Murmures & plumes

Dimanche 2 juin 7 02 /06 /Juin 03:50

cfumbw6zz53  

Découverte du soir, dans mes statistisques...
Un de "mes" lecteurs (j'ai toujours trouvé prétentieux d'écrire "mes lecteurs", cette idée de possession me dérange...) utilise Blog Lovin' pour suivre, entre autres, les billets que je publie.
Du coup, je me suis inscrite sur ce site (une adresse mail et un pseudo), j'ai rentré les liens des blogs que je suis, et hop ! Voilà sur une même page, plutôt joliment présentés, tous les nouveaux articles publiés sur mes blogs favoris ! On peut ensuite "marquer comme lus" ceux qu'on a parcourus, ils apparaitront "grisés" par la suite. Et ceux qu'on n'a pas eu le temps de lire restent bien visibles. On peut "liker" certains billets, et les retrouver plus tard dans la liste de ses favoris.

Et mine de rien, ça va être un sacré gain de temps. Plus besoin de chercher dans mes favoris (trop nombreux et non rangés) ou ma mémoire, de taper les adresses des blogs dont je me souviens, d'en oublier certains parfois, de vérifier s'il y a du nouveau... je suis informée directement quand je me connecte.

Blog Lovin' propose de rajouter un add-on tout petit, à Firefox.
Une fois installé, il se met en haut à droite, c'est le petit + bleu que vous voyez sur la capture d'écran ci-dessous. Le « 1 » en rouge indique qu'il y a un nouveau billet que je n'ai pas lu.

(Pour info, le petit livre marron à gauche du + est un add-on pour lire les ePub directement sur PC.)



bloglovin

 

 

Alors, apparemment, si vous voulez suivre mon blog, vous cliquez sur l'image ci-dessous, ou encore sur le petit « follow this blog » qui sera désormais rajouté en bas à gauche de chaque billet.


Follow on Bloglovin

  Follow my blog with Bloglovin 

 

... Promis, je n'ai rien à gagner dans l'histoire ! (à part du temps... et c'est important !)


Follow on Bloglovin

 

 


Follow on Bloglovin    
Rendez-vous sur Hellocoton !
Publié dans : Murmures & plumes - ~ Découvrir les 5 commentaires ~ - ° Esquisser un petit mot (doux) °
Communauté : les blogs persos
Vendredi 10 mai 5 10 /05 /Mai 00:45

 

Un sourire dans mon triste quotidien...

Irina, du site nouvelles-érotiques, m'a contactée il y a quelques temps, me demandant si j'acceptais de répondre à quelques questions, en tant qu'auteur érotique. J'ai joué le jeu, et le 7 mai (une date à laquelle je suis sentimentalement attachée, le hasard fait parfois de drôles de choses...), j'ai eu la surprise de voir ma photo apparaître en tête d'article.

D'où le sourire.
Quelques compliments l'ont accompagnée, en plus. J'ai même troublé une (jeune) femme, ce qui m'a, à mon tour, troublée.



Et pendant un instant, j'ai pensé qu'un jour, je devrais me remettre à la photo, quand j'aurai réapprivoisé mon corps, quand j'aurai accepté que le rejet total de cet homme qui ne m'aime plus ne signifie pas que je ne suis plus désirable...

Je ne le suis plus à ses yeux. Et, que je le veuille ou non, c'est ce qui importe encore ; c'est à lui que je voulais plaire, même s'il ne le méritait pas.
De sa part, du jour au lendemain, plus rien, plus de désir, plus d'amour. C'est à se demander s'il m'a sincèrement aimée. Cet être qui, je cite, baiserait n'importe quoi (même des hommes ; atteinte supplémentaire à ma féminité) mais qui ne m'a plus touchée depuis janvier...


Puis, au fil des questions d'Irina, je me suis dit aussi que je devrais me remettre à l'écriture. Pour ça, il me faudrait du temps libre, mais je n'en ai plus trop... et surtout de l'énergie. Sur ce point, c'est pire, je crois.
Mais bon, l'envie est là, enfouie quelque part, sous les cendres. C'est l'essentiel.



Revenons à nos moutons auteurs.
Si vous voulez en savoir un peu plus, nous sommes plusieurs auteurs à avoir participé, il ne vous reste plus qu'à cliquer sur les deux photos.  

 

 

itw1

 

 

 

itw2

 

Bonne lecture !

 

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !
Publié dans : Murmures & plumes - ~ Découvrir les 11 commentaires ~ - ° Esquisser un petit mot (doux) °
Communauté : les blogs persos
Jeudi 14 février 4 14 /02 /Fév 17:32

 

saintvalentin 2013Oui, aujourd'hui, c'est la fête des amoureux !


Fête commerciale, me diront certains... et je leur répondrai que la saint Valentin est ce qu'on en fait, surtout. On peut l'accuser d'être commerciale ou on peut profiter de l'occasion pour passer un moment privilégié à deux. On peut y trouver un prétexte à faire un petit cadeau. Si on rejette le côté financier, on peut y voir la possibilité de s'occuper de celle ou celui qu'on aime. On peut apprécier l'idée de chercher une babiole, juste par plaisir et générosité, juste par envie de voir un sourire éclairer le regard de son amoureux/euse...

 

Dans un monde idéal, ce jour pourrait être un rappel amoureux. Une petite piqure pour inciter à faire une pause et à dire « je t'aime », parce qu'on le dit trop peu, happés par le quotidien. Pour dire « j'ai de la chance de vivre avec toi », ou encore « j'aime être en ta compagnie »... et même, pourquoi pas, « tu es belle et même si je ne te le dis pas tous les jours, je suis conscient de ce que tu m'apportes ».
Bref, souligner qu'on voit toujours l'autre... ne pas l'ignorer comme s'il était une chose acquise dans la routine.

 

Vous me direz aussi que la saint Valentin est hypocrite ? Parce que dans l'idéal, il faudrait aussi aimer et le dire le reste de l'année ? Je suis bien d'accord avec vous. Je n'ai pas besoin de fêtes ou de jours précis pour dire que j'aime, envoyer un sms, écrire une carte, laisser un post-it en guise de mot doux, ou encore pour faire des petits cadeaux... Enfin, je n'AVAIS pas besoin. Parce que j'ai arrêté. Étant donné qu'en face de moi, j'ai un homme qui cherche toutes les occasions de ne pas me montrer ses sentiments, j'ai l'impression. Il m'aime, il me l'a dit, et me le répéter signifierait une faiblesse, comme si j'avais constamment besoin d'être rassurée... et lui, il n'est pas là pour ça. 
Donc, ni 14 février, ni anniversaire de rencontre, ni autres dates prétextes à des retrouvailles ou à un moment en couple.

Je rêverais de romantisme, parfois.
Pas besoin de restaurant hors de prix, de magnifique bouquet, de lingerie chic ou de bijoux...
Je rêverais qu'on m'offre une babiole, une rose, une petite plante, un paquet de bonbons, une tablette de chocolat, quelque chose d'amusant, juste pour me dire « tiens, j'ai pensé à toi, aujourd'hui ! ». Juste pour le geste. Pour l'effort (à défaut de l'envie naturelle de faire plaisir à autrui)...

Alors aujourd'hui, je souhaite et je fête l'amour, pas juste celui des couples, mais plutôt le sentiment dans sa généralité, parce que c'est quelque chose de précieux, qui pousse à faire de belles choses, qui donne envie de vivre, d'être meilleur. Et j'ai dit à ma fille que je l'aimais (parce que c'est un plaisir pour moi de le lui montrer) et je l'ai câlinée. Ce soir, je vais faire un gâteau, pour elle et moi. Ce midi, j'ai mangé seule mais je me suis concocté un bon petit plat. Cet après-midi, mon homme est parti "se promener" (où ? Avec qui ?) alors je me suis fait un thé et je mange les chocolats que je me suis achetés. Ce soir, je regarderai peut-être un film romantique, ou bien je lirai une histoire érotique. ;)

Je me serais bien offert « 80 notes de jaune » car je suis curieuse, mais le livre est un peu cher. Dommage... (Je l'ai vu en grande surface, hier, j'ai failli le prendre, mais je suis restée raisonnable.)
J'aurais pu lire « Osez 20 histoires d'amour... et de sexe » (gagné sur le site Babelio) mais je ne l'ai pas encore reçu. Pourtant, ça aurait été le jour idéal !

Parlant de lectures, de petits cadeaux, à offrir au dernier moment ou à vous offrir... j'ai quelque chose de très important à vous dire (si si) :

 

Vous trouverez sur le site Histoires Libertines un extrait d'une nouvelle écrite sous mon nom de plume. Elle se déroule... le jour de la saint Valentin ! Pour en faire un jour particulier.
Ça se passe là-bas :



14022013 Cliquez sur l'image ci-dessus pour accéder à l'extrait...

 

Et si ça vous plait, achetez donc le recueil ! Moins de deux euros, pour des nouvelles courtes qui se lisent facilement sur tous les supports (tablettes, téléphones, liseuses, écrans de PC...). Donc, aucune raison de se priver. ;)

Bonne lecture à vous ! Et montrez-moi donc, en ce jour de l'amour, que les mots peuvent être plus importants que mes courbes. ;)



PS : quant à la photo, c'est un clin d'oeil pour quelqu'un qui se reconnaitra, qui m'a dit il y a peu :
« rien ne t'oblige à montrer tes fesses pour susciter des retours » ! ;) 

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !
Publié dans : Murmures & plumes - ~ Découvrir les 5 commentaires ~ - ° Esquisser un petit mot (doux) °
Communauté : les blogs persos
Jeudi 31 janvier 4 31 /01 /Jan 00:56

 

« Quels sont les dix livres qui vous ont le plus marqués ? »

 


68745887J'ai répondu à cette question dans un précédent billet, et à votre tour, vous m'avez fait part de vos souvenirs, en commentaires ou via facebook... et certains ont aussi écrit des articles sur leurs blogs respectifs.
Malgré quelques absents, silencieux ou timides, la mayonnaise a bien pris et beaucoup de personnes ont semblé motivées ! Un grand merci à vous !



Grâce à vos messages, certains livres oubliés me sont revenus en mémoire (un grand merci à Clarissa et à « Souricette », j'ai eu les larmes aux yeux lorsque cette souris a resurgi de ma petite enfance ! J'ai aussi croisé Gédéon le canard, dans un commentaire de mon précédent article...), d'autres ouvrages m'ont donné envie d'en savoir plus, et je vais pouvoir compléter ma bibliothèque (érotique... ou pas).

Cet après-midi, en flânant dans une de "mes" librairies, je suis tombée sur « Histoire d'O » au format poche et  je l'ai acheté, cette fois-ci ! Un classique, je me dis qu'il faut l'avoir lu, pour savoir... non ?

 Je peux déjà dire qu'un de ces jours, « Contes à faire rougir les petits chaperons » rejoindra mes étagères. « Le temps d’un soupir » me tente aussi, mais je ne suis émotionnellement pas en état de le lire ces temps-ci. Il faut que je me penche mieux (aucune connotation graveleuse, bien sûr) sur « Lola et quelques autres »... et « Vénus Érotica » attend dans mon panier, une prochaine commande.

 


Lorsque j'ai abordé ce sujet, j'ai invité divers blogueurs et auteurs :

« Clarissa, Aline Tosca, Miss Kat, Chocolat-Cannelle, Marie de la Lubriothèque, Chut, Thomas Galley, Bilba, Ambre... et pourquoi pas Anne Bert, Marie Godard, Isabelle Lorédan, Guillaume Perrotte, Waid and See, Philo, Photaphil, Quadramatique, Stan, Juju51... et aussi tous ceux que je n'ose pas solliciter ou que j'oublie (et qui sont, soit vexés, soit soulagés !). »

 

Je vous invite maintenant à aller lire leurs réponses et à (re)découvrir quelques livres :

 

Les livres qui m'ont marquée... sur les Goûters de Clarissa ;
Ces livres qui vous marquent pour la vie... chez Miss Kat ;
Mes lectures incontournables (de 0 à 19 ans) chez Isabelle Lorédan ;
Mes lectures incontournables (de 19 à 46 ans) toujours sur Fantasmagor'… Isa ;
Les dix livres qui m’ont le plus marquée, par Marie de la Lubriothèque ;
Les livres qui ont marqué ma jeunesse, sur la page d'Erik Torrent ;
Dix livres ayant marqué notre jeunesse, sur la page de Jill Inblue ;
Mes livres préférés... sur la page de June Summer d'Eros ;
Et je sollicite... sur ma page Facebook ;

• Et pour finir, à lire absolument : Dix livres à ne pas utiliser pour caler une armoire, de Quadramatique ! Avec toutes mes excuses pour cet oubli... ♥

 

... Sur ce, je vous souhaite de bonnes lectures !

 

 

J'éditerai ce billet pour rajouter les liens qui me
parviendront peut-être encore, dans les jours à venir...

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !
Publié dans : Murmures & plumes - ~ Découvrir les 6 commentaires ~ - ° Esquisser un petit mot (doux) °
Communauté : les blogs persos
Samedi 26 janvier 6 26 /01 /Jan 02:35

 

edilivreEt un autre petit billet pour ce soir...

 

Edilivre organise un concours de nouvelles érotiques, qui j'avoue, m'a paru au premier abord paradoxal, mais qui finalement doit être pris comme un jeu, je crois : écrire une nouvelle érotique de 10.000 signes (espaces comprises) sans description concrète de la sexualité ou d'actes sexuels. Vous avez jusqu'au 31 mars 2013 pour tenter ce challenge.

« Il est bien précisé que la thématique du concours "l’érotisme" concerne ce qui a trait à la description ou à l’évocation de l'amour, la sensualité, le plaisir et le désir sexuel. Toutes phrases ou groupes de mots à caractère pornographique, c’est-à-dire décrivant toute représentation crue ou concrète de la sexualité, d’actes physiques sexuels ou de choses obscènes, seront sévèrement sanctionnés par le jury. »

Au début, je me suis demandé ce qu'on pouvait bien attendre des auteurs. Et finalement, en rélféchissant un peu... dans certains de mes textes, je ne développe pas forcément les descriptions purement sexuelles. Alors, je vais tenter ma chance, je crois !

Que dire d'autre ? Edilivre communiquera les résultats du concours le jeudi 6 juin sur son site, et les quatre gagnants se partageront de nombreux cadeaux (partenaires au bas de ce billet).



Pour plus d'informations, je vous invite à aller sur cette page...

 


 

Ce concours est organisé en partenariat avec Bookeen, Youboox,
Didactibook, Passage du désir, EasyFlirt et Studyrama.
 

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !
Publié dans : Murmures & plumes - ~ Découvrir les 2 commentaires ~ - ° Esquisser un petit mot (doux) °
Communauté : les blogs persos
Dimanche 13 janvier 7 13 /01 /Jan 04:23

 

« Quels sont les dix livres qui vous ont le plus marqués ? »

Cet après-midi, j'ai lu un article sur ce sujet et je me suis remémoré les ouvrages qui ont marqué ma vie.


 

« Petit Bleu et Petit Jaune » de Léo Lionni :
petit bleuEh oui ! Je ne saurais dire pourquoi, ce livre m'a marquée. Un de mes premiers souvenirs d'enfance, très précis dans mon esprit. La simplicité des dessins, limités à des couleurs ? L'histoire d'une famille, à laquelle je pouvais m'identifier ?
Je me revois, en maternelle, assise à ces tables rondes, lisant et relisant cette petite histoire. Je revois la salle de jeux, au fond, "la dinette" et "la marchande"... et la chaufferie, si on n'était pas sage ! (Pas sûre qu'un seul enfant y soit allé, en réalité...)

 

 

 


  « Michka » de Marie Colmont :
michkaUn autre livre de ma petite enfance. Celui-là était chez mes grands-parents. Je le lisais donc à chaque vacances. À la fois touchant et un peu triste, pour la petite fille que j'étais... Les illustrations y étaient pour beaucoup, je pense ; entre autres, une de ce petit ours en peluche dans la neige... Petit livre sorti de ma mémoire lorsque j'ai grandi, et auquel j'ai repensé un jour, trente ans plus tard, sans trop savoir pourquoi. Alors, je l'ai cherché et l'ai offert à ma fille.

 

 

 


 etalon noir3« L'Etalon Noir » de Walter Farley :
Série "jeunesse", découverte à l'école primaire. Le début de ma passion pour les chevaux. Ces livres ont bercé mon enfance et inspiré les trois quarts de mes jeux. J'ai été longtemps perturbée par le dernier tome de la série, que j'avais trouvé à l'époque très noir, à l'ambiance dérangeante, sûrement à cause des thèmes abordés (la mort, la folie, la solitude...)
Je n'ai pas pu prendre de cours de cheval à cause de problèmes de santé, cette passion est donc restée théorique... jusqu'à ce que ma fille prenne le relais.

 


etalon noir2Elle me permet de vivre un peu mon rêve de petite fille, et je lui donne les moyens de vivre le sien. Je lui fais découvrir ce monde, elle monte, s'occupe des chevaux.
Je la laisse aller à son rythme, doucement prendre confiance ; elle ira jusqu'où elle voudra. Nous avons assisté à des courses hippiques, j'ai été fascinée et émue par la puissance et la beauté de ces animaux, nous avons découvert là aussi un autre univers (et j'ai repensé à beaucoup de pages de l'Etalon Noir)...
                               Je suis heureuse de vivre ça avec ma fille.

 

 

ecume jours• « L'Ecume des Jours » de Boris Vian :
LE premier livre qui m'est venu à l'esprit. Je l'ai lu et relu, au fil des années.
Une révélation. J'avais 14 ans et un professeur de français passionné, qui a sû nous transmettre sa passion des mots, de la lecture, de l'écriture, de la littérature, du cinéma... Oui, j'étais secrètement amoureuse, je l'avoue ! Il avait beaucoup de charme, et une réelle complicité était née entre nous. Sans aucune ambiguité de sa part je suppose, et moi de toutes façons, je ne rêvais que de tendresse  et de partage... Il suffisait d'un regard, d'une pointe d'humour, et nous étions sur la même longueur d'ondes.

L'Ecume des Jours est une histoire pleine d'humour, d'absurde (un délice), d'émotions (comment passer du rire aux larmes)... une histoire très touchante, et aussi extrêmement poétique à mes yeux.

 

 

  « Antigone » de Jean Anouilh :
antigoneCette même année, grâce au même professeur. Ce personnage m'a touchée de par sa force et sa fragilité, de par sa franchise, son honnêteté. Je la trouvais courageuse, belle. Pas physiquement belle, non, mais une "belle personne". Antigone est fière, et rebelle, courageuse malgré ses peurs. Je crois que je l'admirais, et que je me retrouvais dans certains traits de son caractère.
« Pauvre Créon ! Avec mes ongles cassés et pleins de terre et les bleus que tes gardes m'ont faits aux bras, avec ma peur qui me tord le ventre, moi je suis reine. »
« Vous me dégoûtez tous avec votre bonheur ! Avec votre vie qu'il faut aimer coûte que coûte... Moi, je veux tout, tout de suite, et que ce soit entier, ou alors je refuse ! Je ne veux pas être modeste, moi, et de me contenter d'un petit morceau, si j'ai été bien sage. »

 



crime orient express• « Le Crime de l'Orient Express » d'Agatha Christie :
J'étais collégienne, je crois. J'ai lu beaucoup de livres de cet auteur, mais c'est celui-là qui m'a marquée. Pourquoi ? Je ne sais pas vraiment répondre. Les autres, je ne me souviens que vaguement des intrigues, et pas de la fin ; pour celui-là, tout m'est resté en mémoire.
J'ai plusieurs Hercule Poirot sur ma liseuse, que j'aimerais relire... quand ma "pile à lire" érotique aura un peu réduit !
L'été dernier, j'avais commencé à écrire une version "érotique" de ce livre. Il faudrait que je la finisse.

 

 

 

silence mer« Le Silence de la Mer » de Vercors :
Lu au lycée, en cours de français. J'ai été troublée par ces sentiments qui naissent là où ils ne "devraient" pas, qui grandissent malgré les différences, les frontières, la politique... J'ai aimé cette façon d'aborder la culture, l'intelligence, la littérature. C'est un beau livre, une histoire courte et intense, qui incite à la tolérance. À s'attacher aux hommes, à leurs pensées, idées, émotions... pas à leurs origines ou aux ordres auxquels ils doivent obéir.
« J’appris ce jour-là qu’une main peut, pour qui sait l’observer, refléter les émotions aussi bien qu’un visage, - aussi bien et mieux qu’un visage car elle échappe davantage au contrôle de la volonté. » 

 

 


« La Forteresse Vide » de Bruno Bettelheim :
forteresse videUn livre étudié en cours de philosophie, en terminale. Pourquoi cette oeuvre ? Je ne sais plus. Je ne me souviens plus sous quel angle "scolaire" nous avions abordé le sujet, je me souviens juste que le thème m'avait interpelée, que ces enfants étaient touchants, intéressants, attachants, dans leur difficulté à communiquer, dans leur évolution. C'était aussi une façon pour moi de prendre conscience des différences et des réalités plus tristes de la vie.
Adulte, j'ai voulu relire ce livre. Il est dans mes livres "en attente". Après avoir lu quelques commentaires, il apparait clairement que B. Bettelheim a fait des erreurs, amenant de vives critiques à son égard. Mais j'ai envie de savoir comment mon regard de mère (totalement différent de celui de l'adolescente de 17 ans) va interpréter ces lignes, aujourd'hui.  
 



odysee espace« L'Odyssée de l'Espace » d'Arthur C. Clarke :
C'est la première fois que j'ai lu un livre après avoir vu le film tiré de celui-ci. Édifiant ! Le film me semblait obscur sur bien des points, les mots m'ont expliqué beaucoup de choses, l'histoire se tient, les détails sont importants...
Je n'ai jamais lu beaucoup de science-fiction, mais l'Odysée de l'Espace me semble un incontournable.
Mieux vaut un livre à un film, quel que soit le réalisateur... 

 

 

 

« La Bicyclette Bleue » de Régine Deforges :
bicyclette bleueTrois livres étaient dans la bibliothèque, sous mon regard (curieux). Je ne sais plus à quel âge je les ai lus ; j'étais lycéenne, il me semble. Je me souviens de certaines scènes de guerre terribles, je me souviens avoir pleuré... et je me souviens de ma découverte de l'érotisme. Mes premiers émois... on aurait pu faire pire, non ?
Trois scènes me sont restées en mémoire, plus de vingt ans plus tard :
- La nuit où Léa et François se lavent avec l'eau du puits*, au clair de lune, et où la jeune fille se laisse savonner, avant de découvrir le corps (et l'érection) de son amant en devenir. Certaines phrases m'ont troublée, d'une manière indescriptible.
- Les retrouvailles de Laurent et de Léa**, dans les caves toulousaines, quand elle veut faire de cet homme son amant. Elle assume ses désirs, se fiche des convenances, et son corps est un instrument de plaisir, qu'elle assume là aussi. Elle représentait pour moi LA femme, la vraie, celle que j'aurais aimé oser être (il m'en aura fallu, des années)...
- Et pour finir, un fantasme qui depuis ne m'a jamais quittée***... une scène qui m'a troublée au-delà du raisonnable : Léa retrouve Raoul et Jean, les frères jumeaux amoureux d'elle, et ils finissent par faire l'amour tous les trois. Pour moi, ça débordait d'amour, de sensualité, tout en étant torride, avec un petit goût d'interdit...

 

* La Bicyclette Bleue, Éditions Le Livre de Poche - Chapitre 14, page 185.
** La Bicyclette Bleue, Éditions Le Livre de Poche - Chapitre 24, page 366.
*** Le Diable en Rit Encore, Éditions Le Livre de Poche - Chapitre 5, page 185.  

 

 

« À l'Ami Qui ne m'a Pas Sauvé la Vie » d'Hervé Guibert :
ami sauve vieJe ne sais plus à quel âge j'ai découvert cet auteur, ni à quelle occasion. Peut-être une émission télévisée ? J'ai dévoré ses livres, compris beaucoup de choses sur ce sujet encore tabou à l'époque : le sida. Mine de rien, j'ai beaucoup appris avec ces livres. On n'apprend pas tout ça à l'école, ni en discutant avec ses parents (les miens n'osant pas vraiment aborder les sujets touchant à la sexualité, il me semble).
J'ai appris aussi la tolérance. J'ai mieux compris et accepté l'homosexualité (sujet qui ne me posait pas "problème", mais qui restait flou). J'ai été touchée par les émotions, la rage, la colère, les sentiments, l'amour, les doutes, la tristesse, abordés dans ces livres. J'ai été bouleversée.

Et l'auteur était beau. Beau de cette beauté intemporelle, unique qu'ont les gens malades. C'est quelque chose qui me trouble. Affaiblis, au plus mal, on devrait trouver dans leurs traits la maladie, la souffrance, la mort en devenir... moi j'y trouve une beauté à couper le souffle, quelque chose de fascinant, qui force le respect, l'admiration... quelque chose de touchant, d'admirable.

 


« Le Lien » de Vanessa Duriès :
le lienComment ai-je découvert ce livre, moi, si sage, timide, innocente ? (Je ne plaisante pas... à 20 ans j'étais encore vierge.)
J'avais 20 ans, oui. Etudiante, fréquentant les mêmes cours que "Vanessa". J'en parle sur ce billet : «
Cette lecture m'avait dérangée, un peu, mais pas tant que ça. J'y ai compris beaucoup de choses, de ce milieu que je diabolisais de trop, avant. Et surtout, je faisais... le lien (!) avec la jeune fille que je cotoyais quasi quotidiennement, simple, humaine, vraie. »
J'ai en fait abordé ce livre sous un angle "studieux". Je voulais, je crois, comprendre, me documenter. Je ne crois pas m'être réellement arrêtée sur l'aspect érotique. Il faudrait que je le relise, je suis certaine d'y trouver, avec l'âge, avec ma découverte de la littérature "pas sage", des choses tout à fait différentes. Et maintenant, sûrement arriverais-je à être excitée, pas juste intriguée. 

 


train 5h50« Le Train de 5h50 » de Gabrielle Ciam :
... et dans la logique des choses, je termine avec le premier livre érotique que j'ai lu dans un but pleinement "érotique". C'est un livre court, simple, qui au final ne va pas bien loin dans les actes, mais... il pose une ambiance, un trouble, un désir... pour une première lecture, c'était bien trouvé. J'aurais pris un roman plus cru, ça m'aurait peut-être rebutée.

Et puis, en le lisant, j'ai commencé à effleurer l'idée d'écrire un jour...

 

* * *

 

... Et comme vous êtes observateurs, vous aurez remarqué que j'ai dépassé les dix livres. Mais vous ne m'en voudrez pas, n'est-ce pas ? (Et puis c'est chez moi, ici, je fais ce que je veux !) ;)
En cliquant sur les titres des ouvrages, vous aurez plus d'informations...

 

Et vous ? Quels sont les livres qui vous ont le plus marqués ?


Vous pouvez répondre ici ou sur vos blogs respectifs (auquel cas, je ferai un second billet avec les liens de vos réponses, si un nombre assez important de personnes joue le jeu... et ça vous amènera quelques visiteurs qui vous découvriront par la même occasion, peut-être !)


Clarissa, Aline Tosca, Miss Kat, Chocolat-Cannelle, Marie de la Lubriothèque, Chut, Thomas Galley, Bilba, Ambre... et pourquoi pas Anne Bert, Marie Godard, Isabelle Lorédan, Guillaume Perrotte, Waid and See, Philo, Photaphil, Quadramatique, Stan, Juju51... et aussi tous ceux que je n'ose pas solliciter ou que j'oublie (et qui sont, soit vexés, soit soulagés !).

 

Bien sûr, aucune obligation de répondre !
Mais je suis curieuse, et si j'ai l'occasion de découvrir de beaux livres, je prends. Dans tous les cas, j'aurai permis j'espère quelques découvertes de vos blogs. Vous avez là une partie de ma liste de favoris. 


 

J'ai retrouvé quasiment toutes les couvertures que j'ai connues à l'époque de mes lectures...
Et j'en ai profité pour mettre ma liste de liens à jour (cf. colonne de droite).

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !
Publié dans : Murmures & plumes - ~ Découvrir les 17 commentaires ~ - ° Esquisser un petit mot (doux) °
Communauté : les blogs persos
Mercredi 12 décembre 3 12 /12 /Déc 09:30

 

couv-dix-sapin-smallComme vous l'avez peut-être remarqué sur la partie droite de ce blog, j'ai rajouté mes publications. Celles où je me cache sous un autre pseudonyme...

 

Le 10 décembre est sorti « Les Dix... font le sapin ! », recueil de 10 nouvelles, par 10 auteurs différents, qui se sont exprimés sur le thème de Noël en 1000 mots chacun.
Les Éditions Edicool ont décidé d'organiser à cette occasion un concours sur facebook, vous vous permettre de gagner... 10 exemplaires de ce recueil.

Pour cela, que vous faut-il faire ? Raconter en une centaine de mots une anecdote de Noël croustillante. Imaginée, ou pas ! Vous avez jusqu'au 24 décembre pour vous inscrire et participer.

 

 

 

« C'est la belle nuit de Noël, la neige étend son manteau blanc. Et les yeux levés vers le ciel, à genoux les... Hum... Soupirs... Dix font le sapin.

Vous l'aurez tous remarqué, c'est bientôt Noël. Avec Edicool, Numériterature et la Bauge Littéraire, nous n'aurions manqué ceci pour rien au monde. Alors, puisqu'à cette période de l'année il s'agit de faire et se faire plaisir, nous avons décidé d'organiser un petit concours où il y a 10 exemplaires des « Dix font le sapin » à gagner.
Pour participer, rien de plus simple. Racontez-nous ici, en une dizaine de lignes ou une centaine de mots maximum, une anecdote coquine, torride, croustillante... issue de vos Noëls passés, présents, ou à venir.

Les 10 textes qui recevront le plus de « j'aime » remporteront un exemplaire de notre eBook spécial Noël. Et nos deux partenaires se feront un plaisir de publier les textes de leur choix dans Numériterature Magazine et sur le blog La Bauge Littéraire.
Voilà, c'est parti jusqu'au 24 décembre minuit. N'hésitez pas à inviter vos amis à participer, voter, et nous aider à faire de Noël, la fête du... slip !

Fêtes-vous plaisir. Faites-nous rougir. Et passons de joyeuses fêtes ! »

 


Si vous voulez me lire, vous savez ce qu'il vous reste à faire...
Et dans tous les cas, amusez-vous bien ! Moi, je vous lirai avec plaisir. Alors :



C'est par ici !!!

 

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !
Publié dans : Murmures & plumes - ~ Découvrir les 0 commentaires ~ - ° Esquisser un petit mot (doux) °
Communauté : les blogs persos
Jeudi 15 novembre 4 15 /11 /Nov 04:30

 

Ces jours-ci, je parais absente de ce blog, je reste silencieuse malgré vos commentaires (alors que j'aimerais prendre le temps d'y répondre) mais quand je regarde mes statistiques, je remarque que les fidèles lecteurs continuent à passer, voir s'il y a de la lumière.

 

Je suis là ! Mais bien occupée.
Un peu (trop peu, à mon goût) de lectures, en numérique ou sur papier... et l'écriture.

 

Il faudra que je vous en parle plus en détails bientôt (depuis le temps que je veux le faire ! J'ai plusieurs billets dans mes brouillons, qui attendent sagement... mais qui vont tôt ou tard s'impatienter) : j'ai été publiée pour la première fois mi octobre, je vais l'être à nouveau en décembre chez un second éditeur. Je réponds aussi à des appels à textes.

 

Un récit tout juste envoyé, d'autres en projet, un autre encore à finir et à peaufiner (la phase la plus difficile et la plus longue de cet "exercice"), je passe mes nuits à chercher les mots, puis en journée, je redeviens femme et maman. Plusieurs nuits blanches, à corriger, relire, reprendre, supprimer, changer, vérifier, reformuler, trouver un terme plus précis ou une expression plus originale... et dès que je peux, entre deux obligations, quand le soleil est levé, je reprends mes nouvelles et je les retravaille.

 

Prenez par exemple ce mercredi après-midi : comment conjuguer mes deux rôles ? Pendant les activités extra-scolaires de ma fille, je m'installe dans ma voiture, je prends mon ordinateur portable, je cale mon tapis de souris entre le frein à mains et le levier de vitesses, et c'est parti !
J'ai aussi à mes côtés ma liseuse. J'ai remarqué que je lisais mes textes différemment, en changeant de support. Et des compotes, et de l'eau.

 

 

auteure

  La preuve en image !
J'ai transformé ma voiture en bureau mobile.

 



En parallèle, j'ai d'autres projets en cours, en rapport avec les mots, toujours, qu'ils soient lus, écrits ou écoutés : la correction du roman d'un auteur qui cherche à être publié, des photos pour la couverture de livres audio... sans oublier que je dois fournir pour mon prochain contrat, entre autres, une photo et une biographie (ce dernier point m'amuse énormément ! Ma biographie ! Moi qui ai l'impression de n'avoir rien vécu...)

(Et avec tout ça, il y a encore des gens qui pensent que je m'ennuie, à ne rien faire...)

 

* * *


Par contre, ça tourne à l'obsession. Je viens par exemple, pour sauvegarder ce billet, de faire un "CTRL+S". Quand je me couche pour mes pauses sommeil, je vois des mots en fermant les yeux. Mon écran, et des mots.

 

auteure1Une anecdote ?
Tout à l'heure, je cherchais des synonymes de "gland". Alors ? Que dire, à part "bout" ?
Par curiosité (envie de m'amuser un brin), je suis allée voir sur les deux dictionnaires de synonymes en ligne que j'utilise. Oh, je me doutais bien qu'ils ne développeraient pas le côté érotique du gland, mais j'espérais quand même une allusion.

Le premier site m'a proposé : balane, faine, passement. Des termes que je ne connais pas forcément, mais qui évoquent le "fruit" du chêne.
Ça se corse sur l'autre site : ahuri, balourde, bête, hébété, idiot, imbécile, niais, stupide. Et c'est tout ! Le chêne peut aller se rhabiller.

 


Et je fais quoi, moi, avec ça ?!? 
Je parle des perles de sperme sur l'ahuri, l'imbécile, ou le niais ? :D

 

* * *

 

Tout ça pour dire...
Je suis dans le coin (et non pas au coin), je ne vous oublie pas.

Demain soir, JE DORS ! Et demain après-midi, je me blottis sous la couette et JE LIS !
Je me délecte à lire, même...
Entre autres, des nouvelles écrites par mes collègues de plume, puis des nouvelles sur Noël, parce que dans les magasins, on trouve les décorations pour les sapins... et aussi, le livre de Maïa Mazaurette qu'on m'a très gentiment envoyé (merci encore !).


Et après ce faux week-end, je reprends ma plume, pour jouer les écrivains ou les correctrices (non, pas de proposition malhonnête). ;)

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !
Publié dans : Murmures & plumes - ~ Découvrir les 8 commentaires ~ - ° Esquisser un petit mot (doux) °
Communauté : les blogs persos
Mercredi 26 septembre 3 26 /09 /Sep 02:55


tourbillonLe temps est à l'automne, et mon humeur aussi...
j'aimerais hiberner. Le ciel grisâtre, le vent, n'arrangent rien. Il y a juste le désir de me blottir sous la couette, avec le chat qui ronronne à mes côtés en somnolant, et le désir de lire, au chaud dans le moelleux de mon lit. M'évader, me détendre, retrouver l'envie de quelque chose d'autre. Rien de sexuel ; j'ai l'impression qu'il n'y a plus de braises sous ma cendre, pour le moment.
Le jour, j'avance. Sans trop réfléchir. J'agis, pour ma fille. Il le faut. Le soir, sitôt qu'elle est couchée, je n'aspire qu'à une chose : retrouver mon cocon rassurant.

 

Ces jours derniers j'ai lu, de l'érotique et du plus sage.
Ce soir, il pleut, et par la fenêtre ouverte, j'entends les gouttes tomber, puis les voitures roulant dans la rue mouillée, avec ce bruit de glissement, d'éclaboussement, si caractéristiques. Ça sent bon la pluie. Et je pense aux saisons qui passent...

Et je repense à ces saisons qui passent dans
« Le Tourbillon de la Vie », de Katlaya De Vault. Gros coup de coeur pour cette nouvelle, peut-être à cause de mon état d'esprit, je ne sais pas... Du coup, je sors de ma cachette, le temps d'un chocolat chaud et d'un billet ici.

La chanson de Jeanne Moreau en boucle dans ma tête, j'ai commencé à lire ce livre numérique. Première impression ? Le rythme des phrases, les mots, qui reflètent cette sensation de tourbillon. Un peu comme une danse sans fin... un quelque chose de presque musical. Un tourbillon parfois violent, cru, et parfois beaucoup plus calme, rempli d'émotions, de sentiments, de nostalgie.



tourbillon4

C'est sûrement cela qui fait la force de cette nouvelle : les personnages se révèlent, au lecteur et aussi à eux-mêmes, ils se découvrent sous différentes facettes, et après ces mots "obscènes, ces chemins de traverse et cette sexualité plurielle" qu'évoque la collection e-ros & ceteri, nous retournons vers l'amour, la douceur et la sensualité.

Quand j'ai refermé mon "livre", la boucle semblait bouclée... et j'étais réellement émue. Je ne peux pas vous livrer les dernières lignes, pourtant, elles sont belles et touchantes. En harmonie avec mon état d'esprit du moment.
N'allez pas croire pour autant qu'il ne s'agit que de tendresse mièvre... loin de là ! La domination tient un rôle important dans ce récit. 

 

 

 

Voici la quatrième de couverture :

 « Les saisons s'enchaînent tandis que passent et parfois s'arrêtent les femmes. Mah-Jong l'a quittée. Claire si femme, si sûre d'elle, pourrait être son prochain amour. Et Barbara, si neuve et si frêle, sa petite chose chérie. La danse effrénée du désir pour l'une et pour l'autre entraîne la narratrice dans un tourbillon de plaisir. Un tourbillon qui mord parfois son cœur.
Un récit lesbien où les corps se mêlent, où la souffrance côtoie l'extase, où l'amour se cherche et se dit avec des mots doux et obscènes. »


* * *

 

Je vous livre deux ou trois extraits :

 « Je (...) me saoulais par-​dessus tout de son abandon, de sa soumission à la fois perverse et sentimentale, et moi qui avais tant voulu l’humilier et lui faire mal, désirais maintenant la réconforter, la protéger, la faire jouir et crier d’un bonheur nouveau qui ne devait à son cul qu’une partie de son pigment et de son charme. (...) Ses yeux ouverts disaient son plaisir et son obéissance, sa jouissance prochaine. »

tourbillon5« ... parce que ces photos, nous eûmes pu les faire ensemble. Parce que c’était le message qu’elle m’envoyait. (...) Il disait que ce que nous avions connu, ce qui avait été notre découverte et notre intimité n’étaient rien d’autre que des actes sexuels somme toute banals. Elle banalisait notre amour, faisait de nos folies, de ce que je croyais encore unique et particulier, un épisode reproductible ailleurs. Lécher, sucer, se montrer, s’exhiber, se donner, s’offrir, s’habiller de soie, de vinyle, de guêtre, appartenaient à un vocabulaire. Rien d’autre qu’un vocabulaire. »

« Puis l'hiver et le printemps s'en furent. Au temps des cheminées succéda celui des fenêtres ouvertes sur les senteurs du chèvrefeuille, et le chant extasié, le matin, de l'alouette. »

 

* * *

 

Je rajoute un lien vers le site de Chocolat-Cannelle, où elle explique les origines de cet e-book... et pour finir, je vous donne l'adresse du site de GIER, qui a réalisé l'illustration de couverture : très belle, en harmonie avec le thème et l'esprit du Tourbillon de la Vie.


 

tourbillon1

Vous pouvez télécharger « Le Tourbillon de la Vie » sur le site
des Editions Dominique Leroy, pour
1,49€ :


http://dominiqueleroy.izibookstore.com/produit/138/

 


 

Rendez-vous sur Hellocoton !
Publié dans : Murmures & plumes - ~ Découvrir les 5 commentaires ~ - ° Esquisser un petit mot (doux) °
Communauté : Le Cercle des libertines
Dimanche 19 août 7 19 /08 /Août 01:40

 

perle1bUn moment que j'avais dans l'idée de l'acheter, histoire de compléter un peu ma PAL (pile à lire)... mais le temps et les finances me font trop souvent défaut. Admettons que je craque sur trois livres qu'on ne trouve pas au format poche... j'en ai pour cinquante euros ! Et quand on y pense (je réagis un peu comme les vieux, en comparant avec les francs — est-ce mauvais signe ?), ça fait une somme énorme. 

 

      Alors, quand j'ai appris que le roman d'Anne Bert, « Perle », était en vente en livre numérique pour 1,99 € au lieu de 8,99 € je n'ai pas hésité !
Allez lire par vous-même sur le site de l'auteur. Puis courez sur votre site préféré pour l'acheter ; il vous reste un peu moins de 15 jours.

 

Même les frileux au sujet du numérique en seront réchauffés ! :)

Vous pourrez donc en profiter sur liseuse, ou sur PC.
Pour le lire sur votre ordinateur, suivez les instructions d'A. Bert, ou retournez lire ce billet (à ce sujet, je vous conseille à nouveau d'acquérir avant la fin du mois un de ces « coffrets découverte » des Editions Leroy. Je reviendrai dans un futur billet sur l'écoute de mon premier audio-book coquin, que j'ai beaucoup aimé).

Pour ma part, j'ai découvert Anne Bert dans le recueil « Lettres à un premier amant », sa nouvelle étant ma préférée. Le style m'avait séduite, l'écriture était maîtrisée...  
Depuis, je
n'ai lu que du bien de « Perle » (certaines chroniques, billets, avis, sont regroupés sur cette page). Alors, après téléchargement (et avoir fait une photo, pour ce billet), j'ai parcouru quelques passages du roman, et là aussi l'écriture me paraît belle. En quelques paragraphes, j'ai approuvé les messages lus sur les « échos médias » (lien ci-dessus). Une histoire, une ambiance, un rythme, bref, un beau livre...

... Un beau livre à un
tarif dérisoire, pour le travail accompli ! Une bonne occasion de découvrir cet auteur.

 

* * *

 

Alors, en résumé :  vous trouverez « Perle »
sur Amazon, La Fnac (Kobo), Chapitre, Decitre etc.
pour 1,99 euro, jusqu'à la fin du mois !

 

 

... Et je vous laisse avec cette présentation de l'oeuvre :


« Exit la pudeur. Au placard les pudibonds. Place nette à l’efflorescence des plaisirs charnels. Perle est orpheline. Son éveil à la vie passe par la découverte des sens. Adolescente, elle fuit sa famille d’accueil et part en quête d’elle-même au cœur des soirées les plus chaudes de la nuit parisienne. Ses jeux de jambes la conduisent dans le lit d’un homme de pouvoir exigeant, qui assouvit avec elle ses fantasmes les plus fous. À défaut d’un père, elle y découvre toutes les formes du plaisir dans l’extrême.
Lassée d'être enfermée dans cette relation étouffante, elle s’enfuit vers la mer, et pose ses valises en Loire-Atlantique. D’errances en rencontres, elle va peu à peu apprendre à vivre, à désirer et enfin à aimer sous les directives d’un géant taiseux et puissant.
Un roman érotique brûlant, qui transpire d’érotisme et saisit avec force l’abîme de la dépendance sexuelle. La rédemption dans l’amour est possible, au bout de toutes les expériences les plus insensées. La littérature est le plus sûr chemin d’accès au désir. »


Source : kobobooks

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !
Publié dans : Murmures & plumes - ~ Découvrir les 4 commentaires ~ - ° Esquisser un petit mot (doux) °
Vendredi 10 août 5 10 /08 /Août 02:55

 

                 Un petit billet, tout petit, pour vous inviter à découvrir (si ce n'est déjà fait) quelques nouvelles érotiques sur votre PC ou sur votre liseuse... "Nouvelles" signifiant que ces récits se lisent facilement sur les deux supports ! :)

Je vous rappelle par ailleurs, au cas où vous hésiteriez (encore), que ces livres numériques peuvent donc se lire sur liseuse, sur i-pad, sur écran PC voire sur smartphone. Ils sont en effet proposés aux formats PDF, ePUB (pour liseuses) et PRC (pour téléphones et Kindle, si j'ai bien compris). Ils peuvent aussi être imprimés.
De plus, vous pouvez facilement lire ces e-books au format ePUB et PRC sur votre PC, grâce à un tout petit logiciel très simple ET gratuit : Stanza (j'ai testé, et approuvé. Ne vous arrêtez pas aux commentaires, personnellement je n'ai jamais eu aucun problème, car j'attendais un logiciel qui me permette de lire, pas qui me fasse le café !).

(Et puis, vous avez le droit de me dire ce que vous en pensez, de toutes ces histoires, si ça vous tente, si vous avez lu... Je suis curieuse et j'aimerais bien une interaction, par ici !)

 

* * * 


Vous sont donc proposées ci-dessous douze lectures légères, parfaites pour l'été. J'ai évoqué ici, au fil des mois, certains de ces récits, dans les "chroniques" suivantes :

Un, deux, trois... ;
Fais-moi mal... ;
À mon amante ;
Lettres à un premier amant ;
• et Candaulisme... .
 

 

leroy1                 leroy2

Pack Découverte Sans-Nichon              Pack Découverte Sexagésime  


(Cliquez sur les deux liens ci-dessus, pour plus de détail)

 


Il y a un an jour pour jour (bon anniversaire !), naissait la collection E-ros.  

 


Pour l'occasion, les Editions D. Leroy proposent deux "packs découverte" à prix réduit (quasiment 20% de réduction), jusqu'au 30 août. Alors, ne faites pas les timides, lancez-vous ! En plus, un livre audio est offert pour chaque pack (je serais curieuse d'écouter ça, moi... un peu comme les histoires qu'on raconte le soir aux enfants, pour qu'ils s'endorment... mais là, en version pour adultes, pour ne PAS s'endormir).



                     Si je devais en recommander un ? J'hésiterais.

• Dans le premier pack, j'ai particulièrement apprécié deux des nouvelles (relisez mes billets...) et j'aimerais bien découvrir / écouter « Sans-Nichon », de Miriam Blaylock (comme un conte, mais... pour les grands. Je me vois bien avec mon chocolat chaud, me laissant emporter par la vie de cette Cendrillon), vu que la présentation me fait envie...
• Dans le second pack, j'ai vraiment aimé « Sexagésime », et il faut d'ailleurs que je lui consacre un article très prochainement, pour vous le recommander !

Dans dix jours, paraîtront aussi deux nouveaux livres numériques, qui sont à gagner en participant à un quiz (j'ai trouvé toutes les réponses, moi). Pour plus d'informations, je vous invite aussi par ici...




... Bon, finalement, pas si petit que ça, le billet ! ;)


 

Rendez-vous sur Hellocoton !
Publié dans : Murmures & plumes - ~ Découvrir les 0 commentaires ~ - ° Esquisser un petit mot (doux) °
Communauté : les blogs persos
Lundi 6 août 1 06 /08 /Août 10:17

 

jeuresultats2a
Le 22 juillet, je vous proposais un jeu...
... un jeu avec un triple but : animer ce blog en s'amusant, échanger dans la légèreté et se connaître un peu mieux, puis me changer les idées.

• Fin du jeu : 1er août à 23h59.
• Nombre de participants : 2 (dont un pour me faire sourire - mission réussie, celà dit).
• Gagnant : l'unique participant...
• Conclusion personnelle : confirmation que les lecteurs sont voyeurs, pas acteurs. Et puis, vous n'êtes ni joueurs, ni curieux !


 

Pourtant, moi qui m'offrais sur un plateau ! Comme trophée !
(... Inutile de préciser que je plaisante ?)

Mais vous m'avez épargné des heures de réflexion, en cas d'ex-aequo. C'est bien ! ;)

Je me doute que ces deux mois d'été n'ont pas dû aider, avec les départs en vacances, ceci dit, il y avait des indices pour ceux restés là et souhaitant jouer, je vous l'avais dit.

Un des plus évidents était ma « bibliothèque érotique », dont j'ai parlé plusieurs fois, et où se trouvaient TOUS les titres sauf un (le dernier livre que j'ai reçu en gagnant le concours photos sur facebook ; j'ai mis des photos là-bas, mais pas encore ici).
Ensuite, il y avait certains billets, et, bien évidemment, des photos ! Par exemple, sur le billet où je vous proposais ce jeu, on pouvait apercevoir les titres « anthologie littéraire de la fellation » ainsi que « la brûlure de la neige », ou encore le nom de Françoise Rey.
Je reviendrai sur le reste plus en détails après.



J'ai donc reçu en premier lieu une réponse de Quadramatique qui, s'il a inventé des titres, a quand même fait preuve de perspicacité et surtout, d'humour. Voici ses réponses :

1) Le Père Noël est encore dur ;
2) L'aile ou la cuisse ;
3) Météo (et tes bas nylon) ;
4) Mayonnaise, il n'y a que maille qui m'aille ;
5) Laly porta l'hallali oh la la ;
6) Les dorés font du ski ;
7) P.R.O.F.S. ;
8) DSK est de retour ;
9) L'aimante religieuse.

            

... Et l'heureux (?) gagnant est donc CAPITAINE, avec 5 bonnes réponses ! Proche du bon titre pour le livre 9, en ayant trouvé le thème... mais ce n'était pas ça ! ;) Voilà sa liste :

Livre 1 (nouvelles - collectif) : Osez 20 Histoires érotiques de Noël ;
Livre 2 (nouvelles - collectif) : Osez 20 histoires de soum & dom  ?
Livre 3 : ???
Livre 4 : ???
Livre 5 : La culotte en jersey de soie, de
R. Dunan
;
Livre 6 : La brûlure de la neige, de Françoise Rey ;
Livre 7 : Le Manoir, d'Emma Cavalier ;
Livre 8 : Autres désirs, autres hommes, de Françoise Simpère ;
Livre 9 (nouvelles - collectif) : Osez 20 histoires de fellation ?

 

 

  Je vous donne donc ci-dessous les réponses, accompagnées des indices présents ici ou là...

 

* * *


 

 

jeuresultats1aLivre 1 (nouvelles - collectif) :

 

« Osez 20 histoires érotiques de Noël » de divers auteurs.
Thème que l'on trouvait très clairement dans le premier extrait. Livre qui était en photo dans un très récent billet. Le terme « collectif » n'était pas innocent, non plus...

  


Livre 2 (nouvelles - collectif) :


« Osez 20 histoires de Sex toys » de divers auteurs à nouveau.
Paru très récemment. Thème que l'on pouvait deviner dans le second extrait. Il est vrai que je n'ai pas encore mis les photos ici, (mea culpa - ça viendra) mais il y en avait plusieurs sur la page du concours dont j'ai parlé ici, donnant le lien facebook...
 



Livre 3 :


« Sexe, cuisine et (in)dépendance » de Françoise Simpère.
Moins facile, même si j'avais évoqué ce livre sur Twitter, et s'il apparaît furtivement sur certaines photos... mais aussi clairement sur ce billet. Sans oublier l'encadré « À lire » qui se trouve dans la colonne de droite d'O&C.
 


 

Livre 4 :

 

« Une heure de désir » de Renée Dunan.
Pour moi, le style un peu particulier pouvait guider... En effet, ce livre a été écrit en 1923. On pouvait voir ce livre en photo plusieurs fois dans cet article. Le « Viendra-t-elle ? » évoquait cette heure de désir, non ? 
 


 

Livre 5 :

 

« La culotte en jersey de soie » de Renée Dunan, à nouveau.
Donc, photos visibles comme cité juste au-dessus, et surtout, le titre est dans l'extrait ! J'en avais aussi parlé sur Twitter, et dans quelques commentaires.
 


 

Livre 6 :


« La brûlure de la neige » de Françoise Rey.
Visible sur les photos présentant ce jeu, ainsi que sur d'autres photos sur le blog... et aussi dans la colonne de droite, dans « À lire ». La station de ski dans l'extrait pouvait guider...
 


 

Livre 7 :


« Le Manoir » d'Emma Cavalier.
Achat évoqué plusieurs fois, ici ou sur facebook... Livre paru récemment, lu par certains d'entre vous, je le sais (!), thèmes abordés dans les extraits (archiviste, maître, domination) étant autant d'indices.  Et puis, toujours, ma page « bibliothèque »...
 


 

jeuresultats3cLivre 8 :

 

« Autres désirs, autres hommes » de Françoise Simpère.
Pas évident, je suppose, même si on trouve ce titre, encore une fois, sur certains clichés...

 

Personnellement, le second extrait me plaît particulièrement :  

« Deux heures durant, il jouera avec son corps suspendu à une corde, ligoté, caressé puis corrigé, il sortira le grand jeu des lanières et des pinces, de la cravache et du martinet, des bougies et des onguents qui enflamment la peau, ses mains claqueront ses fesses, ses doigts fouilleront partout, sa voix sera sévère, ses silences menaçants. Elle sera concentrée sur elle-même, sur ces sensations inédites, sur le plaisir de ne pouvoir rien anticiper, rien prévoir, rien répliquer. Elle savourera la jubilation d'avoir osé être là. »


 

Livre 9 (extraits - collectif) :

 

« Anthologie littéraire de la fellation » de divers auteurs (extraits).
Le thème était clairement évoqué dans le second extrait, et était la suite "logique" dans le premier... ;)  De plus, le terme « extraits » avait été choisi pour vous aider. Et on apercevait donc ce titre dans une des photos du billet précédent... 
 


*

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !
Publié dans : Murmures & plumes - ~ Découvrir les 3 commentaires ~ - ° Esquisser un petit mot (doux) °
Communauté : Le Cercle des libertines
Dimanche 22 juillet 7 22 /07 /Juil 05:50

 

premiersmots1aJ'ai hésité... puis je crois que je vais tenter, quitte à recevoir sûrement quelques jugements un jour ou l'autre, à mots couverts...
Je vous propose un "jeu".
Dans un esprit de légèreté (c'est l'été, il paraît) et pour s'amuser gentiment.

Voici des extraits de livres érotiques qui font partie de ceux que j'ai achetés et que je dois lire prochainement (j'espère pouvoir profiter des vacances pour cela).
Pour chaque oeuvre, je vous laisse découvrir les premières lignes, puis un passage situé page 69 (pourquoi 69 ? Allons...)

 

 

        • Votre rôle :

Trouver les titres des livres et m'envoyer les réponses via le formulaire de contact du blog (colonne de droite, en haut) avant le 1er août 23h59, puis éventuellement me signaler en commentaire ici que vous m'avez envoyé un mail. Je ne divulguerai pas vos adresses mails, n'ayez crainte (puis je les ai déjà avec vos commentaires)...
Pas de réponses ici, pour éviter les copieurs ! ;)



        •  Quelques indices :

- il y a des oeuvres récentes (très) et d'autres beaucoup plus anciennes ;
- je précise s'il s'agit d'un recueil de nouvelles (différents auteurs, donc) ;
- les photos ont été prises pendant que je recopiais les différents passages ;
- des expressions ou thèmes dans certains extraits peuvent vous aider ;
- vous avez d'autres indices sur ce blog, si vous réfléchissez...

Pour jouer le jeu, évitez de trop loucher sur Google Books !

 

* * *

 

Et pour celui / celle qui a le plus de bonnes réponses ? Dès les résultats, il / elle fait travailler son imagination...

Je vais avoir quelques jours seule, très certainement, début août. Je lui propose donc (non, pas de venir les passer avec moi !) de trouver un thème pour quelques photos, que je ferai pendant mes vacances et que je mettrai ici par la suite. Un thème, une tenue, un objet, une mise en scène... bref, un petit challenge pour moi, et une motivation supplémentaire. Je me donne bien sûr le droit de refuser les demandes qui iront trop loin. ;) Alors soyez relativement sages : érotisme sensuel, pas pornographie... Suggérer est mieux que montrer.

 


        •   Quelques conditions à respecter, donc :

- aucun minou vous ne verrez ;
- aucune peau d'orange non plus ! (donc  banissez les vues de dos ?) ;
- les tenues déraisonnables vous oublierez (à mon grand regret, je ne peux pas investir pour l'occasion dans un magnifique corset, ou tenue de dominatrice en cuir, ou je ne sais quoi d'autre...) ;
- masturbation et autres scènes trop trash (pour moi) vous garderez pour vos fantasmes.

 

(Autres points à venir, éventuellement, si j'y pense.)    

 

Précision : le but de ce jeu, c'est de réaliser une photo avec une contrainte extérieure, un peu à la manière des derniers concours photos que j'ai faits. Un peu à vous de bosser ! ;)
Plus sérieusement, il est clair que ce n'est pas DU TOUT pour allumer le lecteur ou la lectrice, ou pour instaurer une ambiance de séduction / provocation. Ok ?


... Et s'il y a des ex-aequo ? J'y réfléchis.
N'hésitez pas à me donner des idées de "question subsidiaire", ou je ne sais quoi...


  premiersmots2a

 

* * *

 

 

Livre 1 (nouvelles - collectif) :

 

« Cher Père Noël,
Aujourd'hui, j'ai décidé de rassembler mon courage pour parvenir enfin à t'écrire. L'année dernière, je n'ai pas osé. J'ai pensé que, peut-être, je n'avais pas été assez gentille, que je ne méritais pas que tu me récompenses comme les autres. »

 

« Il a posé le bout de ses doigts sur le cuir de mes bottes, et il a lentement remonté. Ça m'a troublée. J'avais l'impression de sentir la chaleur de sa main à travers le cuir des bottes, sensation qui a basculé de l'imaginaire dans le réel quand sa main a atteint la lisière qui séparait ma cuissarde de mon collant. »
               ~ Page 69.

 

 

Livre 2 (nouvelles - collectif) :

 

« Les "assiettes vides" viennent de repartir en cuisine. Deux verres à pied trônent encore sur la nappe immaculée, qui retombe en plis soignés jusqu'au sol. Les vapeurs enivrantes du vin jaune embuent le regard des amoureux.
Hélène extirpe les papiers de son sac à main et les distribue, comme convenu : deux pour Frédéric, deux pour elle. »

 

« Cléo ferma les yeux, cédant aux délices qui envahissaient son ventre. La chaleur traçait une ligne à hauteur de sa poitrine, dont les tétons se dressaient, motivés par le contraste entre l'eau bouillante et l'air plus frais de la salle de bains, mais surtout par la tension des caresses précises du godemichet. »
               ~ Page 69.

 


Livre 3 :

 

« Un gros nuage noir arrive de l'horizon. Pas un simple cumulus, une masse énorme et bruyante qui s'immobilise au-dessus de ma tête, puis se déplace au fur et à mesure que je fuis à travers les rues de la capitale. Je suis poursuivie par un essaim de guêpes géantes qui veulent ma peau. »

 

« Fugitivement, me revenaient aussi les images des deux dernières semaines, la bouche de bel Arnaud contre la mienne et la fièvre du batteur cubain... Ces évocations m'ont provoqué une bouffée de désir inquiétante. Comment vais-je supporter ces semaines de reportage, si je ne rencontre aucun mâle à mon goût et si Rapahël se rélève exclusivement gay ? »
               ~ Page 69.

 

 

Livre 4 :

 

« Viendra-t-elle ? Jacques remue en lui cette question comme une mayonnaise. Il en calcule tous les angles et toutes les surfaces. Il la regarde en diverses perspectives, pensant y découvrir la réponse cachée, par hasard... Viendra-t-elle ? »

 

« Il voulut se moquer. "Mais non, vous êtes délicieuse. Je n'ai jamais vu un retroussé aussi délicatement excitant. Restez comme ça un peu, ça me fait un effet... Ah ! Isabelle !..." Elle répondit : "N'y comptez aucunement. Si je ne vais pas plus vite, c'est que je ne peux pas. »
               ~ Page 69.

 

 

Livre 5 :

 

« — Ce fut son premier amant...
— C'est une si vieille aventure !...
— Elle remplit les fablieux et les contes de la Renaissance...
— Oui ! mais alors on prenait la chose en gaîté... »

 

« — Mais peut-être ne t'aurait-il pas tuée si tu avais accepté... au lieu de combattre... En somme, dans ce cas-là, se défendre est souvent le pire danger.
— Allons, Laly, je vois qu'il n'y a rien à te cacher : eh bien ! ma frousse principale, c'est que j'avais des culottes en jersey de soie qui valaient dans les cinq louis. Alors tu comprends, je craignais pour elles... »
               ~ Page 69.

 

 

Livre 6 :

 

« Février a ramené à Valdoré sa cohorte disparate de cosmonautes polyglottes. La station est ouverte depuis Noël, mais ne commence à vraiment battre son plein qu'un mois et demi après. Chaque samedi, des cars bariolés, aggravés de remorques imposantes, se hissent avec un acharnement régulier et inexorable sur la route pentue qui aboutit au village. »

 

« J'expire un souffle tremblant. Ellie resserre ses bras autour de ma poitrine ; tout contre elle, contre son sein nu qui s'écrase à mes côtes, elle doit sentir le battement de mon coeur détraqué qui s'emballe au souvenir... »
               ~ Page 69.

 

 

Livre 7 :

 

« Par certains côtés, le travail d'un archiviste est un peu comparable à celui d'un médecin ou d'un prêtre. Les documents nous transmettent cette espèce de confession sans visage, relatant les faits de leur propre point de vue. »

 

« Les maîtres arboraient la canne ou la cravache, les maîtresses portaient la cuissarde ou virevoltaient dans des jupons de velours et de dentelles qui caressaient leurs bottines pointues. Leurs compagnes ou leurs compagnons étaient vêtus à leur fantaisie, du tailleur strict dont on devinait qu'il ne cachait pas de dessous, à des tenues d'époque complexes et raffinées, des corsets lardés de cuir, des jupes d'écolière plissées. »
               ~ Page 69.

 

 

Livre 8 :

 

« "Je veux vous dire une chose : je crois en vous parce que je crois en la France..."
Applaudissements nourris, le chauffeur de salle, invisible pour les caméras, dresse au-dessus de sa tête le panneau "standing ovation". »

  

« Deux heures durant, il jouera avec son corps suspendu à une corde, ligoté, caressé puis corrigé, il sortira le grand jeu des lanières et des pinces, de la cravache et du martinet, des bougies et des onguents qui enflamment la peau, ses mains claqueront ses fesses, ses doigts fouilleront partout, sa voix sera sévère, ses silences menaçants. Elle sera concentrée sur elle-même, sur ces sensations inédites, sur le plaisir de ne pouvoir rien anticiper, rien prévoir, rien répliquer. Elle savourera la jubilation d'avoir osé être là. »
               ~ Page 69.

 

 

Livre 9 (extraits - collectif) :

 

« Nous nous sommes allongés dans le sable et avons passé de longues minutes comme ça, sans bouger, dans les bras l'un de l'autre, sans rien dire, juste à s'embrasser de temps en temps et à se caresser, comme de nouveaux amoureux qui se découvrent, puis j'ai embrassé son visage, ses yeux, ses lèvres, et j'ai eu envie de l'embrasser partout, sur tout son corps (...) »
(Phrase coupée car longue d'une page.)

 

« Vous prenez la culotte de soie noire, abandonnée sur les draps. Elle est pleine de mes odeurs, de mes liquides. Me dites que vous l'emporterez. Je regarde avec envie votre chair gonflée quand mon souffle chaud l'atteint. Puis ma bouche sur votre gland vous emprisonne derrière l'anneau de mes lèvres. Je vous dévore, vous mange comme la mante religieuse dévore le mâle qui l'a possédée. »
               ~ Page 69.

 

 

premiersmots3a

 

 

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !
Publié dans : Murmures & plumes - ~ Découvrir les 6 commentaires ~ - ° Esquisser un petit mot (doux) °
Communauté : Le Cercle des libertines
Dimanche 1 juillet 7 01 /07 /Juil 00:52

 

Me revoilà ! Après une petite phase de découragement bloguesque, et surtout, des occupations extérieures (en rapport avec l'écriture ou la photo, ou liées à ma vie de maman)...




concours lb2Il y a quelques temps, j'ai vu passer un concours, via Facebook, je crois bien... Envie d'écrire, alors, j'ai fait ma curieuse.

Ça se passait sur ce blog. J'ai lu, puis j'ai fait ma timide. Je me suis dit que "chroniquer une oeuvre littéraire en 5000 signes", ce n'était pas pour moi, que je n'étais pas à l'aise dans ce domaine. Ici, je fais quelques billets sur mes lectures, mais ils sont relativement courts. J'y dis ce que j'aime, j'y aborde d'autres sujets aussi, intégrant par exemple les dessinateurs, les couvertures (ayant testé cette partie de l'édition, je sais que c'est un travail). J'ai pensé qu'il y aurait de bien meilleurs candidats que moi, nombreux, étant donné qu'on trouve des blogs relatant diverses lectures.

Mais je n'avais pas réellement pensé au terme "numérique", moi...
J'avais dans l'idée que c'était quelque chose d'acquis, que les lecteurs s'étaient mis au numérique avant moi, et je me croyais à la traîne, même. Peut-être parce que je côtoie des lecteurs ou auteurs qui semblent à l'aise dans ce domaine ?

J'ai donc été étonnée, lorsque j'ai appris, très peu de temps avant la fin de ce concours, que relativement peu de personnes avaient participé. Alors, j'ai décidé de jouer le jeu, au dernier moment, ne serait-ce que pour souligner l'effort de l'auteur T. Galley, qui avait lancé ce challenge, ainsi que le geste de H. Fuchs, qui offrait un de ses livres numériques.
Mon "double" a donc pris son nom de plume, a passé une nuit blanche, et a écrit.
Pas facile, d'arriver aux 5000 signes. Je les ai dépassés de peu, tentant de parler de l'e-book que j'avais choisi sans tout dévoiler. J'avais choisi la nouvelle de J.P. Ubernois et j'avais donc moins de "matière première" que si j'avais pris un roman de 500 pages !

Le jour se levait quand j'ai cliqué sur "envoyer".

 

* * *

 

Je suis allée me coucher en écoutant les oiseaux, réalisant que finalement, je m'y étais intéressée peut-être tardivement, mais le "monde numérique" m'était maintenant assez familier.

J'ai découvert cet univers grâce à Chocolat-Cannelle. Le hasard a donc fait que j'ai abordé ce "support de lecture" sous un angle érotique. Elle m'a envoyé quelques nouvelles (voir entre autres ici, ou encore ici), que j'ai chroniquées sur Ombres & Caresses.
Puis, je me suis intéressée à l'édition (l'auto-édition mais aussi, en toute logique, les e-éditeurs de manière plus générale) et j'ai même fini par tenter ma chance en tant qu'auteur (j'y reviendrai un de ces jours...).
Pour finir, j'ai investi dans une liseuse. Très rapidement rentabilisée, vu le choix de livres gratuits ou à petit prix... et très facilement apprivoisée ! Phénomène assez addictif, pour moi : j'ai passé des heures à fureter à droite à gauche, à la recherche d'e-books intéressants. C'était l'occasion de revoir mes classiques, de me remettre à l'anglais, ou encore de relire des auteurs comme Maurice Leblanc ou Agatha Christie... et d'en découvrir d'autres ! Depuis, je me promène avec ma bibliothèque, et j'ai converti mon homme et ma fille.

Ce côté pratique et immédiat
m'a plu d'emblée (je souhaite lire un livre, je l'ai dans la minute, jour ou nuit ; je ne suis pas du genre à faire ma petite fille capricieuse, mais là, l'occasion est trop belle !).

Certains vont argumenter que la liseuse ne remplacera jamais les livres, et je leur répondrai que ce n'est pas le but ! Je reste attachée aux livres (comme sur la photo d'un certain concours) et je trouve le contact plus sensuel, avec le toucher, l'odorat, la vue... mais l'e-book est complémentaire. Il faut savoir être curieux, et avoir envie de découvrir, de tester, de jouer... et de profiter de ce qui nous est offert. Peut-être, finalement, ai-je cette vision, vu que j'ai beaucoup lu via mon ordinateur. Par conséquent, je trouve la liseuse nettement plus agréable pour les yeux. De plus, ça me sort justement de ce milieu : je peux lire ailleurs qu'assise devant mon écran.

C'est l'occasion de faire "connaissance" avec de nouveaux auteurs, de lire des récits qu'on n'aurait pas connus, sinon... alors il faut oser et se laisser séduire !
Et ne pas oublier que c'est le biais que certains ont choisi pour être édités et se faire connaître ; ils méritent d'être lus.



À suivre...    

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !
Publié dans : Murmures & plumes - ~ Découvrir les 1 commentaires ~ - ° Esquisser un petit mot (doux) °
Communauté : les blogs persos
Dimanche 27 mai 7 27 /05 /Mai 05:19

 

dunan1Un drôle de titre, je sais, mais qui finalement résume bien ce qui va suivre ! ;)

J'ai fait quelques achats, l'autre jour.
J'ai entre autres cherché, au rayon des arts créatifs, des pinces à linge. Je les voulais de taille moyenne, pour pouvoir, le moment venu, choisir différents modèles pour des sensations variées. J'en ai d'abord trouvé des petites, un peu de toutes les couleurs, avec des motifs, et des en bois, toutes simples. Du noir, j'aurais bien aimé, aussi.
Mais ces pinces, je les trouvais quand même vraiment petites, et j'avais peur qu'elles ne tiennent pas sur la peau. Je suis donc allée demander, en toute innocence (...) à une vendeuse s'ils avaient en magasin des pinces un peu plus grandes. J'ai tenté de garder mon sérieux, mais j'ai eu du mal. Elle m'a répondu que non. Et elle se trompait ! En témoigne la photo...

Le soir, j'ai juste montré le sachet à mon homme, qui a souri, m'a dit que j'allais me mettre au scrap-booking (dans l'absolu, ça me plairait, en plus)... puis il m'a reparlé de ficelle à passer dans les pinces... je crois que le jour J, je n'y couperai pas !

 

* * *

 

dunan5Ensuite, j'ai acheté deux livres que j'avais déjà vus la dernière fois, dans "ma" librairie (celle au fameux rayon "autour de l'érotisme").

Il s'agit de Renée Dunan. De beaux livres agréables à tenir en mains, à regarder (j'aime...), des couvertures que j'aime, et un style différent de ce qu'on lit maintenant. Il faut dire que les deux volumes que j'ai choisis ont été écrits en 1923 ! L'écriture n'est donc pas la même, en toute logique.
« La culotte en jersey de soie » et « Une heure de désir » ont l'air de faire dans l'érotisme et dans le littéraire. Je suis curieuse de voir ce que ça donne.

            Voici un extrait :


              « Je regrette de t'avoir dit que ma maîtresse fut plus belle que toi. Je l'ai fait pour ne pas sembler chercher à te plaire, car je voyais bien que tu fuyais les hommes. Mais enfin je n'aurais pas dû. Tu es plus jolie qu'elle. Ce qui est admirable c'est cet accord entre ton regard et ta bouche. Tu parles sincèrement de toute la face. J'ai longtemps cherché une femme telle. Je ne cherche plus et, j'aurais tort, car ni toi ni moi ne nous sentons de taille à nous aimer. Mais enfin ce qui caractérise les faces humaines dans les sociétés modernes depuis trois ou quatre siècles, et les portraits de femmes le disent tout net, c'est le divorce des traits du visage. Les jeunes filles passent leurs jeunesses devant leurs miroirs à faire dire aux yeux ce que la bouche dément et à plier la bouche aux paroles niées par le regard. Il a été obtenu évidemment des résultats admirables dans ce jeu menteur. La Joconde fit pâmer des générations d'imbéciles. Mais aujourd'hui tout le monde fait sa Joconde. On n'admire donc plus guère que de confiance ce masque de femme laide. Elle médite d'injurier la chambrière qui raccommode mal ses bas de soie, tandis que le peintre lui dit : souriez naturellement, comme lorsque vous voyez votre amant le plus chéri. Vinci ne savait pas que le plus chéri des amants de Monna Lisa la battait comme plâtre. Et voilà pourquoi cette bouche arquée et retroussée avec art ment comme... »

 

* * *


Par contre, depuis que je suis rentrée chez moi, une question m'obsède presque : où ai-je lu un billet, un message, sur cet auteur ? « La culotte en jersey de soie »...  Je connais ce titre, c'est sûr. J'ai cherché sur les blogs que je suis régulièrement, passant de la Lubriothèque à Chocolat-Cannelle, sans oublier Sous-le-signe-du-lien ou encore Isabelle Loredan... mais je n'ai rien trouvé. Etait-ce ici, alors ? Il ne me semble pas non plus.

Alors, si jamais vous, vous savez, si vous en avez parlé sur votre blog, faites-moi signe.

 

 

En attendant, quelques photos... et un de ces jours, un billet post-lecture ! 

 

 

      dunan3          dunan6b


Et une de mes guêpières en fond... 

 

dunan4             dunan2  

 

~

 

Rendez-vous sur Hellocoton !
Publié dans : Murmures & plumes - ~ Découvrir les 6 commentaires ~ - ° Esquisser un petit mot (doux) °
Communauté : les blogs persos

Nuit Frissons

  • Femme
  • 40 ans, divorcée. Avec l'envie de découvrir toujours plus. À la recherche d'émotions, de complicité et de douceur. Aime la photo ; s'enrichir au contact des autres ; écrire, aussi, trouver les mots pour révéler les sentiments.
  • photo femme homme jeux tendresse

Tous mes murmures

   

© http://ombres-et-caresses.erog.fr | 2010-2012 |
| Tous droits réservés |

Protected by Copyscape Web Plagiarism Software

 

qr code1b


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

 

¤ Liste complète des articles ¤

° Mes mots mis à l'index °

¤ Flux RSS du blog ¤


° Pour me contacter ou me "suivre" °
 

 

 

Tout a commencé en juillet 2010... L'ombre et les caresses se sont presque imposées. Venues naturellement, avec le désir de confier ces pensées légères, sensuelles, ces souvenirs, doutes ou questions.

 

Quant aux photos, les miennes sont "estampillées" des mots Ombres et Caresses.

 

 

- - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Il y a actuellement  2  personne(s)
sur  OmbreS  &  CaresseS ...

 

 


  Mes Publications 

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

 

entre ses cordes

 

dix sapin

 

florilegeGratuit !

 

Notes (in)connues

Douceur émoi :  pensées diverses... & moi.

 Instants désirs :  en solo... Envies, rêves, fantasmes.

Duo de caresses :  en couple.

 Ombres libertines :  voire plus...  

Bulles de liberté :  heures légères et autres hommes.

 Frissons :  photos, auto-portraits. 

En quelques mots :  pensées, émotions, sur le vif.

Souvenirs, petites choses :  souvenirs, bonheurs.

Murmures & plumes :  récits et lectures.

 

 

Protected by Copyscape Web Plagiarism Software


 

 

chaine2

 

 

 

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Suivez-moi sur Hellocoton

Follow on Bloglovin

 


 En Cascade... 

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

 

 

   

 

 Desseins dessinés 

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - 

      (x)  Mettre le design du blog à jour.
      (x)   Trier les futures photos à mettre ici.
      (  )  Ecrire de "vrais" récits.

      (x)  Dormir tout contre lui.
      (  )  Faire des photos sur le bondage.
      (  )  Faire des photos au chocolat...
      (  )  Lire tous ces livres pour adultes. ;)
      (x)  Finir "Des désirs et des Hommes".
      (  )  Terminer l'article sur la domination.
      (x)  Faire des photos ombres & bougies.
      (x)  Tenter la cire... à deux. 
      (  )  M'occuper de moi, encore.
      (x)  Tester une séance de shiatsu.
      (x)  Faire l'amour !
 
                                                                 
 To do list


 

av bw011

Quel jour ?

Novembre 2017
L M M J V S D
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30      
<< < > >>

Doux Nuage

 
~ Ombres & Caresses ~  

 

Dévoiler Caresses Doucement Attirance Souffle Ombres Partager Goûter Désirs Homme Frôler Passion  Bander Lumière Murmures  Parfum Ventre Chaud  Prendre Aimer Rêver Mains Embrasser Hésitations Crépuscule Envies... 
J'aime ces mots.

 

liv biblio sosmall~ Pour rester en contact ~

 


  Un peu de moi... mes
 caresses, mes ombres
 

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

 

J'aime... ma fille, les chats et leurs ronronnements, le chocolat, la sensualité, la lingerie, m'habiller en noir, l'animalité, les fellations :p être attachée, les morsures amoureuses, la complicité, les caresses, les massages... la photo, la musique qui me fait pleurer, la musique dans ma bulle, écouter jouer mon musicien, regarder un bon film... les bougies (pas que pour la cire) et les luminosités douces, la Bretagne, les Alpes, les cascades, les ruisseaux, la mer et l'Océan, le bruit des vagues... les mains masculines, respirer au creux du cou d'un homme, dormir contre mon amant, embrasser sa peau... l'innocence des bébés, les sourires, les freesias, les flocons de neige et le silence feutré qui va avec... le parfum de l'air après la pluie, l'odeur du café au lait et du pain grillé... les fraises.

Je n'aime pas... le mépris, la violence, l'égoïsme, l'ingratitude, l'irresponsabilité, le manque de maturité, la mauvaise foi, la vulgarité... les dentistes, les serpents, le foie de veau, les parapluies, les cheveux électriques, le bordel, les mimes, les clowns... me lever tôt, qu'on juge ma timidité, les chiens qui ne se lassent jamais d'aboyer... vivre dans l'ignorance.

 


 

ll
 visiteurs uniques depuis les premiers chuchotements..   

 



 

Suivez-moi sur Hellocoton



 

 Sensations Plumes... 

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

 

"Le diable n'est pas autre chose que l'incarnation des pulsions anales érotiques refoulées."

 Sigmund Freud.

 

"L'érotisme, c'est quand on le fait, le porno, c'est quand on le regarde."
 Yvan Audouard.

 

"L'innocence est quelque chose de très érotique."
  Armistead Maupin. 

 

 "Le chocolat est divin, moelleux, sensuel, profond. Noir, somptueux, gratifiant, puissant, dense, crémeux, séducteur, suggestif, riche, excessif, soyeux, doux, luxueux, céleste..." 
 Elaine Sherman.

 

"La voix de la mer parle à l'âme. Le contact de la mer est sensuel, et enlace le corps dans une douce et secrète étreinte."
  Kate Chopin

 

 

twit  

En musique...

A la recherche de...

Tourner les pages

... et lire

Bibliotheque


qr code2
 
Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés