Lundi 9 avril 1 09 /04 /Avr 23:51

 

Rendez-vous hebdomadaire...             

 

  Pour repenser aux petits bonheurs simples de la semaine qui vient de s'écouler, et mieux vivre les sept jours à venir... pour souligner des instants que j'aime, aussi, et les cultiver même s'ils paraissent anodins. 

   

Cinq semaines que je tiens le rythme. C'est bien, non ?
Positiver, s'attarder sur ces petites choses qui, mises bout à bout, forment un peu le bonheur. Même si ce sont des anecdotes dont tout le monde se fiche, au fond !

Jusqu'ici, je notais au fil des jours de la semaine, ces détails à la fois insignifiants et importants. Mais cette semaine, je ne suis pas arrivée à en écrire ; ma page est restée vide jusqu'à ce soir. La course du quotidien a pris le pas sur tout le reste, me laissant vide et fatiguée le soir. Avancer, toujours, sans trop réfléchir, faire ce qu'on doit faire, sans penser à soi, sans même avoir envie de prendre du temps égoïstement...

 

Pire, ce week-end n'a été que colère et tristesse. Je suis séparée depuis plusieurs années, mon ex-mari a tout fait pour retarder le divorce (pour m'empêcher de refaire ma vie ?) et j'ai été très patiente. Alors que tout semble enfin réglé, il s'attend à ce que je lui obéisse comme avant et veut décider de tout, encore, de mon emploi du temps, de mes vacances avec ma fille (quitte à tout ruiner au dernier moment en contrecarrant mes projets). Et maintenant il refuse de me rendre ma fille quand je le souhaite, tout en me menaçant de reprendre des procédures pour obtenir la garde de notre enfant. Il UTILISE sa fille pour m'atteindre. Cet homme est laid, méprisable en plus de méprisant, débordant de bêtise crasse et de méchanceté crétine. Il est donc parti avec ma fille qui sanglotait, je ne sais pas quand elle reviendra exactement, et je n'ai pas de nouvelles, cet être exaspérant refusant qu'elle me joigne au téléphone.

Alors, pour dénicher des petites choses qui rendent heureuse, là, c'est comme la chasse aux oeufs ! (J'espère que vous avez passé de joyeuses Pâques... moi je n'avais pas ma fille à mes côtés, autant dire que ce jour de fête était morose.)

Que retirer de tout ça ? Qu'un jour, ma fille réalisera ce qu'il fait, et tout lui reviendra dans la figure, à lui ?  Plus il accumule, plus il s'en mordra les doigts, et un jour j'y gagnerai quelque chose, comme la reconnaissance de ma fille, ou sa confiance ? Qu'en sais-je, au fond ? Je l'ai mise en garde, je savais qu'il allait la monter contre moi, loin de moi... mais si ça marchait ? Vu qu'elle ne m'a pas parlé depuis trois jours, alors qu'elle avait promis d'appeler, me répétant qu'elle ne voulait pas partir et que j'allais lui manquer ?
Peut-on arriver à transformer ça en "petit bonheur" ? J'en doute. Je subis et n'arrive à rien trouver de constructif, cicatrices1 le négatif pour l'être qui m'est le plus cher au monde (mon trésor, ma fille) étant terrifiant. Son bonheur est tout ce qui m'importe.

Alors, je cherche du positif : je tente d'utiliser ma rage, ma colère, ma tristesse même, toutes mes émotions fortes. Je vais par exemple essayer d'écrire, au lieu de céder à l'appel de mon lit douillet ; en réalité, je n'ai qu'une envie, me coucher et ne plus voir cette triste réalité. Je vais aussi voir avec mon avocat comment reprendre le dessus et ne plus avoir à supporter ces menaces, pour être une bonne fois pour toutes en position dominante (même si je doute que ça puisse être possible, et j'ai bien peur qu'un homme à l'ego démesuré me pourisse régulièrement la vie pendant encore dix ans au moins). Je veux mettre la loi de mon côté et mettre ce père qui me pousse à bouts devant ses incohérences et ses erreurs.

Aujourd'hui, alors que je n'avais pas envie, je me suis forcée à m'occuper de mon petit potager, de mes diverses plantes et de ma terrasse. J'ai rangé, rempoté, taillé... au final, je suis contente du résultat. Mettons donc ça dans les petits bonheurs de la semaine. Je pourrai maintenant lire ou écrire, installée dans mon mini "salon" aux airs de jardin.

Le vrai bonheur de ces sept jours, c'est l'attitude de mon homme. Il est juste dommage que quand ça s'améliore d'un côté, ça part méchamment en vrille de l'autre, me bouffant énergie et moral. Compagnon gentil, câlin, attentionné, tentant des rapprochements amoureux et physiques, il m'a aidée à la maison, a fait des courses, s'est investi dans le quotidien. Il note mes efforts, ce que je fais ici... passe du temps avec moi, fait le repas, bref, j'ai l'impression de vivre en couple ! Et ça fait du bien.

Petit bonheur aussi, qui me fait toujours du bien : l'écouter jouer...

champagne ocInstants amusants, ce week-end, à regarder évoluer les gens lors d'un repas en groupe :
• Se demander si cet homme est venu avec cette fille, ou s'il la drague ouvertement, ou si pour lui tout est innocent... Remarquer les discussions, la demoiselle qui semble passionnée ou amusée par tout ce que lui raconte son interlocuteur. Les voir ensuite passer à la phase "contacts charnels", avec une démonstration de massages... et réaliser à ce moment-là que cette jeune femme est venue accompagnée d'un autre jeune homme ! Qui ne semble pas du tout amusé par la situation, mais qui ne dit absolument rien. Il reste renfermé, passablement dégoûté je pense, ignorant les paroles de... sa copine ? sa soeur ? ... lorsqu'elle lui dit comme c'était merveilleux quand son dos s'est décoincé.
• Voir un couple "vieux de 25 ans" se chamailler pour s'amuser, parler de leurs enfants, de leur rencontre au lycée, les voir danser, être complices... et les savoir encore amoureux, malgré le temps qui passe. Ça existe donc, pour de vrai ?
• Être touchée par un jeune futur papa venu seul, qui montre à ses voisins de table les échographies de son bébé à venir, parle de prénoms, du fait qu'ils veulent garder la surprise du sexe jusqu'à la naissance... L'entendre expliquer que comme ça, peut-être sa femme se détournera de la douleur, se demandant s'ils vont avoir une fille ou un garçon. J'ai trouvé ça tellement mignon ! (même si c'est bien une parole masculine...) ;)
• Attraper un bout de conversation : "Oh, je ne t'ai pas reconnue !" lui a-t-il dit. Et elle de répondre  un : "J'ai tant vieilli que ça ?" suivi d'un silence...

 

(Photo © O&C - Une sorte d'auto-portrait pétillant...)

 

Et pour finir, anecdote touchante pour moi : être réveillée par mon petit félin, posé juste à côté de mon oreiller, en silence. Pas un bruit, pas un miaulement, rien. Juste, sortir du sommeil en sentant quelque chose qui se pose délicatement sur mon nez. Sa patte ! J'ai ouvert les yeux, sans bouger moi non plus, et j'ai découvert mon chat là, tout près, qui me regardait sans rien manifester. Un peu plus tard (je m'étais rendormie) il m'a refait le même manège, posant doucement sa patte pile sur mon nez. J'aime sa sensibilité. Il a saisi que je dormais, qu'il ne fallait pas sauter, miauler, que ce n'était pas l'heure des jeux. J'ai eu l'impression qu'il vérifiait pourquoi je ne bougeais pas. Et il ne faisait absolument pas ça pour que je lui donne à manger, vu qu'il a ses croquettes à volonté.

(Et dire que je ne peux mettre pas mettre "j'ai mangé du chocolat pour Pâques"...)          

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !
Publié dans : Souvenirs, petites choses - ~ Découvrir les 10 commentaires ~ - ° Esquisser un petit mot (doux) °
Communauté : les blogs persos
Mercredi 4 avril 3 04 /04 /Avr 23:51

 

                         Dans cette idée de photos volées...
Un matin (encore humide... vous pensiez à quoi ?), il y a quelques jours, à la sortie de la douche. Vite fait, avant de choisir mes vêtements et de partir pour l'école. Mon téléphone portable n'est jamais bien loin.

 

 

dsc1720 final oc          dsc1720 frame oc

... À quatre pattes ...

 

 

Et puis ce que moi je vois, tous les jours, en peignoir :

 

photos-volees 1726c oc

 

 

dsc1726 oc

 

Les "traces de doigts" m'ont amusée... Un joli clin d'oeil grâce à Pixlr. ;)

 

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !
Publié dans : Frissons - ~ Découvrir les 6 commentaires ~ - ° Esquisser un petit mot (doux) °
Communauté : Photos érotiques
Lundi 2 avril 1 02 /04 /Avr 23:45

 

Rendez-vous hebdomadaire...             

 

  Pour repenser aux petits bonheurs simples de la semaine qui vient de s'écouler, et mieux vivre les sept jours à venir... pour souligner des instants que j'aime, aussi, et les cultiver même s'ils paraissent anodins. 

   

Je continue ma thérapie des petites choses.
... Cette semaine ?

Cette semaine, j'ai décidé d'avoir un balcon accueillant (où lire de l'érotisme ?), repeint, avec sol en bois, table basse, fauteuils, plantes fleuries pour de la couleur... et un coin mini-potager et plantes aromatiques. Je ne vis pas à la campagne et je le regrette parfois, alors je fais venir un brin de nature dans ma bulle en presque centre ville. Et puis, si tout pousse bien, il y aura le bonheur de nos propres cueillettes, avec ma fille. Ça me rappellera mon enfance.

Cette semaine, j'ai retrouvé avec le printemps des parfums que j'aime, qui m'émeuvent, qui sont porteurs de souvenirs. D'abord, il y a eu les feuilles de tomates, qui m'ont ramenée dans la serre de mon grand-père, quand j'étais petite et que j'allais ramasser quelques fruits avec lui. Ensuite, il y a eu le parfum des pensées, qui embaumait dans les allées de son jardin. Et je me suis revue jouant parmi ces couleurs douces, et j'ai revu ma grand-mère, et j'ai revu la rue, l'allée ombragée,
la porte bleue...

Cette semaine, il y a eu Carnaval, et ce grand feu pour marquer la fin des tristesses de l'hiver, avec Monsieur Carnaval. C'était beau, impressionnant, touchant. J'ai aimé les flammes, la luminosité, la chaleur. Et je crois bien que j'ai été touchée, aussi... imaginant que pour moi aussi, c'est peut-être la "fin des tristesses de l'hiver". J'ai envie d'y croire.

Cette semaine, il y a eu des photos. Avec le printemps, le soleil, j'ai retrouvé l'envie de capturer des instants de tous genres. Des fleurs, entre autres, encore... J'aime ce désir de photographier ; il était parti trop longtemps.
Et j'ai découvert un site pour re travailler mes clichés. Erotiques, ou pas... Je m'éveille à nouveau, je revis avec cette passion qui peut me garder attentive toute la nuit.


 

                                         selective color oc   
                   Vous vous souvenez sûrement de cette photo... La voilà retouchée.
                                            Ça se passait ici et .


    
  selective martinet                            
       Postérieur post fouet...
Et ça se lit ICI.
                         

 

 

Et puis, pour une fois (ou deux... vu que je ferai un autre billet fleuri) je vais aborder un domaine non sensuel (bien que faisant appel aux sens) :

 

azalee1
J'aime beaucoup le contraste couleur / noir et blanc.

 

 

orchidees mini1 oc

Celle-là a été prise en pensant à Juju51.
Des mini orchidées, très belles, fragiles je suppose...
J'ai failli en acheter, mais je n'ai finalement pas osé.

 

 

Cette semaine, alors que je photographiais en bas de ma résidence des camélias, une voix derrière moi m'a accusée : "Vous m'avez volé mon idée !" Je n'ai pas saisi de suite de quoi il s'agissait... puis j'ai fait connaissance avec un voisin, souriant malgré ce "vol" bien involontaire, qui aime faire de la macro lui aussi.

Cette semaine, mon homme m'a demandé si j'aimais les dames... J'ai pensé au jeu, mais je trouvais cette question étrange. Et j'ai bien sûr eu quelques idées nettement moins sages. Ma réponse ? "Je préfère les hommes, mais je ne dis pas non de temps en temps, pour les dames..." En fait, il me demandait si j'aimais l'edam. Au temps pour moi !

Cette semaine, j'ai intercepté une cuillère encore pleine de crème fraîche, qui allait partir dans l'évier, en fin de préparation de repas. "Tu sais bien que j'aime lécher la crème !" lui ai-je dit. En voyant son sourire, j'ai su qu'il avait compris l'allusion. Ma fille par contre n'a pas saisi pourquoi nos yeux brillaient pour une simple cuillère...  

Cette semaine, nous avons eu des réveils câlins, avec mon homme. Mais la journée nous appelait :  impossible de rester au lit, une fois pour moi, une fois pour lui. Encore ensommeillés, l'un contre l'autre, quelques caresses... et lui qui me dit "je suis tout électrique. Fais attention, ça va dégénérer et tu vas être en retard..."  Cette idée qu'il soit électrique, réceptif, m'a toute émoustillée. Alors, j'ai amené ma fille à l'école, et je suis revenue me glisser sous les draps tout en me déshabillant, lui annonçant que je revenais pour "prendre mon petit dégénéré et boire quelque chose de chaud". Dans ma bouche, il était tiède et doux... et j'ai fini par le boire, oui.

Cette semaine... la nuit dernière. Je me suis couchée tard, mon homme dormait déjà. Dans son sommeil, il est venu se blottir tout contre mon dos, son visage dans mon cou, sa peau nue contre la mienne. Besoin de contact inconsciemment. Je me suis endormie en l'écoutant respirer. Ce matin, il se levait avant moi. À l'aube, avant de sortir du lit, il m'a embrassée. Je dormais, mais un "je t'aime" murmuré m'a sortie de mes rêves. Alors, j'ai câliné mon homme. Un moment simple, banal peut-être... mais non. Tout tendre. Des caresses, des baisers. Sa peau, son odeur. Ses soupirs de bien-être. Et j'ai aimé ce soir, quand il m'a dit qu'il n'avait pas envie de sortir du lit, ce matin...
  

 

(Et moi qui pensais ne pas avoir grand chose à écrire...)          

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !
Publié dans : Souvenirs, petites choses - ~ Découvrir les 7 commentaires ~ - ° Esquisser un petit mot (doux) °
Communauté : les blogs persos
Mercredi 28 mars 3 28 /03 /Mars 13:55

 

Ça faisait longtemps que je m'étais promis de le faire ; j'ai d'ailleurs, dans ce but, précieusement gardé quelques captures d'écran.
En regardant les statistiques de mon blog, et plus précisément les recherches qui aboutissent sur Ombres & Caresses, je suis souvent amusée, parfois étonnée... voire légèrement dégoûtée. Perplexe, aussi...

        Voyez vous-même :

 

 

recherches2

 

Alors...

• cuisses cambrées : je ne sais pas... j'imagine quelque chose de douloureux.
2 : comment peut-on faire une telle recherche ?! Et surtout, atterrir chez moi...
you porn tendresse nocturne : j'aime ce contraste. ;)
rêverie en vidéo porno : c'est beau.
blog eille : ... ???
bander sous le fouet : tiens, je devrais tenter. Pas sûre que j'arrive à le faire bander...
• l'odeur du sperme de mon mari m'insupporte : bon, ben c'est pas ici qu'il y aura la solution, je le crains... Les seules fois où ça me dérange, c'est quand je dois trier les kleenex de monsieur, parce que la salle de bains fleure bon depuis deux jours, et que fifille me demande ce qui sent si fort... Pour le goût, il paraît que le jus d'ananas ou le thé au jasmin font fureur. Pour l'odeur ? Une pince à linge ? Des cours d'apnée ? Je sais ! Avaler, gloups, et voilà, pas d'odeur !
 deviance ma file ame se promener nue : une file n'a pas d'âme, voyons ! Bon, admettons que ça soit "ma fille aime"... quand bien même ! Associer ça à une déviance ? Ouah... Et la personne arrive sur un blog EROTIQUE ! C'est comique. Un conseil, je peux ? Lui en parler, en toute simplicité, mais sans l'accuser.
  

 

recherche auto

 

• auto enculade : euh... Euh ?!? (Je suis morte de rire, dès que j'essaie d'imaginer la scène.)

 

 

recherches1

 

• lit erotica non consentement : pardon ? Un lit non consentant ?
• il m'attache les cuisses pour me... : eh bien, nous ne saurons pas la suite. Dommage !
• veaus-mees : je n'ai pas vraiment cherché si ce blog existait. J'ai trop peur de ce que je vais y trouver. Puis Google m'a proposé : "vous-même". Hé ! Il m'insulte.

• sexualités déviantes attirance fluide nez : maiiiiis ! J'ai éclaté de rire en lisant ça, mais quelque part, ça m'inquiète, aussi (pas d'avoir ri, non).

• http://ombres-et-caresses.erog.fr : voilà le genre de recherche que je ne comprends absolument pas, tout comme ombres-et-caresses.erog.fr. Puisque la personne a l'adresse...

 


 

recherche libertine chocolat

 

• cherche libertines gourmandes de chocolat : ça, par contre, c'est une recherche que j'adore. Belle association de mots. Inspiratrice (ou inspirante)...

• photo d'une femme avec un fouet et bas en résille : Oui ? On m'appelle ? (Ça se passait ici.)

 

 

 

recherches lequipe

 

• mon amant veut m'attacher (...) pour... : et une fois de plus, nous ne saurons jamais la fin de l'histoire.

• lequipe.fr : le must de la recherche ! :D  Un site sportif, et la personne qui clique quand même sur mon blog ! Très fort. Il s'est dit que peut-être, sait-on jamais, L'Equipe s'était cachée sous un faux nom...

 

 

 

une statut


Un peu à part, pour conclure, ça, c'était sur faceb**k. Voyez-vous, je suis identifiée dans une statue. Euh, une statut, pardon.
Ou alors, UN statut ? (Cliquez pour agrandir...) 

 

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !
Publié dans : Douceur émoi - ~ Découvrir les 2 commentaires ~ - ° Esquisser un petit mot (doux) °
Communauté : les blogs persos
Lundi 26 mars 1 26 /03 /Mars 23:39

 

Rendez-vous hebdomadaire...             

 

Pour repenser aux petits bonheurs simples de la semaine qui vient
   de s'écouler, et mieux vivre les sept jours à venir... pour souligner des
       instants que j'aime, aussi, et les cultiver même s'ils paraissent anodins.
 

   

Semaine éprouvante, que je n'ai pas trop vue passer, prise dans le tourbillon d'un quotidien où je dois penser à trop de choses. Mais ces derniers jours, il y a eu :



• Le bonheur de retrouver ma fille le soir... quand on pense à l'actualité. Juste l'écouter me raconter sa journée, la regarder s'amuser, sentir sa petite main dans la mienne, le parfum de ses cheveux... profiter de la vie.

• Son câlin au milieu de la nuit, alors que j'étais en train d'écrire, assise devant mon PC. Elle s'était juste levée pour boire, est venue jusqu'à la cuisine sur la pointe de ses pieds nus, m'a embrassée, s'est blottie contre moi. Toute petite, fragile, à moitié endormie. J'ai senti son coeur qui battait, contre ma poitrine. Je l'ai gardée dans mes bras un peu...

• Dans mes bonnes résolutions toujours (contente de tenir la route !) : la prévision d'un ou plusieurs jolis petits colis, remplis de produits de soin / beauté divers, pour m'occuper de ma petite personne, encore.

• Des gestes tendres masculins, même si anodins. Une main dans mon dos, une caresse en passant... des échanges, des discussions, quelques sourires.

• la réponse de l'homme à mon texto. Je lui ai juste envoyé « je t'aime ». Sans attendre vraiment de message en retour, en fait. Tellement habituée, cette dernière année, à ne rien recevoir. Tellement habituée au silence, que pour ne pas être déçue une fois de plus, je n'envoyais plus de mots doux... C'était donc une agréable surprise qui ne coûte rien.

• Lire « Je t'aime, fais-moi mal », à deux, dans le lit. Il m'a dit : « J'ai fini mon livre. Tu as quelque chose à me proposer ? ». Toute innocente que je suis, je n'ai rien répondu, je lui ai juste tendu l'ouvrage. Il a eu l'air intéressé, m'a dit que ça lui donnait des idées...

• Idées... Mon masque de beauté a été à l'origine d'une autre idée mâle : une scène érotique express dans la cuisine. J'en ferai un petit billet prochainement... 

• Et pour finir, un épisode de la série « Sherlock ». Une histoire qui intrigue, une tension érotique très agréable, une dominatrice crédible, une complicité entre les personnages fort appréciable, un brin de provocation, quelque chose de sensuel, troublant... et une belle femme. Oui oui, une belle femme, qu'elle soit dans son rôle ou au naturel. Disons que... je ne la laisserais pas dormir dans ma baignoire, comme on dit !



Pour vous faire une idée, leur rencontre :

 

 

 

Des extraits en anglais, vous me pardonnerez (ou pas).
J'aime la voix de mister Holmes, et son accent... très séduisant.

 

 


(... Et un clin d'oeil à z5x9, étant donné que le hasard m'a amenée, le soir-même        
de ma découverte de la série, sur un extrait dans un article de son blog.
)        

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !
Publié dans : Souvenirs, petites choses - ~ Découvrir les 4 commentaires ~ - ° Esquisser un petit mot (doux) °
Communauté : les blogs persos
Lundi 26 mars 1 26 /03 /Mars 13:59

 

Je m'étais promis qu'un jour, je le ferais...
Nous ne nous connaissions même pas ! Mais qu'importe... l'inconnu avait quelque chose d'attirant, d'intrigant.

Elle s'appelle Lycia.

Je l'ai appelée, deux fois en tout, après qu'une amie nous ait mises en contact. Nous avons parlé, tranquillement. Nous savions déjà où nous allions, je crois, elle a su cerner mes espoirs. courbes de soleilEt très rapidement, nous avons décidé d'une rencontre. J'ai fébrilement noté l'heure de notre rendez-vous, impatiente et déjà heureuse à la simple expectative. Pourtant, je ne savais pas si elle me plairait, si j'arriverais à lui faire assez confiance pour me laisser aller, dans la réalisation de cette expérience inédite. Elle avait bien plus l'habitude que moi de ce genre de découvertes, je l'avais compris.


La veille de la concrétisation de ce rêve, j'étais fébrile, me posant encore et toujours des questions... J'avais soudain quelques appréhensions. Un seul moyen d'avoir mes réponses : y aller.

J'ai tout fait pour être parfaite. L'enjeu unique de cette occasion ne me laissait pas le droit à l'erreur. Cette impression de me préparer pour un premier rendez-vous galant m'amusait : mêmes préoccupations, même impatience, mêmes gestes... J'ai passé du temps à me préparer, à me "faire belle"... pour une autre femme.

Soigner mes cheveux, hésiter à les laisser détachés. M'épiler, m'hydrater. Je voulais ma peau douce, pour elle, c'était la moindre des choses. Me parfumer ? Finalement, non ; je voulais rester neutre, pour profiter des parfums dont elle m'avait parlé. Choisir avec soin ma lingerie ; simple coton, ou bien dentelle ? Quelle couleur ? Rouge provocante ? Blanche innocente ? Jusqu'où irions-nous ? J'ai opté pour de la dentelle noire, classique mais sexy (vous verrez l'objet du délit à la fin de ce billet)...

J'étais prête.

J'ai traversé la ville, mon plan à la main, pris le métro, cherché la rue. Le soleil était de la partie, et c'est bien réchauffée que je suis arrivée devant la porte, dans cette petite rue qu'elle m'avait indiquée. Un vieux bâtiment en pierre, un escalier étroit. J'ai sonné et Lycia est venue m'accueillir.

Je me suis instantanément sentie bien, chez elle. Tout en enlevant manteau et écharpe, j'ai découvert un endroit très cosy, très zen, décoré avec goût. Des pièces aux accents féminins, des tons reposants, des coussins, des rideaux assortis... une musique douce, des bougies, des fleurs, quelques tableaux aux murs, toujours dans les mêmes nuances de mauve, de prune... C'était beau et j'aurais aimé que ça soit chez moi.

Nous nous sommes installées dans un canapé, l'une à côté de l'autre, puis Lycia m'a proposé un thé, que j'ai accepté. Tout en discutant doucement, elle essayait de mieux m'interpréter. Ce qui lui importait, c'était ce que j'attendais de cet échange.about Ce que je souhaitais ? Être moi, penser juste à moi, n'être pour une après-midi qu'une femme, sans attaches, sans quotidien, sans devoirs de mère, de compagne. Juste moi, et mes désirs de sensualité.

 

Et c'est en fait naturellement, que je me suis retrouvée en string, sous un plaid très doux, comme dans une bulle. Finalement, pas entièrement nue, ma timidité  m'incitant à garder un brin de dentelle. Il faisait bon, les rideaux étaient désormais tirés, donnant une luminosité entre le violet et le bordeaux. Et toujours cette musique...

Alors, nous avons arrêté de parler. Glissant sous le plaid, ou dévoilant mon corps, elle a effleuré ma peau, a dessiné des courbes sur mes épaules, dans mon dos, puis a mêlé ses doigts aux miens.
Elle a caressé mon visage, a passé sa main dans mes cheveux. S'est attardée dans mon cou, sur ma nuque. Ses mains étaient d'une incroyable douceur. Elle savait exactement comment me faire du bien, et je me laissais faire. Ayant décidé du rythme de la découverte, elle s'est ensuite consacrée à ma poitrine, puis est descendue vers mon ventre... qu'elle a longuement cajolé, avant de s'aventurer sur l'arrondi de mes fesses, puis l'intérieur de mes cuisses... 

Le parfum de Lycia, bien que délicat et frais, flottait autour de moi et m'enveloppait. Respirer sa peau me troublait, à chaque caresse. Quelques murmures, quelques mots échangés... J'ai fermé les yeux, et je me suis laissée aller, bien décidée à profiter de chaque instant de plaisir...

 

* * *

 

Fin d'après-midi. Je crois que je me suis assoupie un moment, tandis qu'elle était dans la pièce à côté, préparant à nouveau du thé. Avant mon départ, elle m'a proposé qu'on se revoit... Besoin de réfléchir, de savoir où je vais, mais je n'ai pas refusé... J'ai envie de me laisser tenter, même si tout ceci n'a rien de raisonnable.

Fin d'après-midi, et je suis repartie, j'ai marché un peu dans les rues de la vieille ville, le temps de revenir à la réalité. J'étais bien.

Le soir, je me suis couchée avec encore ces effluves d'orange et de mandarine. J'ai bien dormi, ai eu conscience de faire de beaux rêves. Je me suis réveillée le lendemain matin, en me demandant déjà « quand... ? ».


 

dentelle elle3 oc
Le string en dentelle noire...

 

 

Épilogue...

Ce billet peut être lu de deux manières : une rencontre voluptueuse et érotique entre deux femmes, ou... une séance de massage, très sensuelle. Tous mes sens étaient en éveil, et le plaisir, s'il n'avait rien de sexuel en fait, était bel et bien réel.

Tout est vrai, dans ce récit, des préparatifs à la question finale « vais-je la revoir ? », en passant par ces parfums d'huiles essentielles aux agrumes. Elle m'a aussi laissé le choix : entièrement nue, ou avec mon string. J'ai bien fait de prendre soin à ma "tenue".
Tout est vrai, sauf le prénom. ;)

L'idée m'est venue d'écrire un texte ambigü, la veille de ce moment de détente. Je me préparais, comme lors d'un rendez-vous galant, en effet ! Et ça m'a amusée.

 

 

... une de mes résolutions 2012 que je suis heureuse d'avoir tenue. 

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !
Publié dans : Instants désirs - ~ Découvrir les 9 commentaires ~ - ° Esquisser un petit mot (doux) °
Communauté : les blogs persos
Lundi 19 mars 1 19 /03 /Mars 23:42

 

Rendez-vous hebdomadaire...             

 

  Pour repenser aux petits bonheurs simples de la semaine qui vient de s'écouler, et mieux vivre les sept jours à venir... pour souligner des instants que j'aime, aussi, et les cultiver même s'ils paraissent anodins. 

   

blog coffeePour commencer : mes mardis. J'aime mes mardis. J'ai la journée et une partie de la soirée pour moi. Des heures où je fais ce que je veux, sans jugement extérieur, sans rendre de comptes. Sans me dire que tôt ou tard, je serai jugée. Je suis juste moi.

Tôt le matin, l'homme part et j'emmène ma fille à l'école, puis je retourne dans cet appartement que je n'aurai pas besoin de ranger dix fois dans la journée, à cause du mâle désordonné. En revenant, je sais que le chat m'attendra juste derrière la porte, pour me parler, me câliner.
Ensuite, je me fais un petit déjeuner, un vrai. Pain grillé, confiture, chocolat chaud ou café au lait. J'allume mon ordinateur, réponds à des mails ou à quelques commentaires sur mon blog.  Je lis deux ou trois récits, m'informe sur certains auteurs...


Si je le souhaite, n'importe quand dans la journée, je peux aller m'allonger, sous mon plaid voire sous ma couette, quand il fait vraiment froid.
Je peux lire, m'assoupir, ou simplement rêvasser, blottie dans le parfum des draps.
Là, le chat me rejoint. J'adore. Il est tout chaud, tout doux ; il sent bon. Il se colle à moi, et ronronne. Moi, tout contre lui, j'aime l'écouter. Parfois même, mettre mon oreille sur son petit corps et entendre battre son coeur. Ça fait un tout petit bruit, rapide. Ça rappelle que la vie est fragile, et belle.

Je peux écrire, j'ai des heures devant moi. Ou faire des photos, sans être dérangée. Et jouer avec mes clichés. Le soir, je suis maman solo, je m'occupe de ma fille, et nous passons un moment ensemble, à discuter, à cultiver notre complicité.

Mardi dernier, en plus, j'ai reçu deux de mes livres. J'aime déballer ce genre de colis, c'est mon petit Noël à moi. En plus, j'avais un cadeau avec un des ouvrages : des liens en satin pour, je cite, m'initier au BDSM. L'idée m'a amusée. S'ils savaient... (Dans l'idéal, maintenant, j'aimerais inciter l'homme à lire
« Je t'aime, fais-moi mal » à deux. Il ne sait pas encore que je l'ai acheté.)

Mercredi et jeudi, j'ai reçu mes autres livres. Dans la semaine, j'ai pu lire, à l'ombre sur un banc, pendant que ma fille jouait au soleil. Un petit goût de bonheur...
J'aime décidément le printemps, pour plein de raisons : le soleil, les fleurs, le vert tendre, la vie qui revient, l'air, le vent, il ne fait pas encore trop chaud...

J'ai fait des photos, je revis, inspirée, je me promène à la recherche d'une note colorée, de jeux d'ombres...
Cette semaine, j'ai pris mes livres sous des angles originaux, des fleurs, mon chat, et ces fameuses attaches en satin. Je mettrai tout ça ici prochainement.



pinterest kaskades Et j'ai créé un compte Pinterest. Vous trouverez le lien dans la colonne de droite du blog. Pour l'instant, mon compte n'a pas beaucoup d'images, mais ça viendra. J'aime bien fureter, à la recherche de beaux clichés. Et je compte rajouter des livres à mon dossier "books". C'est une autre façon de dire un peu qui je suis, ce que j'aime. De me dévoiler.

 

Parlant de balades (sur internet, ou ailleurs), j'ai flâné avec ma fille en librairie. J'aime la regarder découvrir des livres, s'intéresser, plonger dans certaines histoires. Elle est passionnée, et prend plus de plaisir en librairie que dans une aire de jeux ! 
Cette semaine, nous avons partagé de nombreux petits moments : repas entre filles au fast food, jeux, un film (bien calées dans le canapé sous le plaid, toutes les deux), une expo de dessins et photos...

Je finirai avec deux bonheurs qui sont peut-être pour moi les plus précieux : ma fille m'a dit le soir, en me souhaitant bonne nuit, un "tu es belle, maman" spontané, plein d'amour et de douceur. Elle m'a fait fondre...
Mon homme fait de sérieux efforts pour être plus attentionné, plus tendre, plus présent. Et ça fait du bien de se retrouver. Pour finir le week-end, un peu de complicité au réveil, sous la couette... et une fellation en guise de petit déjeuner. ;)
  

 

(Des mini-billets, qu'elle avait dit...)          

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !
Publié dans : Souvenirs, petites choses - ~ Découvrir les 6 commentaires ~ - ° Esquisser un petit mot (doux) °
Communauté : les blogs persos
Lundi 12 mars 1 12 /03 /Mars 22:36

 

Comme évoqué précédemment, voici le premier billet d'une peut-être longue série.

 


happiness2 Pour repenser aux petits bonheurs simples de la semaine qui vient de s'écouler, et mieux vivre les sept jours à venir... pour souligner des instants que j'aime, aussi, et les cultiver même s'ils paraissent anodins. 

 

C'est parti.

La semaine passée, j'ai aimé les conséquences de la discussion que j'ai provoquée, avec mon homme. Il est redevenu celui dont j'étais tombée amoureuse. Nous avons discuté chaque jour (de tout de rien), il m'a offert quelques compliments, sa vraie présence, et une touche de complicité. Il semblait amoureux. C'était bon de se retrouver, vraiment (malheureusement, le naturel revenant au galop, ce soir il a superbement gâché deux semaines d'efforts. Le problème est sûrement là, ce sont des efforts). 

 

J'ai vu les premiers arbres en fleurs de l'année, puis les premières jonquilles. Des notes colorées annonçant la vie. Et moi, je revis. J'aime le printemps et ses teintes joyeuses.

J'ai ENFIN commandé les livres que je voulais. De bonnes lectures en perspective, d'ici deux jours.  « Le Manoir » d'Emma Cavalier, « Echanges virtuels » de Marie Godard, « Je t'aime, fais-moi mal » d'Erika Lust, et « Femmes de pub » de Guillaume Perrotte. Il me tarde de passer des soirées érotico-chocolatesques !

Je songe pour une fois à être égoïste...
Rémunérée suite à mon travail "d'éditrice" pour un auteur dont je parlerai bientôt, j'aurai de quoi craquer pour un appareil photo petit format qui fait de très belles macros. Il ne me servira pas vraiment pour les photos d'ici, mais j'ai envie de faire une folie.

Et je vais finir ce billet en évoquant les câlins de mon chat, la nuit... ses ronronnements, et ses chatouilles quand il vient me renifler de trop près, le cou, l'oreille... il est adorable et il me fait du bien au coeur.

 

 

(PS : pour un premier opus, je me suis mis un coup de pied aux fesses,
pour re penser à ces moments, au lieu de ruminer le fait que monsieur m'a
fait de la peine, m'a mise en colère et est rentré saoul de sa soirée je ne sais où.)


 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !
Publié dans : Souvenirs, petites choses - ~ Découvrir les 9 commentaires ~ - ° Esquisser un petit mot (doux) °
Communauté : les blogs persos
Dimanche 11 mars 7 11 /03 /Mars 04:23

 

               J'ai récemment fait l'acquisition d'un nouveau téléphone, entre autres pour avoir la possibilité de faire des photos partout et n'importe quand (il est beaucoup plus facile de se promener avec un téléphone portable, qu'avec un réflex accompagné de son imposant objectif...).
L'idée était de capter des instants insolites, beaux ou reflétant le quotidien du monde extérieur. J'aime la photo sous toutes ses formes, pas uniquement l'image érotique. J'aime trouver dans la banalité de tous les jours, le petit "plus" qui fait que...

Je suis séduite par l'idée de "photo volée". Mais pas volée à mon insu, pas volée aux autres de manière négative ; je parle plutôt de cliché volé à l'ignorance, à la grisaille. Eterniser une idée, révéler un détail et le rendre soudainement beau ou amusant. Une image inattendue, une envie irraisonnée. Un coup de tête, un petit bonheur. En faire un jeu... et sortir de l'ordinaire, de l'insignifiant.
De plus, grâce à Crikette, j'ai découvert une application pour mon Android, et je m'amuse.

 

Alors de temps en temps, ici, je mettrai quelques clichés. Je ne vais pas pour autant vous proposer tout ce qui me passe par la tête et l'objectif ! Je tenterai de garder un lien avec les thèmes de ce blog : érotisme, corps, lingerie, couple, littérature, écriture...

 

Et pour commencer, une photo clin d'oeil, avec le risque d'être prise sur le fait. ;)
Une pointe d'originalité dans ma journée de corvées.

 


photo volee

 

 

Dans cette idée de petites choses qui peuvent procurer du plaisir en toute simplicité, je vais aussi sûrement me lancer dans une série de micro-billets. Une autre bonne résolution : mettre en mots des petits bonheurs de la semaine passée, des moments même anodins, et penser à ce que j'aime, qui est à cultiver. L'idée est encore de rendre la routine un peu moins banale, et aussi de débuter la semaine sur une note plus gaie. :)
             Donc, si je tiens le rythme, le dimanche soir ou le lundi, vous me lirez. 


 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !
Publié dans : Frissons - ~ Découvrir les 8 commentaires ~ - ° Esquisser un petit mot (doux) °
Jeudi 8 mars 4 08 /03 /Mars 21:33

 

banniere logo1  

Une fois n'est pas coutume, voici un petit billet bon pour l'ego... enfin, pour le mien.

 

 

Pourquoi ce blog est-il né ? Pour écrire ; apprendre à mieux écrire. Pour (m')analyser, (me) comprendre, (m')accepter (quelle égoïste je fais !). Pour donner une autre dimension à mes photos, avoir des avis sur ce que je fais. Pour PARTAGER. Dialoguer, avoir un retour... Au final, il y a quand même peu de lecteurs qui prennent la peine de laisser un message.

 

J'ai en moyenne 75 visiteurs différents par jour. Je ne sais pas si c'est peu ou beaucoup ; je ne cherche pas à faire du chiffre. Personnellement, pour un "petit" blog perso que je n'alimente pas quotidiennement, je trouve que ce n'est pas si mal. Ceci dit, combien laissent un commentaire ? Quasiment personne, mis à part les quelques fidèles (merci à vous). :)

Certains restent dans l'ombre, me laissant donc à penser qu'un blog se considère sous un angle "voyeur" uniquement. D'autres m'envoient des messages via Facebook, plutôt. Cherchent-ils juste à établir un lien plus "personnel" ? Ce n'est pas forcément ce que moi, je recherche d'emblée, en fait. D'accord avec le fait que des affinités peuvent se créer, mais au fil du temps et des échanges ici... C'est en tous cas le cheminement qui me paraîtrait normal.

 

Malgré ces lecteurs peu bavards, je remarque quand même que ma "bulle" semble appréciée.  Parfois, je réalise qu'on a conseillé mon blog en lecture, ici ou là... Et les "passants" reviennent.

 

* * *


Début février, j'ai été contactée par l'administratrice du site Histoires Libertines. Je figure donc désormais dans la liste des "blogs libertins à découvrir". Histoires Libertines me semble un site prometteur, j'y ai vu des liens ou auteurs intéressants. Les interviews ont attiré mon attention ; j'aime apprendre sur ce qui est "autour" des histoires. Il est agréable, aussi, d'avoir accès à quelques extraits de romans, le tout dans un design plaisant.
             Pour me "présenter", j'ai repris des extraits de mes tout premiers articles ici.

Si vous voulez bien d'ailleurs, d'un simple clic, "voter" pour moi, ça serait gentil. Ce n'est pas un concours, rien à gagner, pas de classement, mais qui sait, un blog qui sort du "lot" incitera peut-être quelques nouvelles visites.


histoires libertines

 

~ ° ~

 

En début d'année, j'ai également découvert grâce aux statistiques d'OverBlog, que des personnes arrivaient du site Love Boudoir, régulièrement. Je fais partie des blogs "à lire absolument". (ab-so-lu-ment, c'est compris ?) ;)
Love Boudoir est une "revue des meilleurs blogs érotiques sur le Net. Des histoires parfois vécues, parfois imaginées, mais toujours délicieuses". J'aime l'ambiance, les blogs proposés ou mis en avant, et j'aime ces diverses promenades et découvertes.
 

love boudoir

 

 

 

À votre tour d'aller faire les curieux et de vous balader un moment...
Quant à moi, je suis contente d'être référencée sur des sites érotiques et axés sur le "sensuel". Rien de vulgaire, de porno ; du littéraire et de l'artistique. Je me dis que mon initiative a été comprise. Je n'en demande pas plus ! :)

 

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !
Publié dans : Douceur émoi - ~ Découvrir les 12 commentaires ~ - ° Esquisser un petit mot (doux) °
Communauté : les blogs persos
Lundi 5 mars 1 05 /03 /Mars 03:10

 

  amonamante
Et ce soir, un autre recueil de nouvelles des Editions Dominique Leroy, dans la série E-ros épistolaire, cette fois... « À mon amante » regroupe les récits de François Chabert, Isabelle Lorédan, Guillaume Perrotte et Michel Roux
 .

Différents styles, différentes approches, qui font l'originalité de ce recueil, je trouve. Tout le monde y trouve son compte, chacun(e) peut s'y reconnaître, à un moment ou un autre, d'un côté ou de l'autre de l'écran / de la feuille. En tous cas, pour moi, ça a marché, touchée tantôt par un aspect, tantôt par l'autre. Et je suis nostalgique de ces écrits que je partageais, avant, avec mon amant... qu'il soit juste amant, ou amant aimant.

 

 

En quatrième de couverture, on lit :

 « Lettres d'amour, lettres de désir, de jalousie, de regrets : quatre auteurs illustrent
de leurs mots, en cinq textes, le thème de la lettre à une amante, femme qui suscite
de tumultueuses passions. Amour au féminin, tendre écrit nostalgique, virulence
et apostrophes, reconnaissance envers celle qui a su dévoiler une personnalité ou
rythme soutenu par la nécessité du contact : À mon amante collecte des maniè-
-res d'être, de penser, de dire, cinq visions originales d'un érotisme épistolaire. »



« À mon amante » contient les lettres suivantes :

 

• « Vous avez exigé que je vous raconte, Madame » de François Chabert ;
« Ma chère salope, mon amour, mon amante, ma femme » du même auteur ;
• « Ma belle endormie » d'Isabelle Lorédan ;
• « Mon amour de F... » de Guillaume Perrotte ;
• « Mon amante » de Michel Roux.


La couverture est illustrée par Phanhoria. Vous pouvez voir ses dessins sur son site et sur son blog. J'ai personnellement un faible pour les albums Sanguine et Sépia.

 

 

Ensuite, un peu hors sujet, mais... étant curieuse et toujours à la recherche de nouvelles lectures ou de nouveaux auteurs  avec un style intéressant, je me suis penchée plus précisément sur Guillaume Perrotte (j'espère qu'il ne m'en voudra pas). ;)  Une écriture qui, pour moi, mélange sensualité et un quelque chose de très érotique, sans être vulgaire (ce qui est rédhibitoire, pour moi). Et une intrigue qui accroche. Je sais maintenant quelle sera ma prochaine lecture.

 



Avant de conclure, j'aimerais revenir sur les styles de ces lettres. J'ai aimé passer du tendre au plus cru, du nostalgique à la jalousie, des craintes ou regrets à la révélation. Voici trois extraits pour donner leS tonS.


 

               « J’ai adoré te baiser par derrière. Ta chatte était trempée. Ta tête enfoncée dans le matelas sous ma main, tu continuais : « Tu es en train de baiser la mère de Dieu, je ne me débattrai pas, mais tu devrais avoir honte ! » Je suis devenu fou de désir. Je suis rentré en toi lentement, en te maintenant fermement les bras dans le dos. Ton sexe était si doux, si chaud, si délicieusement mouillé sur mon gland. J’ai cru que j’allais exploser de plaisir. J'ai frappé tes fesses. J’étais hors de moi. »
 

F. Chabert          

 

 

« Toi qui, avec tes lèvres pleines et chaudes, ta langue veloutée et brûlante, ton regard pénétrant, fais (...) vibrer toutes les parcelles les plus insondables de mon corps, toujours tendu à l’extrême. Toi qui, avec tes caresses inédites et insolites, tes murmures interdits et humides, si riches en descriptions érotiques, en exhortations cérébrales, ressuscite mes instincts primales. »

G. Perrotte          

 

« L’ombre de ton corps sur cette plage a disparu, en ce jour automnal. (...) Le temps, de manière inexorable poursuit son chemin, oubliant nos ébats. Assis en tailleur, les yeux rivés sur le profond de l’océan, les frasques de nos ébats torrides, je me remémore. » 

M. Roux               
 


 

 

Vous pouvez télécharger « À mon amante » sur le site
des Editions Dominique Leroy, pour
1,29€ :


http://dominiqueleroy.izibookstore.com/produit/125/

 

 


 

Rendez-vous sur Hellocoton !
Publié dans : Murmures & plumes - ~ Découvrir les 1 commentaires ~ - ° Esquisser un petit mot (doux) °
Communauté : les blogs persos
Jeudi 23 février 4 23 /02 /Fév 22:12

 

  faismoimal
... Ou L'art de rester de marbre.



Après-midi lecture, chocolat chaud thé à la vanille (j'ai parfois des envies d'infidélité, eh oui...) et un petit billet pour vous présenter cette fois, une des dernières nouvelles des Editions Dominique Leroy : « Fais-moi mal, ou L'Art de rester de marbre », de Miriam Blaylock,  dans la collection  e-ros D/s, encore.


J'avais déjà parlé de cette collection il y a quelques temps, au sujet du récit « Un, deux, trois... Nous irons en croix » d'Isabelle Lorédan. Ici, vous trouverez une approche différente de la précédente. Il ne s'agit plus de complicité au sein du couple, mais de domination moins attendue, qui bouscule les habitudes. Une vision plus spontanée, dans l'instinct, et... dans la contrainte réelle.
De plus, point appréciable, cette histoire n'est pas dénuée d'humour et d'esprit.

Je suis contente de voir des auteurs et des éditeurs qui osent. ;)



Pour vous mettre l'eau à la bouche :


 «Une jeune femme lambda, bavarde et ignare, invitée à prendre un dernier verre
dans un sublime appartement en espérant que l'alcool aura raison de sa ténacité.
Mais quand tout dérape, comment rester de marbre ?
« Fais-moi mal » a-t-elle eu l'audace de quémander...
»



Un petit extrait ?
               « Je me collai à son flanc gauche, enlaçai sa taille d'un bras et, de la main droite, je lui portai une deuxième claque, juste au-dessus du gras de la fesse, là où la peau est la plus fine et la plus douce. Elle eut un haut-le-corps. Son épiderme était d'une fragilité telle que ma main y laissa une marque en relief. Je souris de ravissement, enchantée qu'elle fût si neuve et si frêle. »

La couverture est illustrée par Jahyra, qui avait déjà travaillé avec les Editions Leroy pour celle de « Un, deux, trois ».

 

 

Vous pouvez télécharger « Fais-moi mal, ou L'Art de rester de marbre » sur
le site des Editions Dominique Leroy, pour
1,29€ :

http://dominiqueleroy.izibookstore.com/produit/126/

 

 


 

Rendez-vous sur Hellocoton !
Publié dans : Murmures & plumes - ~ Découvrir les 1 commentaires ~ - ° Esquisser un petit mot (doux) °
Communauté : Le Cercle des libertines
Vendredi 17 février 5 17 /02 /Fév 23:58

 

                                                Et pour finir cette petite série de saint Valentin, les deux photos que je préfère. Pose, silhouette, luminosité, rendu des pétale ou des plumes...


 

 saintval2

 

 

saintval4

 

 

... et sa version en noir & blanc "pur" :

 

saintval4a

 

 

Prochaine série... pour Pâques ? ;)  

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

 

Publié dans : Frissons - ~ Découvrir les 8 commentaires ~ - ° Esquisser un petit mot (doux) °
Communauté : les blogs persos
Jeudi 16 février 4 16 /02 /Fév 17:43

 

Plumes, douceur et pétales...
Douceur, oui.


J'ai aimé les sensations des tissus, plaids, bas (pour d'autres photos...) et aussi la caresse de ce boa de Noël de fortune. Un serpent... symbole de tentation, de péché, et pourtant, jouant les pudiques pour cacher (ou dévoiler). Un accessoire "métaphore érotique", qui s'amuse à semer le doute avec son blanc innocent. Et des pétales de fleurs pour le romantisme, mais... des roses pour la passion, l'amour. J'ai cherché ces contrastes.

 

* * *

Et comme ces photos ont vu le jour pour la saint Valentin, je ne peux m'empêcher de glisser quelques références "amoureuses".
Saviez-vous, par exemple, que les Romains rattachaient la rose à Vénus ? La rose aurait été blanche, mais rougie accidentellement quand Cupidon renversa son verre de vin sur elle.

 

Quant à la symbolique des roses :


* 1 rose permet de dévoiler son amour en toute simplicité ;
* 2 roses permettent de se faire pardonner ;
* 6 roses, pour dire "je suis à toi" ;
* 10 roses : "tu es parfaite" ;
* 12 roses permettent de remercier sa bien-aimée, demande en mariage ;
* 24 roses pour être galant ;
* 36 roses pour déclarer son amour (bouquet de fiançailles) ;
* 101 roses peuvent s’offrir pour exprimer la passion et l’amour sans retenue.

 

# rose rouge : sang de la blessure et de la souffrance, passion amoureuse. Désir de volupté,
    désir charnel.
# rose jaune : mensonge, rupture. Pour se faire pardonner une infidélité. Jalousie, inquiétude
    amoureuse.

# rose blanche : pureté, virginité, innocence, amour courtois. Le cœur qui ne sait pas aimer.
# rose blanche avec une rouge : sympathie.
# roses rouges et blanches : pureté d'un amour passionné (platonique).
# rose sans épine : confiance, mais aussi le plaisir factice et facile.
# rose bleue : mystère, patience, atteinte de l'impossible, espoir éternel.
# rose noire : amour passionnel, autour de l'envie, du sexe.
#
rose lavande : coup de foudre.
#
feuille de rose : jamais je n'importune.

Rose des Alpes : je veux vous mériter ; 
Rose de France : retrouvez-moi au clair de Lune ;
Rose du Japon : la beauté est votre seul atout ;
Rose sauvage : je vous suivrai partout ;
Rose-thé : notre amour sera fécond.

 

Sachant ce qu'est une "feuille de rose" dans un langage un peu plus... osé, j'ai particulièrement apprécié le " jamais je n'importune" ! La rose sans épines m'a intriguée : confiance, mais plaisir factice ? Par contre, je ne veux pas de roses du Japon, c'est dit. ;)

 

 

saintval1b

 

 

... Et comme FLOW, dans le précédent billet, évoquait Indiana et le temple maux-dit, voici une photo ratée très artistiquement floue... Non, ratée, il faut bien le dire (d'ailleurs, je vous prépare un article sur "les photos que vous n'auriez pas dû voir"... ou comment briser gentiment le mythe) :

 

                               saintval floue  
L'intérêt aurait pu être les collines au centre du cliché... ;)                                          
 

 

Mon auto-focus a joué les faux-culs, n'osant pas faire la mise au point au bon endroit !
Une mise au point avec lui s'impose...


 

... À demain ? ;)   

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !
Publié dans : Frissons - ~ Découvrir les 7 commentaires ~ - ° Esquisser un petit mot (doux) °
Communauté : Photos érotiques
Mercredi 15 février 3 15 /02 /Fév 19:45

 

Deux photos pour aujourd'hui...


Je n'ai pas vraiment réussi à faire ce que je souhaitais, sur certains clichés de cette séance (notamment, les photos où je suis sur le ventre). Il me faudra en refaire, et cadrer plus large, plus en plongée, afin de dévoiler le dos et les fesses...

 

 

 saintval6           Recto... verso.                        

 

                            saintval3

 

 

Mon doux accessoire est en fait une guirlande de Noël, trouvée dans un magasin de déco ! J'aime bien l'idée de détourner de leur fonction première, les objets du quotidien. Personne ne sait, ici (dans ma vraie vie), à part moi. De même, les pétales de rose (en tissu) n'avaient pas été achetés dans un but photographique et romantique...

 


À demain ! :)

 

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !
Publié dans : Frissons - ~ Découvrir les 8 commentaires ~ - ° Esquisser un petit mot (doux) °

Nuit Frissons

  • Femme
  • 40 ans, divorcée. Avec l'envie de découvrir toujours plus. À la recherche d'émotions, de complicité et de douceur. Aime la photo ; s'enrichir au contact des autres ; écrire, aussi, trouver les mots pour révéler les sentiments.
  • photo femme homme jeux tendresse

Tous mes murmures

© http://ombres-et-caresses.erog.fr | 2010-2012 |
| Tous droits réservés |

Protected by Copyscape Web Plagiarism Software

 

qr code1b


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

 

¤ Liste complète des articles ¤

° Mes mots mis à l'index °

¤ Flux RSS du blog ¤

° Pour me contacter ou me "suivre" °

 

 

Tout a commencé en juillet 2010... L'ombre et les caresses se sont presque imposées. Venues naturellement, avec le désir de confier ces pensées légères, sensuelles, ces souvenirs, doutes ou questions.

 

Quant aux photos, les miennes sont "estampillées" des mots Ombres et Caresses.

 

 

- - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Il y a actuellement  3  personne(s)
sur  OmbreS  &  CaresseS ...

 

dentelle6bav

 

 

 

  Mes Publications 

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

 

entre ses cordes

 

dix sapin

 

florilegeGratuit !


a toute volee 

Notes (in)connues

Douceur émoi :  pensées diverses... & moi.

 Instants désirs :  en solo... Envies, rêves, fantasmes.

Duo de caresses :  en couple.

 Ombres libertines :  voire plus...

Bulles de liberté :  heures légères et autres hommes.  

 Frissons :  photos, auto-portraits. 

En quelques mots :  pensées, émotions, sur le vif. 

Souvenirs, petites choses :  souvenirs, bonheurs.

Murmures & plumes :  récits et lectures.

 

Protected by Copyscape Web Plagiarism Software


 

 

chaine2

 

 

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Suivez-moi sur Hellocoton

   

  pinterest kaskades

 

Follow on Bloglovin

 

 

 En Cascade... 

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

 


 

   

 

 Desseins dessinés 

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - 

      (x)  Mettre le design du blog à jour.
      (x)   Trier les futures photos à mettre ici.
      (  )  Ecrire de "vrais" récits.

      (x)  Dormir tout contre lui.
      (  )  Faire des photos sur le bondage.
      (  )  Faire des photos au chocolat...
      (x)  Lire tous ces livres pour adultes. ;)
      (x)  Finir "Des désirs et des Hommes".
      (  )  Terminer l'article sur la domination.
      (x)  Faire des photos ombres & bougies.
      (x)  Tenter la cire... à deux. 
      (  )  M'occuper de moi, encore.
      (x)  Tester une séance de shiatsu.
      (x)  Faire l'amour !
 
                                                                 
 To do list


 

av bw011

Quel jour ?

Novembre 2017
L M M J V S D
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30      
<< < > >>

Doux Nuage

 
~ Ombres & Caresses ~  

 

Dévoiler Caresses Doucement Attirance Souffle Ombres Partager Goûter Désirs Homme Frôler Passion  Bander Lumière Murmures  Parfum Ventre Chaud  Prendre Aimer Rêver Mains Embrasser Hésitations Crépuscule Envies... 
J'aime ces mots.

 

 

liv biblio sosmall~ Pour rester en contact ~

 


  Un peu de moi... mes
 caresses, mes ombres
 

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

 

J'aime... ma fille, les chats et leurs ronronnements, le chocolat, la sensualité, la lingerie, m'habiller en noir, l'animalité, les fellations :p être attachée, les morsures amoureuses, la complicité, les caresses, les massages... la photo, la musique qui me fait pleurer, la musique dans ma bulle, écouter jouer mon musicien, regarder un bon film... les bougies (pas que pour la cire) et les luminosités douces, la Bretagne, les Alpes, les cascades, les ruisseaux, la mer et l'Océan, le bruit des vagues... les mains masculines, respirer au creux du cou d'un homme, dormir contre mon amant, embrasser sa peau... l'innocence des bébés, les sourires, les freesias, les flocons de neige et le silence feutré qui va avec... le parfum de l'air après la pluie, l'odeur du café au lait et du pain grillé... les fraises.

Je n'aime pas... le mépris, la violence, l'égoïsme, l'ingratitude, l'irresponsabilité, le manque de maturité, la mauvaise foi, la vulgarité... les dentistes, les serpents, le foie de veau, les parapluies, les cheveux électriques, le bordel, les mimes, les clowns... me lever tôt, qu'on juge ma timidité, les chiens qui ne se lassent jamais d'aboyer... vivre dans l'ignorance.

 


 

ll
 visiteurs uniques depuis les premiers chuchotements..  





Protected by Copyscape Web Plagiarism Software

 


Libido Connexion, L'annuaire érotique - Femmes

 

Les Amateurs, le réseau de tous les amateurs


 

 

Suivez-moi sur Hellocoton

 

  

  

 

Sensations Plumes... 

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

 

"Le désir est une vertu déshabillée."
 Eugène Beaumont.

 

"Le diable n'est pas autre chose que l'incarnation des pulsions anales érotiques refoulées."

 Sigmund Freud.

 

"L'érotisme, c'est quand on le fait, le porno, c'est quand on le regarde."
 Yvan Audouard.

 

"L'innocence est quelque chose de très érotique."
  Armistead Maupin. 

 

 "Le chocolat est divin, moelleux, sensuel, profond. Noir, somptueux, gratifiant, puissant, dense, crémeux, séducteur, suggestif, riche, excessif, soyeux, doux, luxueux, céleste..." 
 Elaine Sherman.

 

"La voix de la mer parle à l'âme. Le contact de la mer est sensuel, et enlace le corps dans une douce et secrète étreinte."
  Kate Chopin

 

 

twit  

Curieuse !

                         

En musique...

A la recherche de...

Tourner les pages

liv biblio small

... et lire

Bibliotheque



   

 

qr code2

 
Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés