblant. Ne pas pleurer parce qu'il faut rester forte. Ne pas pleurer parce que ça ne se fait pas. Je suis fatiguée de mentir, de répondre "oui" quand on me demande si ça va. J'aimerais pouvoir dire non, et pleurer.
Ne pas pleurer devant lui, parce que... parce que quoi, au juste ? À quoi ça rime, de faire semblant d'aller bien, alors que ça fait un mal de chien ? Pour lui donner bonne conscience ? Pour qu'il se dise que j'approuve sa décision ? C'est faux.

Si vous ne voulez pas lire ce genre de billets, je le conçois très bien.
Mais moi, ici, je ne veux pas faire semblant.
Alors, revenez quand ça ira mieux, quand ces pages seront à nouveau remplies de photos légères et de textes érotiques...

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !
Publié dans : En quelques mots - ~ Découvrir les 7 commentaires ~ - ° Esquisser un petit mot (doux) °
Communauté : les blogs persos
Mercredi 29 mai 3 29 /05 /Mai 23:57

 

alone

Un message ce soir, parce que je suis encore là malgré tout... parce que je passe par ici et à chaque fois, je me dis que je m'y sens bien, dans ma bulle, c'est mon chez-moi, le seul refuge bien à moi, même s'il reste virtuel... vu que "chez moi", ce n'est plus chez moi.
Là où je vis, c'est "chez lui", un appartement devenu impersonnel, où je me sens redevable. Un endroit qu'il me tarde de quitter, pour avoir une chance d'avancer, d'oublier un peu... et c'est en même temps un endroit que je n'ai pas envie de quitter, parce que ça voudra dire que cette fois, c'est fini, bien fini, pour de bon.


Je sais, que c'est fini. Les choses ne s'arrangeront plus, c'est certain. Et pourtant il reste une infime partie de moi qui se dit qu'on aurait pu, s'il avait voulu... cette infime partie espère, à peine, un instant, parfois, même si elle sait pertinemment que c'est ridicule.

J'aimerais surtout voir chez cet homme une once de sentiment humain, une émotion, un désir, un geste, une réaction sincère. Ça me fait tellement mal, de me dire qu'il a pu me "désaimer" si vite, du jour au lendemain. Il ne m'aimait plus depuis longtemps, déjà, sûrement. M'a-t-il seulement aimée sincèrement, au fond ? Ou ne voyait-il dans notre relation que le profit qu'il pouvait en retirer et son intérêt (une mère porteuse, une secrétaire, une cuisinière...) ?
Il est plus facile de quitter que d'être quittée. Plus facile de retrouver sa liberté, plutôt que de se voir imposer une solitude paradoxale et qui torture ; je suis seule tout en vivant une sorte de colocation.
Il est surtout plus facile de fuir en avant, d'aller vivre les joies du célibat, de se rassurer auprès de n'importe quelle fille qui ne voit que ce qu'on veut bien montrer en surface. J'imagine que ça fait du bien à l'égo masculin. Il suffit juste de ne pas penser au fait que, lui ou un autre, elle ou une autre, ces gens-là s'en contrefichent. Femmes interchangeables pour hommes sex-toys... ça a quelque chose de pathétique.

Ceci dit, certaines femmes doivent y trouver leur compte, aussi, sans doute. Se faire draguer, se dire qu'on plait encore ou qu'on intéresse un mec plus âgé... Moi, j'ai essayé, de chercher dans le regard d'autres hommes à être "rassurée", mais je n'y arrive pas.
Me retrouver dans les bras d'un éventuel amant qui ne pense en réalité qu'à s'envoyer en l'air, et tenter vainement d'oublier un autre homme qui agit de la même manière, se contentant de relations éphémères... ne fait que souligner le manque que j'ai de LUI. C'est LUI, que je veux. Je m'en fous, moi, qu'un mec me trouve baisable, désirable. Je voulais "mon" homme, pour concrétiser des projets communs, pour explorer plus loin des chemins empruntés ensemble. Là encore, c'était LUI, et pas un autre.

 

* * *

 

Régulièrement, j'ai envie de venir me confier ici, étant donné que c'est le seul endroit où je puisse le faire, sans entendre l'incompréhension ou les jugements à peine cachés ("mais tu es encore amoureuse ?"... Oui, je le suis, je ne choisis pas quand j'arrête d'aimer).
Pourquoi ce silence, alors ? Parce qu'il y a sûrement trop à dire, trop à confier. Me délivrer de tout ce que j'ai sur le coeur me ferait certainement du bien, mais ouvrirait aussi encore plus grand les plaies que je tente (vainement) de refermer. Et puis, pour tout expliquer de mes émotions, réactions, il faudrait remonter dans le passé, mettre les mots, savoir où j'en suis... je manque de temps et de "disponibilité" dans ma tête. J'avance, en essayant de ne pas trop penser, j'avance pour ma fille, je suis prise par les démarches (emploi, logement, et autres papiers à n'en plus finir), les journées passent avec mes obligations de maman-solo... et le soir, épuisée mais n'arrivant pas à dormir sans aide médicale (le cerveau se met en boucle, en mode "cogitation"), je sombre dans un sommeil artificiel qui me fait oublier, pendant quelques heures, avant d'être rattrapée par tous ces cauchemars si "réels" trahissant mon chagrin et mes angoisses.

Pas un seul jour ne passe sans que la douleur ne soit ravivée. Il m'est impossible d'oublier.
Pas une seule journée sans larmes. Colère, tristesse, regrets, doutes...

Que faire, alors ? Venir déposer quelques mots, sous le coup de l'émotion ? Même dans le désordre, reflétant un désespoir somme toute banal ? Je devrais, peut-être. Et me dire "tant pis", si je vous lasse, à pleurer sur vos épaules.
De temps en temps, je laisse 140 caractères sur Tweeter, que vous pouvez lire dans la colonne de droite de ce blog ; peut-être devrais-je écrire ces quelques lignes ici, plutôt, un billet à peine plus long et construit ?

Dans mes brouillons se trouvent de nombreux articles commencés, pour la plupart non achevés par manque de liberté, parce que j'ai été interrompue par ma vie de maman ou par un bon coup de blues. Il faudrait que je les finisse. Même s'ils partent un peu dans tous les sens. On va dire que ce n'est pas grave ? Il y a plein de sujets que je voudrais aborder, des souvenirs que je veux encore laisser par écrit, des moments forts que je devrais certainement oublier, mais je ne le veux pas... des fantasmes qui m'attirent (mais qui me font du mal, parce que je ne les réaliserai pas avec celui que j'aime encore)... des livres que j'ai lus et dont je voudrais vous parler... des pensées et ressentis divers que je souhaiterais partager.

Dans tous les sens, je vous dis.
Et puis, j'aime faire des articles bien construits, bien finis. Avoir l'impression que j'ai fait le tour de ce que je voulais faire passer. Et j'aime bien trouver de belles photos pour les illustrer, ces mots. Actuellement, je n'y arrive pas, les photos me font pleurer, neuf fois sur dix. À chaque fois, un souvenir qui refait surface, un désir qui revient, un regret qui fait mal... Pour les mêmes raisons, je n'arrive plus à lire d'érotisme, ou si peu...

Sentimentale, sensible... ça joue de vilains tours.
Ça donne un goût d'envie de rien... à part dormir et laisser le temps passer. Pour se réveiller quand ça ira mieux et quand enfin il fera beau. "Mon" homme disait que mes émotions jouaient sur le soleil, car lors de notre première rencontre, en plein mois de novembre, il avait fait un temps radieux. Vu la pluie que nous avons depuis deux mois, il ne passe pas une journée sans que je pense à ses mots ; comme s'il y avait un fond de vérité...


 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !
Publié dans : Douceur émoi - ~ Découvrir les 5 commentaires ~ - ° Esquisser un petit mot (doux) °
Communauté : les blogs persos

Nuit Frissons

  • Femme
  • 40 ans, divorcée. Avec l'envie de découvrir toujours plus. À la recherche d'émotions, de complicité et de douceur. Aime la photo ; s'enrichir au contact des autres ; écrire, aussi, trouver les mots pour révéler les sentiments.
  • photo femme homme jeux tendresse

Tous mes murmures

© http://ombres-et-caresses.erog.fr | 2010-2012 |
| Tous droits réservés |

Protected by Copyscape Web Plagiarism Software

 

qr code1b


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

 

¤ Liste complète des articles ¤

° Mes mots mis à l'index °

¤ Flux RSS du blog ¤

° Pour me contacter ou me "suivre" °

 

 

Tout a commencé en juillet 2010... L'ombre et les caresses se sont presque imposées. Venues naturellement, avec le désir de confier ces pensées légères, sensuelles, ces souvenirs, doutes ou questions.

 

Quant aux photos, les miennes sont "estampillées" des mots Ombres et Caresses.

 

 

- - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Il y a actuellement  1  personne(s)
sur  OmbreS  &  CaresseS ...

 

dentelle6bav

 

 

 

  Mes Publications 

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

 

entre ses cordes

 

dix sapin

 

florilegeGratuit !


a toute volee 

Notes (in)connues

Douceur émoi :  pensées diverses... & moi.

 Instants désirs :  en solo... Envies, rêves, fantasmes.

Duo de caresses :  en couple.

 Ombres libertines :  voire plus...

Bulles de liberté :  heures légères et autres hommes.  

 Frissons :  photos, auto-portraits. 

En quelques mots :  pensées, émotions, sur le vif. 

Souvenirs, petites choses :  souvenirs, bonheurs.

Murmures & plumes :  récits et lectures.

 

Protected by Copyscape Web Plagiarism Software


 

 

chaine2

 

 

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Suivez-moi sur Hellocoton

   

  pinterest kaskades

 

Follow on Bloglovin

 

 

 En Cascade... 

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

 


 

   

 

 Desseins dessinés 

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - 

      (x)  Mettre le design du blog à jour.
      (x)   Trier les futures photos à mettre ici.
      (  )  Ecrire de "vrais" récits.

      (x)  Dormir tout contre lui.
      (  )  Faire des photos sur le bondage.
      (  )  Faire des photos au chocolat...
      (x)  Lire tous ces livres pour adultes. ;)
      (x)  Finir "Des désirs et des Hommes".
      (  )  Terminer l'article sur la domination.
      (x)  Faire des photos ombres & bougies.
      (x)  Tenter la cire... à deux. 
      (  )  M'occuper de moi, encore.
      (x)  Tester une séance de shiatsu.
      (x)  Faire l'amour !
 
                                                                 
 To do list


 

av bw011

Quel jour ?

Septembre 2016
L M M J V S D
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30    
<< < > >>

Doux Nuage

 
~ Ombres & Caresses ~  

 

Dévoiler Caresses Doucement Attirance Souffle Ombres Partager Goûter Désirs Homme Frôler Passion  Bander Lumière Murmures  Parfum Ventre Chaud  Prendre Aimer Rêver Mains Embrasser Hésitations Crépuscule Envies... 
J'aime ces mots.

 

 

liv biblio sosmall~ Pour rester en contact ~

 


  Un peu de moi... mes
 caresses, mes ombres
 

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

 

J'aime... ma fille, les chats et leurs ronronnements, le chocolat, la sensualité, la lingerie, m'habiller en noir, l'animalité, les fellations :p être attachée, les morsures amoureuses, la complicité, les caresses, les massages... la photo, la musique qui me fait pleurer, la musique dans ma bulle, écouter jouer mon musicien, regarder un bon film... les bougies (pas que pour la cire) et les luminosités douces, la Bretagne, les Alpes, les cascades, les ruisseaux, la mer et l'Océan, le bruit des vagues... les mains masculines, respirer au creux du cou d'un homme, dormir contre mon amant, embrasser sa peau... l'innocence des bébés, les sourires, les freesias, les flocons de neige et le silence feutré qui va avec... le parfum de l'air après la pluie, l'odeur du café au lait et du pain grillé... les fraises.

Je n'aime pas... le mépris, la violence, l'égoïsme, l'ingratitude, l'irresponsabilité, le manque de maturité, la mauvaise foi, la vulgarité... les dentistes, les serpents, le foie de veau, les parapluies, les cheveux électriques, le bordel, les mimes, les clowns... me lever tôt, qu'on juge ma timidité, les chiens qui ne se lassent jamais d'aboyer... vivre dans l'ignorance.

 


 

ll
 visiteurs uniques depuis les premiers chuchotements..  





Protected by Copyscape Web Plagiarism Software

 


Libido Connexion, L'annuaire érotique - Femmes

 

Les Amateurs, le réseau de tous les amateurs


 

 

Suivez-moi sur Hellocoton

 

  

  

 

Sensations Plumes... 

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

 

"Le désir est une vertu déshabillée."
 Eugène Beaumont.

 

"Le diable n'est pas autre chose que l'incarnation des pulsions anales érotiques refoulées."

 Sigmund Freud.

 

"L'érotisme, c'est quand on le fait, le porno, c'est quand on le regarde."
 Yvan Audouard.

 

"L'innocence est quelque chose de très érotique."
  Armistead Maupin. 

 

 "Le chocolat est divin, moelleux, sensuel, profond. Noir, somptueux, gratifiant, puissant, dense, crémeux, séducteur, suggestif, riche, excessif, soyeux, doux, luxueux, céleste..." 
 Elaine Sherman.

 

"La voix de la mer parle à l'âme. Le contact de la mer est sensuel, et enlace le corps dans une douce et secrète étreinte."
  Kate Chopin

 

 

twit  

Curieuse !

                         

En musique...

A la recherche de...

Tourner les pages

liv biblio small

... et lire

Bibliotheque



   

 

qr code2

 
Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés