Mardi 14 février 2 14 /02 /Fév 23:56

 

Ce n'est pas parce que je suis en couple avec un homme qui renie la saint Valentin (et autres dates du couple), que je vais devenir aigrie, n'est-ce pas ?


J'aurais aimé, préparer un petit quelque chose, oh, rien de... commercial, non ! Juste une bricole, une attention pour chasser la routine... un repas, de la lingerie, une soirée sexy, une soirée en club pour l'originalité, un bain, un massage, un livre coquin, me faire belle, passer un moment à deux... j'aurais aimé, tout ça. Anticiper. Me faire plaisir et lui faire plaisir.
Mais je n'ai rien fait, sachant qu'en retour, mon homme estime que je ne mérite pas ça, apparemment. Me dire qu'il m'aime encore et me regarde toujours, que je mérite quelques gentillesses ou délicatesses, sont des efforts trop grands pour lui, puisque ça ne sera ni ce jour-là, ni un autre.

 

Pas d'occasions ou prétextes pour embellir le quotidien. Bien dommage.

 

Alors, autant se faire plaisir autrement.
J'ai une de mes résolutions à tenir. ;) Mais j'attendrai d'être seule, tranquille, pour ce plaisir solo et  gustatif. Ce week-end, sûrement. Pour une fois, une seule fois, égoïste ! Et tant pis si je finis la bouteille ! Et peut-être oserai-je un bain, un bon livre, de la musique... 

  

Et j'ai préparé la saint Valentin en sélectionnant quelques photos : mes premières avec ma télécommande (une résolution tenue, donc !). Elles vont voir le jour ici, en quelques billets. Je ne parlerai pas du modèle (je ne fais pas vraiment les photos pour ça...) mais plutôt de l'ambiance, que je suis arrivée à retranscrire ; je suis assez contente. De la douceur, de la sensualité, un côté sentimental, presque romantique... 


 

saintval5

 

 

À demain pour la suite, sûrement !

 

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

 

Publié dans : Frissons - ~ Découvrir les 9 commentaires ~ - ° Esquisser un petit mot (doux) °
Communauté : Photos érotiques
Samedi 11 février 6 11 /02 /Fév 01:31

 

Dans la continuité du billet « Osez... osez l'érotisme ! » ...   

 

 

          Fin décembre, souhaitant me faire deux ou trois auto-cadeaux de Noël, j'ai cherché quelques livres parus récemment... entre autres, « Osez 20 histoires érotiques de Noël », « Le Manoir » d'Emma Cavalier et « Echanges virtuels » de Marie Godard, pour ne pas les citer (j'avais moins espoir pour « Je t'aime, fais-moi mal » d'Erika Lust). Sincèrement, je pensais les trouver dans cette grande librairie que j'ai déjà évoquée précédemment, même si son rayon érotisme est bien caché et peu fourni ; librairie qui fait 1200m², quand même (je me suis renseignée...), laissant donc à penser qu'il y a du choix, de manière générale.

Je n'en ai trouvé AUCUN. J'y suis retournée depuis, j'ai regardé à chaque fois. Rien. Ils ont pourtant passé une commande aux Editions Blanche, pour les collectifs annuels, en format Pocket (Transports de femmes, Folies de femmes, Rêves de femmes, Jouissances de femmes... je ne sais plus lesquels étaient en rayon. Si vous en avez un à me recommander, d'ailleurs, n'hésitez pas !), j'en déduis donc qu'ils ne sont pas prêts à rajouter d'autres auteurs. Ils ont dû atteindre leur quota annuel.
Le Pocket vend mieux ? Et si on veut de la nouveauté ?

D'ailleurs, le rayon a bougé, récemment ; encore un peu moins visible. Toujours aussi haut (les petits - comme moi - ne peuvent donc attraper les livres que difficilement. Qu'on se rassure pour les mineurs), toujours aussi restreint, et... avec un nouveau nom :

  librairie3

 

Autour de la littérature... de mieux en mieux, non ?!
Quelle hypocrisie... L'érotisme n'est même plus de la littérature.

 

 

Et ne vous réjouissez pas trop vite : le rayon érotisme, c'est juste l'étagère du haut ! Près du plafond, donc, comme vous le voyez, une quarantaine de livres (et encore), quand il y a du choix.

Je n'ai pas pu résister, j'ai pris une photo (avec mon petit téléphone, donc, la qualité n'est pas au rendez-vous... par contre, les regards étonnés étaient au rendez-vous, eux ! Mais pourquoi prend-elle ces étagères-là en photo ?)

En conclusion, une fois de plus, un triste constat : les libraires veulent vendre, mais ils ont peur d'éventuels lecteurs frileux, alors, ils ne proposent quasiment rien. MAIS, sans choix, sans offre, jamais le lecteur ne prendra goût à cette LITTERATURE... et jamais il n'achètera.


 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !
Publié dans : Murmures & plumes - ~ Découvrir les 5 commentaires ~ - ° Esquisser un petit mot (doux) °
Communauté : les blogs persos
Jeudi 12 janvier 4 12 /01 /Jan 01:55

 

Non, il n'y en aura pas tant... pour commencer, juste quelques-unes, que j'essaierai de tenir.
Mais avant, pour débuter cette nouvelle année, des voeux plus... fleur bleue ?

 

 

01 fleurs3a

 

 

Dans les jours qui viennent, je vais essayer de trouver un peu de temps pour faire quelques billets, avec divers montages photos. Ou alors, je les garde pour une publication avant la Saint Valentin ; ça m'aidera à passer ce jour des amoureux, où je n'aurai pas d'amoureux désirant me manifester son amour... (oui, je suis bien en couple. Je confirme. N'allez pas croire que je suis re devenue célibataire.)

 

* * *

 

En attendant, je commence ma liste de bonnes résolutions. Rendez-vous dans six mois, pour voir où j'en suis ?

 

         • Investir dans une télécommande pour appareil photo, pour arrêter de courir, et rater sept photos sur dix. Après, restera à ruser pour cacher "l'instrument" (à défaut de jouer avec l'instrument du mâle...), mais je pense prendre celle qui déclenche deux secondes après, ce qui me laissera le temps de la faire disparaître... Être seule à faire de la photo, devant et derrière l'objectif, demande presque des dons de magicienne. ;) 

 

         • Me re maquiller. Tellement longtemps que j'ai abandonné cette part de féminité... alors bien sûr, les hommes diront « je préfère une femme au naturel » tout comme ils affirment aimer les petites poitrines... ;) mais ils sont les premiers à loucher sur les beaux décolletés et à tourner la tête au passage d'une femme fardée et habillée de manière provocante. Non pas que je veuille devenir vulgaire et aguichante, je ferai dans la discrétion, mais j'aimerais retrouver un peu de la femme que je suis. Ne pas être juste une mère, et une "femme au foyer".
J'ai envie de pouvoir me croiser dans un miroir et me trouver moins terne, surtout... envie de conjurer ce sort. Je vis avec un homme qui ne me regarde plus, à cause de qui j'ai délaissé la lingerie ( « tu me penses si superficiel ? » m'avait-il demandé, quand je lui disais que j'étais plus sexy comme ça). Envie de me rassurer, voir quelques regards masculins sur moi, même si c'est éphémère, même si ce que je veux au plus profond de moi, c'est un homme amoureux, pas un qui me trouve baisable... Envie d'être aimée pour moi, pour mes efforts, aussi. Que quelqu'un reconnaisse un peu ce que je fais (et ce, dans divers domaines).
 

 

         • Terminer tous ces billets que je n'ai jamais finis, qui attendent patiemment dans un dossier... continuer à faire vivre ce blog, malgré les moments de découragement, malgré la lassitude due à un quotidien grisaille... 

 

         • Faire l'amour, retrouver nos jeux érotiques. Sûrement la plus difficile des résolutions, vu qu'elle engage un homme. J'ai plutôt bien débuté l'année 2012, même si le rapprochement est maladroit, un peu... deux fois la première semaine de janvier ! Que de changements, après une année où la fréquence relevait du rapport tous les mois et demi, voire deux mois... Ceci dit, il faudrait retrouver un rythme de désir... car nous n'avons pas continué sur cette lancée, depuis.
Frustrée, longtemps, puis éteinte. Le plus grand des problèmes est là : mon désir s'en est allé. Rajoutez à ça que le mode solo me provoque toujours des larmes, bien trop souvent... Donc, pour résumer : retrouver le désir, et le partager, surtout.
 

 

         • Ecrire. Mais pas qu'ici. Ecrire pour être lue  par un public plus large, plus varié. Sans prétention, mais juste avec le rêve d'évoluer, de progresser et faire un bout de chemin parmi les mots érotiques. Voyager au milieu des livres. Explorer toutes ses facettes. Lire, chroniquer, écrire, corriger, mettre en page. Être publiée, qui sait ? Essayer du moins... et peut-être, auto éditer.
Envie d'essayer, envie d'avancer, de croire en quelque chose. Peut-être que je n'en suis pas capable, que je n'en vaux pas la peine... Parfois, je me dis ça, dans les phases de découragement ; parfois, je me dis que je vaux aussi bien qu'un autre. J'ai besoin, même, de croire en quelque chose. J'ai besoin d'avoir une motivation, pour sortir de mon quotidien, pour m'exprimer, pour me prouver que si ! je suis capable de quelque chose.
Pourtant, je sais que ce parcours est difficile. Surtout que je suis seule. Pas grand monde pour me motiver, m'encourager, me conseiller, croire en moi...

Je vous tiendrai au courant de la suite de ces petits projets... il faut que je trouve le temps de les évoquer ici !
 

 

         • Faire des photos avec un miroir. Arriver à jouer des reflets. Et aussi, des clichés sur le bondage,  mais pour ça, j'ai besoin d'un partenaire. Faire des photos sur le thème si chaud de la cire de bougie (et revivre cette expérience, que j'avais trouvée extrêmement excitante et sensuelle)... 

 

         • M'occuper de moi, prendre du temps pour moi, à base de douceurs  très diverses et de chocolats chauds. Même en solitaire... Je doute fort d'y arriver, ceci dit. Il me faudra vos encouragements. ;) J'ai deux séances de massage prévues en institut, avant l'été. C'est un début.  

 

         • Pour en revenir à la saint Valentin, me préparer en égoïste un petit repas : foie-gras et Sauternes. Je sais déjà que je serai seule, midi et soir... Et pourquoi pas, m'offrir un cadeau. Un livre érotique ? 



Et vous, avez-vous de bonnes résolutions ?
                            Coquines, érotiques, douces ou sensuelles...

 

 

 

Je réalise, un peu tard, que ce billet est mon centième article... :)   

 

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !
Publié dans : Instants désirs - ~ Découvrir les 14 commentaires ~ - ° Esquisser un petit mot (doux) °
Communauté : les blogs persos
Mercredi 4 janvier 3 04 /01 /Jan 03:28

 

Une nouvelle année, riche en désirs, en plaisirs...
... en sensualité, douceur, caresses et tendresse aussi, je l'espère.

 

 

01 bonne annee

 

 

 

Et plein d'autres jolies choses...

 

 

 

 

ling03a oc       nenuphar

 

 

 

Bonne année 2012 !

* * * * * * * * * *  


 

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !
Publié dans : Frissons - ~ Découvrir les 14 commentaires ~ - ° Esquisser un petit mot (doux) °
Communauté : Photos érotiques
Jeudi 22 décembre 4 22 /12 /Déc 04:29

 

GOURMANDISES1
                Vacances et fêtes de fin d'année...
Chocolats de Noël, thés chauds et autres douceurs, pour accompagner mes lectures coquines. Je suis cachée sous mon plaid tout doux, avec le chat qui ronronne sur mes genoux.


Ce soir, je vais donc vous parler de « Gourmandises, récits libertins »,
aux Editions Dominique Leroy, dans la collection  e-ros & Bagatelle, cette fois.



Cet e-book nous laisse découvrir diverses expériences libertines, où plaisirs et complicité se côtoient. J'y ai lu des nouvelles légères, agréables, qui éveillent la curiosité et montrent les côtés attirants du libertinage. Une fois encore, tout comme pour « Un, deux, trois... », il s'agit d'une approche humaine, où les personnages assument leurs désirs. Nous sommes loin des lieux que certains diabolisent, faute de connaître, et imaginent glauques.
Les auteurs sont blogueurs et sont présentés en préface de chaque histoire. Ils sont
donc ancrés dans la réalité, ce qui doit ajouter à la sensation de "confession", au côté "témoignage" (qu'il soit vrai, ou faux, là n'est pas la question). De plus, il est toujours intéressant de voir ce qu'ils ont pu écrire d'autre. J'ai particulièrement aimé la présentation d'une certaine Chocolat-Cannelle, auteur...  ;)

Le petit plus de ces récits réside dans l'alliance de différentes gourmandises :
la nourriture, et tout ce qui se déguste, de manière plus générale... Gourmandises qui font appel à différents sens. Le goût est donc un thème récurrent, qui enrichit agréablement le côté sensuel.

 

 

En quatrième de couverture, on peut lire : 

« Lier plaisir de la table et des sens à travers cinq courtes histoires écrites par des
blogueurs du web libertin et érotique, afin de vous offrir quelques gourmandises à
savourer le temps d'une lecture, tel est le projet porté par ce recueil d'e-ros & bagatelle...


Lors d'une soirée au restaurant ou d'un dîner privé, qu'ils soient en couple,
qu'ils recherchent la complicité d'une libertine, ou qu'ils convient d'autres gourmets
jusqu'à satiété, les protagonistes de ces récits dégustent des mets savoureux.
Et le plus savoureux des mets n'est-il pas le corps de leurs partenaires ?
»

 

 

Au sommaire, nous avons : Prenez, ceci est mon corps de P. Minette, Soirée gourmande de Lilou, Tiramisu libertin de Monsieur Noir, Bouteille de vin de ChocolatCannelle et Cache-cache gourmand de Palaume.

Tiramisu libertin débute avec une superbe recette, dont la lecture est délicieuse... On ressent un vrai plaisir à jouer avec les mots. Et la fin du récit est touchante, je trouve.

Soirée gourmande m'a particulièrement séduite, à cause de la complicité entre tous les personnages, à cause du respect et de la tendresse, de la délicatesse et de la sensualité qui accompagnent les actes ; personne ne se sent exclu, et je trouve ça très appréciable (peut-être est-ce dû à mes quelques expériences et à mes craintes). La psychologie des protagonistes, les raisons de leurs actes, tout est judicieusement trouvé. Un récit abouti.
Je vous recommande aussi le blog de Lilou, que j'aime beaucoup (et sur lequel je n'arrive malheureusement pas à laisser de commentaires, ce qui est très frustrant !). De plus, les photos correspondent tout à fait à ce qui m'attire.

Bouteille de vin est une histoire très plaisante, de par son ambiance, surtout. J'apprécie les récits qui ne passent pas directement aux actes, qui posent une atmosphère et prennent le temps, tout en suggestions. Je préfère peut-être la tension érotique à ce qui se passe "après"... Joli clin d'oeil final, aussi.

Prenez, ceci est mon corps est plus axé sur la description et les sensations féminines. Peut-être donc, (je ne sais pas trop), plus destiné à un lectorat masculin ? J'ai regretté que le mari soit comme oublié. Ceci dit, en conséquence, on s'attarde sur le plaisir féminin.

• Quant à Cache-cache gourmand, ce texte joue aussi à cache-cache avec le lecteur, en quelques sortes : c'est une agréable mise en bouche libertine, en jeux et défis légers, amusants, avec un petit côté mystérieux. Mais j'aurais voulu la suite, en fait ! Pourrons-nous la lire un jour sur le blog du couple ? ;)


En résumé, je recommande vivement la lecture de cet e-book ; j'ai passé un très agréablement moment. N'oubliez pas le chocolat chaud, pour aller avec ! ;)
Si j'avais écrit une histoire, j'aurais associé plaisir des corps et chocolat, c'est sûr... chocolat fondant, chocolat-peinture, chocolat à savourer à même la peau...



Vous pouvez télécharger « Gourmandises, récits libertins » sur le site
des Editions Dominique Leroy, pour
1,29€ :

http://dominiqueleroy.izibookstore.com/produit/123/

 



 

Rendez-vous sur Hellocoton !
Publié dans : Murmures & plumes - ~ Découvrir les 1 commentaires ~ - ° Esquisser un petit mot (doux) °
Communauté : Le Cercle des libertines
Lundi 19 décembre 1 19 /12 /Déc 04:30
 

     Deux photos, en couleur ou en noir et blanc, pour différentes ombres ou nuances chaudes.
Une bougie rouge pour cette luminosité, et la dentelle fleurie d'un string, juste pour jouer avec les ombres et les motifs.

Et toujours ce bijou, qui fait son apparition sur mes photos, discrètement, parfois...

         C'était l'an dernier, à Noël, alors que les nuits étaient froides.


                      Dans la même série, il y avait celles de dos...

 

 

 

ombres      ombres1

 

Teintes ocre...             

 

 

 

ombresa

 

 

... ou douceur du noir et blanc.


 

ombres1a


~ °  ~


 

Rendez-vous sur Hellocoton !
Publié dans : Frissons - ~ Découvrir les 10 commentaires ~ - ° Esquisser un petit mot (doux) °
Communauté : Photos érotiques
Jeudi 24 novembre 4 24 /11 /Nov 00:05

 

Au fil de mes promenades nocturnes et inavouées sur internet, je suis tombée sur une photo intitulée « Ombres et caresses ».
               Belle photo, représentant en effet à la perfection ces deux mots...

 

 

ombres-et-caresses




Charmée je suis. Par l'éclairage, les courbes féminines, les dessins des ombres, par l'anonymat et la pose, aussi... Je suis donc allée découvrir l'oeuvre de la photographe, Lili Renée. Douceur, féminité, sensualité.
Conclusion ? Je veux faire de tels clichés. Il me manque donc trois fois rien : un photographe, un assistant (qui tiendra ces motifs entre le soleil et moi, sinon ?) et de quoi faire de si beaux motifs. On dirait pour certains des tatouages, des calligraphies... voire de la lingerie.

 


 

cachee      fleurs

 

sein      eventail

 

Je vous invite également à admirer la suite, sur « Dessous Chics »...

 

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !
Publié dans : Frissons - ~ Découvrir les 14 commentaires ~ - ° Esquisser un petit mot (doux) °
Mercredi 23 novembre 3 23 /11 /Nov 01:30

 

Une photo toute simple... qui dévoile une ambiance, plus qu'un corps féminin.

L'envie de trouver à nouveau le temps, l'envie de se prélasser, alors que le soleil vient caresser ma peau de ses rayons matinaux. Ne pas finir de suite de s'habiller, fermer les yeux encore un moment.


 

reverie

 

Rêver, un peu, à nouveau... Se rappeler la douceur.

 

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !
Publié dans : Frissons - ~ Découvrir les 3 commentaires ~ - ° Esquisser un petit mot (doux) °
Communauté : Photos érotiques
Samedi 19 novembre 6 19 /11 /Nov 21:05

 

123 
... Nous irons en croix.

 

Soirée lecture, chocolat chaud, et un petit billet pour vous présenter une nouvelle, découverte ce soir : « Un, deux, trois... Nous irons en croix », d'Isabelle Lorédan, aux Editions Dominique Leroy, dans la collection...  e-ros D/s.

Il s'agit de domination et de soumission au sein du couple... Nous sommes loin des récits où violence rime avec douleur, rassurez-vous. Pas de contrainte ni de réelle humiliation. Justement, il peut être intéressant d'aborder le SM (qui ne plaît pas à tout le monde, j'ai la nette impression) sous un angle ludique, montrant la confiance, la complicité, le désir. Les protagonistes sont des gens tout à fait normaux, comme vous et moi, qui ont l'envie de découvrir, pour mieux se connaître et se révéler.



La nouvelle est présentée comme suit :

 

 « Jean va au devant des souhaits de sa femme en la dominant et en confiant à une complice le soin de la punir avec ce joli martinet de cuir acheté un peu plus tôt dans la soirée...
Amour, bdsm et libertinage sont les composantes de cette nouvelle érotique. »



Je complète ce résumé avec un commentaire d'Isabelle Lorédan, lu sur le blog de Chocolat Cannelle :


«Un BDSM humain et ancré dans la réalité de la vie, c'est ce que je m'efforce de dépeindre dans mes textes qui traitent du genre. Pourquoi donc le BDSM devrait-il faire frémir, être prisonnier de ses codes et de ses donjons ? Je préfère de loin dépeindre des gens ordinaires vivant leurs fantasmes à leur façon, il me semble que c'est le meilleur moyen pour que les lecteurs s'identifient à eux, se sentent touchés par ce qui leur arrive. Et comme mes textes sont à l'image de la vie, je ne m'interdis pas non plus l'humour, cela n'a rien d'incompatible.»


Je dirais donc que le pari est gagné. On peut s'identifier aux personnages, et je suis bien contente de lire que l'humour peut être compatible avec la D/s (et la sexualité en général) !
(Ceci étant dit, très personnellement, je supporte facilement des textes plus "poussés" dans le jeu SM, aussi...)

 

 

J'ai envie de rajouter deux points intéressants :
          • l'histoire de la naissance de ce texte, que vous pourrez retrouver ici.
          • et donc, une sorte de première partie à ce récit, lisible dans le tome
« osez 20 histoires
            de soumission & domination
».


J'en avais déjà parlé dans un précédent billet...

 

 

Vous pouvez télécharger « Un, deux, trois... Nous irons en croix » sur le site
des Editions Dominique Leroy, pour
1,29€ :

http://dominiqueleroy.izibookstore.com/produit/113/

 

 


 

Rendez-vous sur Hellocoton !
Publié dans : Murmures & plumes - ~ Découvrir les 4 commentaires ~ - ° Esquisser un petit mot (doux) °
Communauté : les blogs persos
Jeudi 17 novembre 4 17 /11 /Nov 02:00

 

nuagesIl n'y a qu'ici que je peux exprimer ces émotions. Alors, d'entrée, je vous préviens : je refuse les phrases bateau, les jugements, les incompréhensions, les conseils tout faits. J'ai ma dose au quotidien.
Je préfère encore les silences. Si vous ne comprenez pas (ce que je conçois),  passez juste votre chemin, et allez chercher quelques rayons de soleil plus loin...


Je ne dis pas ça méchamment, mais je ne veux vraiment pas des "arrête de t'apitoyer" ; laissez-moi me lamenter. Parce que les maux sont lourds à porter. On aimerait les oublier, on ne décide PAS. On n'y arrive pas. Et tout garder pour soi est mauvais, nous grignote.

Je crois qu'il n'y a que celles qui ont vécu "ça", qui peuvent comprendre.


* * *


Il y a deux ans, ma grossesse s'arrêtait. Oh, juste trois mois avec un foetus en moi. C'est rien. Voir son ventre commencer à s'arrondir. Avoir les manifestations d'une vie qu'on porte. Faire des projets (même si... il ne faut pas. Mais on veut y croire, sinon, à quoi bon ?). Être heureuse.

Finir à la clinique. Anesthésie générale, et tout est fini. Les larmes quotidiennes, le corps qu'on déteste, les questions. Le couple qui se défait. Les incompréhensions. Le traumatisme. À vie, je crois. L'homme oublie vite : on recommence, c'est simple, on passe au "suivant". Mais merde, on ne parle pas d'une poire blette ! Il ne suffit pas d'en choisir une autre. On parle d'un bout de bébé qu'on a vu sur un écran. On parle des symptômes post grossesse, des douleurs physiques et morales, du retour de couches... alors qu'il n'y a pas de bébé. C'est fi-ni. Juste fini. Plus rien. Rien que le vide.

Le vide, et un homme absent. Le vide, et l'incompréhension générale. Le vide, et le malaise de l'entourage. Et ceux qui font comme s'il ne s'était rien passé. Les futurs grands-parents paternels...pas UN mot de réconfort. Pas un. Tous ces gens qui renient ma douleur, au fond. Ils ne veulent pas la légitimer. Normal, ils ne sont pas touchés.

Quand c'est notre homme, qui adopte cette réaction, ça fait encore plus mal. Je manquais de dignité , selon lui ; et lui ? D'humanité, tout simplement... Alors, je me suis cachée pendant des mois, pour pleurer. Ses mots m'ont fait si mal. Ses propos complètement déplacés. 

 

* * *


Et puis, il y a cette date, qui reste gravée. Je n'y peux rien. C'est comme ça. J'ai une mémoire. Je sais, que c'était ce jour-là. Je sais, parce que c'est  aussi notre anniversaire de rencontre. Belle ironie, non ?

Alors, vous allez me dire, pourquoi ne pas positiver ? Ça paraît si simple.
Parce que monsieur ne fête plus la saint Valentin, c'est commercial (il n'a qu'à rendre ce jour autre, juste une attention sans valeur marchande, pour me dire qu'il me voit encore, qu'il m'aime toujours malgré le quotidien...), et il ne fête pas non plus les anniversaires de rencontre.
Enfin, si, la première année. C'était touchant, c'était beau. Nous avions fait l'amour. Peau à peau, corps à coeur. Je pourrais bien dire que je suis jalouse (voir un billet précédent...) je sais ses attentions envers une ex compagne, par le passé. Je ne dois plus en valoir la peine.

L'an dernier, rien. Je lui avais quand même fait un petit cadeau. Bien sûr, il avait oublié, mais a semblé touché. Bien sûr, il avait oublié la fausse couche, aussi. Et ma mammographie. Et mes craintes. Et mes doutes. Et oublié de me soutenir, me réconforter.

Cette année ? J'ai fini par lui dire, à onze heures du soir : "tiens, aujourd'hui, il n'a pas fait beau. C'est la première fois depuis quelques années. D'habitude, il fait beau, ce jour-là de l'année. Pour nous. C'était notre anniversaire, aujourd'hui. Bon anniversaire."
Qu'a-t'il répondu ? Strictement rien. Donc, je lui ai signalé que c'est à lui que je m'adressais. Puis voilà. Nous ne fêterons plus cet anniversaire. J'ai vécu en couple plusieurs fois, on a toujours fait quelque chose. Même anodin. Même un petit repas. Bref, marquer le coup, trouver un prétexte à se retrouver, se câliner.

Je suis triste. Ça va passer. Ça s'estompe doucement, avec le temps. Mais quelque chose a changé en moi, et ça, ça restera. On ne peut pas forcer les gens à oublier, à ne plus avoir mal.
Puis cette année, pas d'examens médicaux. J'ai encore six mois devant moi avant de repasser par la case clinique. Le luxe.

 

* * *

 

 J'y pense, à cette foutue date. Et je dois me taire. Mes amis, mes proches, ma famille, tous ont eu des réactions plus blessantes qu'autre chose. "Mais pourquoi tu te souviens de cette date ?!" ou encore "Quoi ? T'as gardé ton test positif ?" (Oui, je l'avais mis, en début de grossesse, dans un tiroir. Je l'ai retrouvé un an après, en effet, sans chercher. Je ne m'étais pas précipitée pour le jeter à mon retour de clinique). Je vous passe les "ça valait mieux comme ça, c'était trop tôt pour votre couple",  les "c'était pas raisonnable", les "tu n'aurais jamais pu tout gérer" et même les "avec la grippe A qui trainait, c'était pas sérieux"...
Tout ça me rend triste, juste.

J'y pense encore, et parfois, je me dis que s'il avait été là, ce petit, il marcherait, maintenant... des détails, comme ça. Quand je vois un enfant né en début d'été 2010, aussi...
Pendant trois mois, il a existé, pour moi.


Un conseil : évitez de sortir des arguments logiques et raisonnables. Ce n'est pas la raison qui parle, mais la douleur, donc ça ne consolera pas. Dites tout simplement que vous comprenez, que ça fait mal. Demandez comment ça va. N'ignorez pas ; ça ne fait pas oublier. Ça donne juste l'impression que tout le monde s'en fout. Ce qui est peut-être le cas, c'est vrai...



 

Photo du début d'article prise de ma fenêtre, pour cet anniversaire. Première année avec un ciel si gris.
Même pour ma fausse-couche, nous avions eu un mélange arc-en-ciel, pluie et soleil...



 

Rendez-vous sur Hellocoton !
Publié dans : Douceur émoi - ~ Découvrir les 20 commentaires ~ - ° Esquisser un petit mot (doux) °
Communauté : les blogs persos
Dimanche 13 novembre 7 13 /11 /Nov 01:02

 

Ce soir, juste une vidéo que je viens de découvrir, et trois photos que j'ai extraites ensuite, des instants que je préfère. Comme quoi, l'érotisme tient aussi à la suggestion...

Je trouve la musique très douce, belle et un brin mélancolique. J'aime les images, les cordes, le collier... c'est fascinant. Les noeuds sont magnifiques. L'évocation marine bien trouvée... Et cette bague, où peut s'accrocher une laisse, extrêmement troublante.
J'ai eu des frissons, la chair de poule, carrément, pour le passage aquatique... et on retrouve l'anneau au doigt. C'est sensuel au possible, à la fois émouvant et captivant.



claire1   claire   claire2

 


Voir glisser les cordes au ralenti... me rappelle de doux souvenirs, emplis de désirs, de silence troublé. Cette impression que tout va moins vite... et la caresse des cordes qui passent et repassent... Je veux revivre ça.



Par contre, je ne sais pas à quoi servent ces crochets. Si l'un d'entre vous (shibariste ?) sait, qu'il n'hésite pas à me faire découvrir cet objet.

 

 

 

Claire Tchaikowski & Betony Vernon in Those Thousand Seas from Claire Tchaikowski on Vimeo.

 

 

 

Je vous recommande d'agrandir la vidéo, pour la visionner (si vous ne la voyez pas et naviguez avec Firefox, il faut désactiver Adblock Plus pour ce blog et pour Vimeo. Sinon, elle est aussi ici).
Et je vous invite également à aller lire deux billets sur le blog de Chut ! auxquels j'ai bien sûr immédiatement pensés :

 

- Bondage sous-marin #1
- Bondage sous-marin #2

 

Et si ça vous dit... une autre forme d'art : la peinture sensuelle et colorée, avec la vidéo
« Undone ». Même chanteuse, même état d'esprit. Très évocateur et sexy...



 

Rendez-vous sur Hellocoton !
Publié dans : Douceur émoi - ~ Découvrir les 7 commentaires ~ - ° Esquisser un petit mot (doux) °
Mercredi 9 novembre 3 09 /11 /Nov 02:55

 

osezDepuis sa parution (fin septembre), je voulais acheter « osez 20 histoires de soumission & domination ».

Commander en ligne, j'y ai pensé, mais j'aime regrouper plusieurs livres, pour ça.


Alors, je suis allée faire un tour dans la plus grande librairie de la grande banlieue de ma grande ville. Il vendent des livres, des DVD, des CD, des places de concert... et l'autre moitié du magasin est axée sur les arts créatifs, le dessin, les accessoires de bureau. Une grande enseigne.

Les livres abordant la sexualité sous toutes ses formes sont classés à deux endroits différents. Quand j'ai acheté le « osez 20 histoires de fellation » , il se trouvait avec les guides sexos, les livres traitant de la vie du couple, de sa sexualité, à côté de "mariage", "bébé" et... "divorce". Il devait y avoir deux ou trois exemplaires. Quant aux petits guides « osez », il y en avait peu. On trouvait aussi les classiques "comment faire l'amour à un homme / une femme".

Il y a, ensuite, un rayon appelé "littérature". C'est tout ; rien de plus. Je le cherche à chaque fois, et j'ai peur qu'un jour il disparaisse totalement. Ce rayon est en fait UNE étagère, tout en haut, tellement haut que j'ai du mal à accéder aux livres ! L'étagère n'a même pas un mètre de largeur. On ne peut pas dire qu'on hésite devant une telle abondance de choix. bientôt, je vais avoir plus de volumes à proposer qu'eux. (Je suis allée il y a quelques temps faire un tour dans un grand sex-shop, j'ai été encore plus déçue par ce qu'ils proposaient en lectures.)

Je suis donc allée chercher mon livre D/s au rayon "couple", pensant le trouver avec les autres, mis en avant vu la nouveauté. Eh bien, il n'était pas là. Il avait migré au fameux rayon "littérature", lui ! Il, oui, au singulier. Un livre juste paru...


Conclusion : la fellation appartient au domaine "vie du couple / mariage / divorce",
et domination et soumission sont trop choquants (sales ? pervers ?) pour être là. ;)

 

° ° °

 

Anecdote : à la caisse, il y avait un homme en formation et son formateur. Deux hommes pour moi.  J'ai pris ce jour-là plusieurs livres pour enfant, et, en beau contraste, celui sur la D/s. Les deux caissiers n'ont pas croisé mon regard, intentionnellement je crois. Mais ils ont eu tous les deux de beaux sourires, après avoir passé cet article...
Comme quoi, il faut oser. Et les librairies devraient oser proposer plus. Sommes-nous  honteusement vicieux, parce que nous lisons de l'érotisme ?  

 

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !
Publié dans : Murmures & plumes - ~ Découvrir les 14 commentaires ~ - ° Esquisser un petit mot (doux) °
Communauté : les blogs persos
Mardi 8 novembre 2 08 /11 /Nov 01:57

 

Silencieuse, mais pas tout à fait inactive...
Une fois n'est pas coutume, je vais faire un billet futile. ;)

Par le passé, j'avais déjà tenté d'apprivoiser Hellocoton, sans succès. Et j'avais peur de choquer, avec mon blog "pour les grands", au milieu de ces "blogs de filles" qui partagent leurs "trucs de filles" (vous remarquerez que les termes "abonnéE", ou "amiE" prennent un "e" sur ce site, donc si vous êtes un homme inscrit - il y en a - ne vous formalisez pas pour ça !) vu que j'ai l'impression de ne pas faire dans la légèreté, moi. :(
 

J'ai fini par trouver une rubrique "sexo" dans la partie "couple"... un peu cachée, peu visitée, mais espérons qu'elle va s'animer.

Je suis donc arrivée à m'inscrire.

J'ai ensuite rencontré des difficultés pour voir apparaître mes articles sur ma page. Pourquoi cela ne marchait-il pas, quand je collais un lien ? Recherche sur internet : il me fallait le flux rss de mon blog, à intégrer dans mes paramètres. Mais où trouver cette fichue adresse ? J'ai fureté partout, j'ai fait (encore) des recherches sur Goole, même. J'ai fini par passer par la petite barre en haut de mon blog, dans "j'aime ce blog", puis "s'abonner au flux rss" : l'adresse est apparue dans la barre du bas de mon navigateur (ça peut intéresser d'autres blogueurs perdus - ou blonds).

 

* * *

 

Tout ça pour dire : si vous voulez me suivre via Hellocoton, vous pouvez maintenant le faire. Vous trouverez de quoi cliquer dans la colonne de droite. De jolies petites choses qui ressemblent à ça :

 

Suivez-moi sur Hellocoton

 

Et à ça : 

Suivez-moi sur Hellocoton

 

 

Si j'ai le courage, je copie-collerai le bouton "j'aime cet article" à la fin des articles... mais je doute qu'il soit beaucoup cliqué. J'aurais préféré pouvoir l'intégrer directement à côté des autres boutons de partage, mais je n'y suis pas parvenue. 


 

Je rajoute mon "mini profil" :


 
              Retrouvez Ombres-et-Caresses sur Hellocoton

 

 

Je vais tenter de le mettre dans la colonne de droite. Il vous permettra de découvrir d'autres blogs (non érotiques, pour la plupart, mais il y en a des sympas), de vous abonner, de découvrir ce que j'ai pu lire...

 

Et si vous le souhaitez, n'hésitez pas à vous manifester via Hellocoton,
afin de me faire découvrir vos blogs.

 


 

Juste un dernier point : vous pouvez toujours vous inscrire à la newsletter (colonne de droite, encore) ou à Facebook (http://facebook.com/ombres.et.caresses), pour ne rater aucun article. ;)  Aujourd'hui, j'ai accepté mon centième contact ! Je me dois de fêter ça...   

 

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !
Publié dans : Douceur émoi - ~ Découvrir les 1 commentaires ~ - ° Esquisser un petit mot (doux) °
Communauté : les blogs persos
Dimanche 6 novembre 7 06 /11 /Nov 04:55

 

suffering4art
Accrochez-vous, je vous emmène pour un voyage dans le monde (cruel... SM ?) de l'érotisme.


Par contre, désolée, ça ne sera pas très hot. Et j'invite les auteurs de blogs à lire cet article, et à vérifier si leurs écrits ne sont pas passés du côté obscur de la force.


 

Dans mon précédent billet, j'évoquais la découverte du plagiat d'un de mes textes par un certain Ewen86. Je doute que maintenant, il se manifeste ici...
Ambre est venue commenter mon « soixante neuf » (a-heum... pardon, je m'égare) et m'a fait part d'un phénomène identique concernant ses mots sur « après les caresses et les baisers, les caresses et les fessées » (blog que je recommande, au passage...). J'ai donc fait une petite recherche, et ai trouvé la copie sur le site forum-intime.com.

Là, Ewen86 s'appelle Argan. C'est lui, il a mis le même avatar. J'en profite pour lire sur ce même forum, d'autres fils qu'il a initiés. Le 25 octobre, il a posté « à la terrasse d'un café », reprenant donc le message « à l'ombre des caresses » trouvé sur roomantic.fr et datant du mois de mai. Il faut aller voir si l'herbe est plus verte ailleurs... n'est-ce pas ?

Sur un message, je trouve une petite phrase : "provoquez-moi..."

Comme j'ai l'esprit taquin, que je suis curieuse, et que j'ai du temps devant moi, je prends un autre "poème", soi-disant d'Argan, avec un titre qu'il me semble avoir déjà vu : À l'embouchure de mes lèvres.

Copier-coller sur Google.


Et je tombe sur... Ewen86, sur le site jecontacte.com ! Il y poste aussi « le bruit de nos silences » (que j'ai lu sur roomantic et sur son blog). Là, pas de chance, un lecteur a indiqué de suite que l'original se trouvait sur nuitlibertine.be... Il est viré direct.

Je reprends « À l'embouchure de mes lèvres » et le retrouve sur les forums Doctissimo. Je vais voir le profil de l'auteur... toujours le même avatar, et en signature, un innocent "provoquez-moi"... Et je fais connaissance avec arfalz86. C'est par-là...

 

Encore ?

Ewen est aussi inscritE sur aufeminin.com. Oui, il devient une femme. C'est bien la même personne. On retrouve des récits en commun...
Sur Club Doctissimo, nous découvrons sa date de naissance et son adresse mail (si vous voulez le / la joindre)... puis sa ville.

De là, facilement, grâce à Google mon ami, je sais ce qu'il cherche pour occuper son 11 novembre prochain (sa femme n'étant pas là - je veux bien un résumé de l'expérience bi, par contre. Mais un vrai, sincère). Par respect, je ne mets pas le lien (mais bon, respecte-t'il les gens, lui ?) .  Je sais aussi qu'il a publié sous le pseudo d'Icare sur histoires-de-sexe.net, sur vital-sexe.com et sur un autre site. Sur un autre encore, il s'appelle Aragorn86, et en plus de son e-mail, il donne son numéro de portable (j'hallucine, moi) et propose des massages à domicile ! J'atterris dans une autre dimension, carrément. (Bon, je vais peut-être appeler ? Un massage, c'est sympa... Naaaan, jamais j'appelle ! Mon dieu... puis il ne veut pas de numéro masqué. Ben tiens...)

C'est TOUJOURS le même homme. Même photo de présentation, ou adresse mail.


On trouve aussi plusieurs blogs :
      - http://cabinetdespetitescuriositespoitiers.blogspot.com
               - http://curiositesapoitiers.erog.fr
                         - http://blog.cosmopolitan.fr/blog-ewen86/?calend=2015-2


Ce ne sont que des informations publiques, trouvées aisément dans Google. Je ne vais pas harceler ce monsieur. MAIS il a de sacrées tendances schizophrènes et mythomanes. Il passe sa vie sur internet, au lieu de la vivre. J'avoue, je suis consternée. Cet homme est joignable personnellement en quelques clics. C'en est inquiétant.
Je doute qu'il soit marié, ceci dit... en fait, j'espère qu'il ne l'est pas. Parce que son attitude, toutes ces inscriptions, ce personnage faux... c'est triste.

Ce que j'aimerais qu'il comprenne, c'est à quel point il est  blessant qu'on s'attaque, d'une manière ou d'une autre, à ce qui nous est cher. Je suppose qu'il doit être désagréable de trouver regroupées toutes ces informations (PUBLIQUES, cependant, j'insiste). Je comprends. Et puis là, j'ai cassé tous ses coups. Il faudrait qu'il ose être juste LUI, une bonne fois pour toutes... et qu'il comprenne que nous ne sommes pas tous dupes, et qu'il est moche de jouer avec la confiance des gens.



Mais cet homme est lâche. Je ne l'ai pas contacté, par contre, je viens d'aller sur roomantic (chercher le titre de "son" oeuvre) et j'ai trouvé ça :


ewenetc

En conclusion...

J'aimerais pouvoir dire, comme un lecteur l'a suggéré dans mes précédentes accusations, qu'il va vite se vendre et perdre en crédibilité, étant donné que son style ne se tient pas, vu que... ce n'est pas son style, mais des genres pris ça et là. Malheureusment, peu de gens font attention à ça. Moi, pour le peu que j'ai lu, j'ai remarqué en effet, ces écarts dans le langage. Mais en lisant les lignes ci-dessus... il est partout, sous plein d'identités. Personne ne fera ce que j'ai fait. Personne ne saura.

En tout cas, je le remercie pour une chose : j'ai fait connaissance avec certains lecteurs venus ici (je ne sais pas trop comment) et je découvre de nouveaux blogs intéressants. Continuez à venir. :)  Et merci à vous tous pour votre soutien.




La photo est tirée du site suffering4art. Souffrir pour l'art... n'est-ce pas? ;)



 

Rendez-vous sur Hellocoton !
Publié dans : Murmures & plumes - ~ Découvrir les 7 commentaires ~ - ° Esquisser un petit mot (doux) °
Communauté : les blogs persos
Samedi 29 octobre 6 29 /10 /Oct 22:09

 

copiercoller Dans l'administration de mon blog, se trouvent des statistiques.

Elles me permettent de voir que des lecteurs, de plus en plus nombreux, me retrouvent en tapant directement les mots "ombres" et "caresses". Elles me font parfois sourire, par des recherches amusantes, ou (très) étonnantes. Elles m'amènent aussi à découvrir d'autres blogs qui m'ont mis(e) en liens favoris.

Cette nuit, un petit tour sur les recherches, et j'y trouve tout un passage de mon article « soixante neuf », ce qui m'intrigue. Je lance moi-même la recherche, et...

Revoilà mes mots, repris dans un article, posté une semaine après le mien. Ce n'est pas pour me rendre "hommage", non (un bien grand mot, puis je ne suis pas tout à fait morte, pour preuve, je reviens par ici) vu qu'il n'y a aucune référence à l'auteur O&C, et ce n'est pas non plus pour inciter des personnes à venir passer un moment à l'ombre de mes caresses...


Ça se passe ICI.

 

Vous verrez donc par vous-même qu'un certain ewen86 n'a même pas pris la peine de changer l'ordre des mots. Il ne s'est pas non plus trop creusé la tête pour trouver un titre... ni une conclusion (jeu de mots sur raison et déraison). Par contre, il récolte les compliments. 

 

Je ne suis pas jalouse (clin d'oeil à mon billet précédent), tant mieux s'il reçoit des éloges (et apparemment, des "points de popularité", si j'ai bien compris le principe du site). En soi, ce n'est pas de la grande littérature, juste une accumulation de  caractéristiques. Ceci dit, il aurait pu passer du temps comme un grand garçon, à chercher ces sonorités accompagnant "mon soixante". C'était un peu plus difficile, c'est vrai. Et peut-être n'a-t-il pas assez d'imagination, ou manque-t'il de temps...

Je trouve assez plaisant ce qu'il a fait de mon écrit, aussi, au fond : une petite histoire distincte, destinée à une femme, cette fois. Une autre tournure pour les mêmes termes, c'est toujours intéressant.


Cette démarche, qui a consisté à reprendre ces passages, est plutôt flatteuse ; c'est donc que j'avais réussi à toucher un lecteur. Pourtant, ewen86 aurait pu avoir la politesse de laisser alors un petit mot (doux) ici, au lieu de jouer les fantômes. Un échange est plus enrichissant.

Ce que je veux dire, c'est que je ne suis pas fermée à ce genre de jeux, pour peu qu'on me demande avant (une histoire de respect) ou qu'on fasse référence à la source de l'inspiration. Là où j'ai un peu plus de mal, c'est que j'ai écrit cet article en pensant à un homme précisément, moi, pas pour attirer l'admiration des mâles en général. Mon approche était contraire à celle de Monsieur Copie-Colle : personnelle, avec des qualificatifs qui me correspondaient et que je souhaitais réellement (tout en vérifiant qu'il n'y ait pas deux fois le même). Tout était sincère. Mon acrostiche et ses rimes en relation avec le chiffre, aussi (d'ailleurs, j'ai reçu peu de commentaires. Si vous voulez en laisser, n'hésitez pas)...




ewen texteHistoire de prendre ça à la légère, j'ai capturé la page (pour l'éternité... je suis diabolique) et je vais à mon tour y aller de mes pensées. Vous pourrez donc cliquer sur les miniatures à droite, pour tout lire. 

• « Bel écrit sensuel » : ah, oui ?
« Quelle déclaration... Pfiou ! » : elle était pour mon homme, à l'origine. :P
ewen comms « Tu es un artiste. Dans le choix du sujet, des mots et des illustrations. Cinq étoiles » : a-heum. Ça prête sacrément à sourire, quand même.
« Quelle... Heu... Richesse de vocabulaire ! Celle qui inspire ça a de la chance... » : alors là, je ris carrément. Je rajoute : et quelle pauvreté d'inspiration... Il n'empêche qu'à la place du fauteur, j'aurais honte de berner ces femmes de la sorte.
« Félicitations ! C'est coquin et bien écrit... » : ai-je le droit de remercier ? :D


 ... et je rappelle aussi que ça :


© http://ombres-et-caresses.erog.fr | 2010-2011 |
| Tous droits réservés |


Ça veut dire qu'on n'a pas le droit de se servir. Je pourrais ne pas toujours être aussi mignonne. Et je vais rajouter les bannières Copyscape, étant donné que je pensais débuter quelques récits fictifs.

 

Protected by Copyscape Web Plagiarism Software

 

* * *

 

Du coup, je suis inscrite sur Roomantic (n'ont-ils pas pensé que "room antic" se traduisait par "salle antique" ?) pour pouvoir laisser un commentaire. Mais je me suis ravisée, pour l'instant, je ne dis rien et je laisse le temps aux lecteurs de découvrir, tranquillement.

Par contre, ce site se veut concerné par la sexualité féminine, il se dit "premier site féminin français" traitant ce sujet. Image "raffinée, subtile et élégante" (je cite).  Pour dire vrai, c'est un site de rencontres à peine caché. J'ai reçu plusieurs demandes masculines quelques minutes suivant mon inscription, alors que mon profil était vide et que je n'avais même pas eu le temps de voir le fonctionnement de tout ça (je ne savais pas, au moment de l'inscription). Je n'aime pas du tout les vautours.

Et c'est un site commercial. Sex toys, lingerie, préservatifs, bijoux... Ce qui en soi, n'est pas si mal, un site dédié aux femmes, qu'on incite à découvrir, à se faire du bien (et à payer pour ça, ceci dit). On instaure une fausse ambiance "entre filles", pour mettre en confiance. Mais ça manque de sincérité, au premier abord.

... Subtil et raffiné ?
Autant que la méthode de ewen86 pour séduire ces dames ! ;)

 

* * *

 

En conclusion, je voudrais dire à ce monsieur qu'il est dommage qu'il se serve à droite à gauche. J'ai parcouru d'autres de ses billets, c'est plutôt bien écrit, mais... est-ce de lui ? Voilà ma question, maintenant.

 

 

Scintillante confiante souriante
balbutiante inconsciente (im)patiente...



Publié dans : Murmures & plumes - ~ Découvrir les 17 commentaires ~ - ° Esquisser un petit mot (doux) °
Communauté : les blogs persos

Nuit Frissons

  • Femme
  • 40 ans, divorcée. Avec l'envie de découvrir toujours plus. À la recherche d'émotions, de complicité et de douceur. Aime la photo ; s'enrichir au contact des autres ; écrire, aussi, trouver les mots pour révéler les sentiments.
  • photo femme homme jeux tendresse

Tous mes murmures

© http://ombres-et-caresses.erog.fr | 2010-2012 |
| Tous droits réservés |

Protected by Copyscape Web Plagiarism Software

 

qr code1b


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

 

¤ Liste complète des articles ¤

° Mes mots mis à l'index °

¤ Flux RSS du blog ¤

° Pour me contacter ou me "suivre" °

 

 

Tout a commencé en juillet 2010... L'ombre et les caresses se sont presque imposées. Venues naturellement, avec le désir de confier ces pensées légères, sensuelles, ces souvenirs, doutes ou questions.

 

Quant aux photos, les miennes sont "estampillées" des mots Ombres et Caresses.

 

 

- - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Il y a actuellement  3  personne(s)
sur  OmbreS  &  CaresseS ...

 

dentelle6bav

 

 

 

  Mes Publications 

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

 

entre ses cordes

 

dix sapin

 

florilegeGratuit !


a toute volee 

Notes (in)connues

Douceur émoi :  pensées diverses... & moi.

 Instants désirs :  en solo... Envies, rêves, fantasmes.

Duo de caresses :  en couple.

 Ombres libertines :  voire plus...

Bulles de liberté :  heures légères et autres hommes.  

 Frissons :  photos, auto-portraits. 

En quelques mots :  pensées, émotions, sur le vif. 

Souvenirs, petites choses :  souvenirs, bonheurs.

Murmures & plumes :  récits et lectures.

 

Protected by Copyscape Web Plagiarism Software


 

 

chaine2

 

 

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Suivez-moi sur Hellocoton

   

  pinterest kaskades

 

Follow on Bloglovin

 

 

 En Cascade... 

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

 


 

   

 

 Desseins dessinés 

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - 

      (x)  Mettre le design du blog à jour.
      (x)   Trier les futures photos à mettre ici.
      (  )  Ecrire de "vrais" récits.

      (x)  Dormir tout contre lui.
      (  )  Faire des photos sur le bondage.
      (  )  Faire des photos au chocolat...
      (x)  Lire tous ces livres pour adultes. ;)
      (x)  Finir "Des désirs et des Hommes".
      (  )  Terminer l'article sur la domination.
      (x)  Faire des photos ombres & bougies.
      (x)  Tenter la cire... à deux. 
      (  )  M'occuper de moi, encore.
      (x)  Tester une séance de shiatsu.
      (x)  Faire l'amour !
 
                                                                 
 To do list


 

av bw011

Quel jour ?

Novembre 2017
L M M J V S D
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30      
<< < > >>

Doux Nuage

 
~ Ombres & Caresses ~  

 

Dévoiler Caresses Doucement Attirance Souffle Ombres Partager Goûter Désirs Homme Frôler Passion  Bander Lumière Murmures  Parfum Ventre Chaud  Prendre Aimer Rêver Mains Embrasser Hésitations Crépuscule Envies... 
J'aime ces mots.

 

 

liv biblio sosmall~ Pour rester en contact ~

 


  Un peu de moi... mes
 caresses, mes ombres
 

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

 

J'aime... ma fille, les chats et leurs ronronnements, le chocolat, la sensualité, la lingerie, m'habiller en noir, l'animalité, les fellations :p être attachée, les morsures amoureuses, la complicité, les caresses, les massages... la photo, la musique qui me fait pleurer, la musique dans ma bulle, écouter jouer mon musicien, regarder un bon film... les bougies (pas que pour la cire) et les luminosités douces, la Bretagne, les Alpes, les cascades, les ruisseaux, la mer et l'Océan, le bruit des vagues... les mains masculines, respirer au creux du cou d'un homme, dormir contre mon amant, embrasser sa peau... l'innocence des bébés, les sourires, les freesias, les flocons de neige et le silence feutré qui va avec... le parfum de l'air après la pluie, l'odeur du café au lait et du pain grillé... les fraises.

Je n'aime pas... le mépris, la violence, l'égoïsme, l'ingratitude, l'irresponsabilité, le manque de maturité, la mauvaise foi, la vulgarité... les dentistes, les serpents, le foie de veau, les parapluies, les cheveux électriques, le bordel, les mimes, les clowns... me lever tôt, qu'on juge ma timidité, les chiens qui ne se lassent jamais d'aboyer... vivre dans l'ignorance.

 


 

ll
 visiteurs uniques depuis les premiers chuchotements..  





Protected by Copyscape Web Plagiarism Software

 


Libido Connexion, L'annuaire érotique - Femmes

 

Les Amateurs, le réseau de tous les amateurs


 

 

Suivez-moi sur Hellocoton

 

  

  

 

Sensations Plumes... 

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

 

"Le désir est une vertu déshabillée."
 Eugène Beaumont.

 

"Le diable n'est pas autre chose que l'incarnation des pulsions anales érotiques refoulées."

 Sigmund Freud.

 

"L'érotisme, c'est quand on le fait, le porno, c'est quand on le regarde."
 Yvan Audouard.

 

"L'innocence est quelque chose de très érotique."
  Armistead Maupin. 

 

 "Le chocolat est divin, moelleux, sensuel, profond. Noir, somptueux, gratifiant, puissant, dense, crémeux, séducteur, suggestif, riche, excessif, soyeux, doux, luxueux, céleste..." 
 Elaine Sherman.

 

"La voix de la mer parle à l'âme. Le contact de la mer est sensuel, et enlace le corps dans une douce et secrète étreinte."
  Kate Chopin

 

 

twit  

Curieuse !

                         

En musique...

A la recherche de...

Tourner les pages

liv biblio small

... et lire

Bibliotheque



   

 

qr code2

 
Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés