Dimanche 13 janvier 2013 7 13 /01 /Jan /2013 04:23

 

« Quels sont les dix livres qui vous ont le plus marqués ? »

Cet après-midi, j'ai lu un article sur ce sujet et je me suis remémoré les ouvrages qui ont marqué ma vie.


 

« Petit Bleu et Petit Jaune » de Léo Lionni :
petit bleuEh oui ! Je ne saurais dire pourquoi, ce livre m'a marquée. Un de mes premiers souvenirs d'enfance, très précis dans mon esprit. La simplicité des dessins, limités à des couleurs ? L'histoire d'une famille, à laquelle je pouvais m'identifier ?
Je me revois, en maternelle, assise à ces tables rondes, lisant et relisant cette petite histoire. Je revois la salle de jeux, au fond, "la dinette" et "la marchande"... et la chaufferie, si on n'était pas sage ! (Pas sûre qu'un seul enfant y soit allé, en réalité...)

 

 

 


  « Michka » de Marie Colmont :
michkaUn autre livre de ma petite enfance. Celui-là était chez mes grands-parents. Je le lisais donc à chaque vacances. À la fois touchant et un peu triste, pour la petite fille que j'étais... Les illustrations y étaient pour beaucoup, je pense ; entre autres, une de ce petit ours en peluche dans la neige... Petit livre sorti de ma mémoire lorsque j'ai grandi, et auquel j'ai repensé un jour, trente ans plus tard, sans trop savoir pourquoi. Alors, je l'ai cherché et l'ai offert à ma fille.

 

 

 


 etalon noir3« L'Etalon Noir » de Walter Farley :
Série "jeunesse", découverte à l'école primaire. Le début de ma passion pour les chevaux. Ces livres ont bercé mon enfance et inspiré les trois quarts de mes jeux. J'ai été longtemps perturbée par le dernier tome de la série, que j'avais trouvé à l'époque très noir, à l'ambiance dérangeante, sûrement à cause des thèmes abordés (la mort, la folie, la solitude...)
Je n'ai pas pu prendre de cours de cheval à cause de problèmes de santé, cette passion est donc restée théorique... jusqu'à ce que ma fille prenne le relais.

 


etalon noir2Elle me permet de vivre un peu mon rêve de petite fille, et je lui donne les moyens de vivre le sien. Je lui fais découvrir ce monde, elle monte, s'occupe des chevaux.
Je la laisse aller à son rythme, doucement prendre confiance ; elle ira jusqu'où elle voudra. Nous avons assisté à des courses hippiques, j'ai été fascinée et émue par la puissance et la beauté de ces animaux, nous avons découvert là aussi un autre univers (et j'ai repensé à beaucoup de pages de l'Etalon Noir)...
                               Je suis heureuse de vivre ça avec ma fille.

 

 

ecume jours• « L'Ecume des Jours » de Boris Vian :
LE premier livre qui m'est venu à l'esprit. Je l'ai lu et relu, au fil des années.
Une révélation. J'avais 14 ans et un professeur de français passionné, qui a sû nous transmettre sa passion des mots, de la lecture, de l'écriture, de la littérature, du cinéma... Oui, j'étais secrètement amoureuse, je l'avoue ! Il avait beaucoup de charme, et une réelle complicité était née entre nous. Sans aucune ambiguité de sa part je suppose, et moi de toutes façons, je ne rêvais que de tendresse  et de partage... Il suffisait d'un regard, d'une pointe d'humour, et nous étions sur la même longueur d'ondes.

L'Ecume des Jours est une histoire pleine d'humour, d'absurde (un délice), d'émotions (comment passer du rire aux larmes)... une histoire très touchante, et aussi extrêmement poétique à mes yeux.

 

 

  « Antigone » de Jean Anouilh :
antigoneCette même année, grâce au même professeur. Ce personnage m'a touchée de par sa force et sa fragilité, de par sa franchise, son honnêteté. Je la trouvais courageuse, belle. Pas physiquement belle, non, mais une "belle personne". Antigone est fière, et rebelle, courageuse malgré ses peurs. Je crois que je l'admirais, et que je me retrouvais dans certains traits de son caractère.
« Pauvre Créon ! Avec mes ongles cassés et pleins de terre et les bleus que tes gardes m'ont faits aux bras, avec ma peur qui me tord le ventre, moi je suis reine. »
« Vous me dégoûtez tous avec votre bonheur ! Avec votre vie qu'il faut aimer coûte que coûte... Moi, je veux tout, tout de suite, et que ce soit entier, ou alors je refuse ! Je ne veux pas être modeste, moi, et de me contenter d'un petit morceau, si j'ai été bien sage. »

 



crime orient express• « Le Crime de l'Orient Express » d'Agatha Christie :
J'étais collégienne, je crois. J'ai lu beaucoup de livres de cet auteur, mais c'est celui-là qui m'a marquée. Pourquoi ? Je ne sais pas vraiment répondre. Les autres, je ne me souviens que vaguement des intrigues, et pas de la fin ; pour celui-là, tout m'est resté en mémoire.
J'ai plusieurs Hercule Poirot sur ma liseuse, que j'aimerais relire... quand ma "pile à lire" érotique aura un peu réduit !
L'été dernier, j'avais commencé à écrire une version "érotique" de ce livre. Il faudrait que je la finisse.

 

 

 

silence mer« Le Silence de la Mer » de Vercors :
Lu au lycée, en cours de français. J'ai été troublée par ces sentiments qui naissent là où ils ne "devraient" pas, qui grandissent malgré les différences, les frontières, la politique... J'ai aimé cette façon d'aborder la culture, l'intelligence, la littérature. C'est un beau livre, une histoire courte et intense, qui incite à la tolérance. À s'attacher aux hommes, à leurs pensées, idées, émotions... pas à leurs origines ou aux ordres auxquels ils doivent obéir.
« J’appris ce jour-là qu’une main peut, pour qui sait l’observer, refléter les émotions aussi bien qu’un visage, - aussi bien et mieux qu’un visage car elle échappe davantage au contrôle de la volonté. » 

 

 


« La Forteresse Vide » de Bruno Bettelheim :
forteresse videUn livre étudié en cours de philosophie, en terminale. Pourquoi cette oeuvre ? Je ne sais plus. Je ne me souviens plus sous quel angle "scolaire" nous avions abordé le sujet, je me souviens juste que le thème m'avait interpelée, que ces enfants étaient touchants, intéressants, attachants, dans leur difficulté à communiquer, dans leur évolution. C'était aussi une façon pour moi de prendre conscience des différences et des réalités plus tristes de la vie.
Adulte, j'ai voulu relire ce livre. Il est dans mes livres "en attente". Après avoir lu quelques commentaires, il apparait clairement que B. Bettelheim a fait des erreurs, amenant de vives critiques à son égard. Mais j'ai envie de savoir comment mon regard de mère (totalement différent de celui de l'adolescente de 17 ans) va interpréter ces lignes, aujourd'hui.  
 



odysee espace« L'Odyssée de l'Espace » d'Arthur C. Clarke :
C'est la première fois que j'ai lu un livre après avoir vu le film tiré de celui-ci. Édifiant ! Le film me semblait obscur sur bien des points, les mots m'ont expliqué beaucoup de choses, l'histoire se tient, les détails sont importants...
Je n'ai jamais lu beaucoup de science-fiction, mais l'Odysée de l'Espace me semble un incontournable.
Mieux vaut un livre à un film, quel que soit le réalisateur... 

 

 

 

« La Bicyclette Bleue » de Régine Deforges :
bicyclette bleueTrois livres étaient dans la bibliothèque, sous mon regard (curieux). Je ne sais plus à quel âge je les ai lus ; j'étais lycéenne, il me semble. Je me souviens de certaines scènes de guerre terribles, je me souviens avoir pleuré... et je me souviens de ma découverte de l'érotisme. Mes premiers émois... on aurait pu faire pire, non ?
Trois scènes me sont restées en mémoire, plus de vingt ans plus tard :
- La nuit où Léa et François se lavent avec l'eau du puits*, au clair de lune, et où la jeune fille se laisse savonner, avant de découvrir le corps (et l'érection) de son amant en devenir. Certaines phrases m'ont troublée, d'une manière indescriptible.
- Les retrouvailles de Laurent et de Léa**, dans les caves toulousaines, quand elle veut faire de cet homme son amant. Elle assume ses désirs, se fiche des convenances, et son corps est un instrument de plaisir, qu'elle assume là aussi. Elle représentait pour moi LA femme, la vraie, celle que j'aurais aimé oser être (il m'en aura fallu, des années)...
- Et pour finir, un fantasme qui depuis ne m'a jamais quittée***... une scène qui m'a troublée au-delà du raisonnable : Léa retrouve Raoul et Jean, les frères jumeaux amoureux d'elle, et ils finissent par faire l'amour tous les trois. Pour moi, ça débordait d'amour, de sensualité, tout en étant torride, avec un petit goût d'interdit...

 

* La Bicyclette Bleue, Éditions Le Livre de Poche - Chapitre 14, page 185.
** La Bicyclette Bleue, Éditions Le Livre de Poche - Chapitre 24, page 366.
*** Le Diable en Rit Encore, Éditions Le Livre de Poche - Chapitre 5, page 185.  

 

 

« À l'Ami Qui ne m'a Pas Sauvé la Vie » d'Hervé Guibert :
ami sauve vieJe ne sais plus à quel âge j'ai découvert cet auteur, ni à quelle occasion. Peut-être une émission télévisée ? J'ai dévoré ses livres, compris beaucoup de choses sur ce sujet encore tabou à l'époque : le sida. Mine de rien, j'ai beaucoup appris avec ces livres. On n'apprend pas tout ça à l'école, ni en discutant avec ses parents (les miens n'osant pas vraiment aborder les sujets touchant à la sexualité, il me semble).
J'ai appris aussi la tolérance. J'ai mieux compris et accepté l'homosexualité (sujet qui ne me posait pas "problème", mais qui restait flou). J'ai été touchée par les émotions, la rage, la colère, les sentiments, l'amour, les doutes, la tristesse, abordés dans ces livres. J'ai été bouleversée.

Et l'auteur était beau. Beau de cette beauté intemporelle, unique qu'ont les gens malades. C'est quelque chose qui me trouble. Affaiblis, au plus mal, on devrait trouver dans leurs traits la maladie, la souffrance, la mort en devenir... moi j'y trouve une beauté à couper le souffle, quelque chose de fascinant, qui force le respect, l'admiration... quelque chose de touchant, d'admirable.

 


« Le Lien » de Vanessa Duriès :
le lienComment ai-je découvert ce livre, moi, si sage, timide, innocente ? (Je ne plaisante pas... à 20 ans j'étais encore vierge.)
J'avais 20 ans, oui. Etudiante, fréquentant les mêmes cours que "Vanessa". J'en parle sur ce billet : «
Cette lecture m'avait dérangée, un peu, mais pas tant que ça. J'y ai compris beaucoup de choses, de ce milieu que je diabolisais de trop, avant. Et surtout, je faisais... le lien (!) avec la jeune fille que je cotoyais quasi quotidiennement, simple, humaine, vraie. »
J'ai en fait abordé ce livre sous un angle "studieux". Je voulais, je crois, comprendre, me documenter. Je ne crois pas m'être réellement arrêtée sur l'aspect érotique. Il faudrait que je le relise, je suis certaine d'y trouver, avec l'âge, avec ma découverte de la littérature "pas sage", des choses tout à fait différentes. Et maintenant, sûrement arriverais-je à être excitée, pas juste intriguée. 

 


train 5h50« Le Train de 5h50 » de Gabrielle Ciam :
... et dans la logique des choses, je termine avec le premier livre érotique que j'ai lu dans un but pleinement "érotique". C'est un livre court, simple, qui au final ne va pas bien loin dans les actes, mais... il pose une ambiance, un trouble, un désir... pour une première lecture, c'était bien trouvé. J'aurais pris un roman plus cru, ça m'aurait peut-être rebutée.

Et puis, en le lisant, j'ai commencé à effleurer l'idée d'écrire un jour...

 

* * *

 

... Et comme vous êtes observateurs, vous aurez remarqué que j'ai dépassé les dix livres. Mais vous ne m'en voudrez pas, n'est-ce pas ? (Et puis c'est chez moi, ici, je fais ce que je veux !) ;)
En cliquant sur les titres des ouvrages, vous aurez plus d'informations...

 

Et vous ? Quels sont les livres qui vous ont le plus marqués ?


Vous pouvez répondre ici ou sur vos blogs respectifs (auquel cas, je ferai un second billet avec les liens de vos réponses, si un nombre assez important de personnes joue le jeu... et ça vous amènera quelques visiteurs qui vous découvriront par la même occasion, peut-être !)


Clarissa, Aline Tosca, Miss Kat, Chocolat-Cannelle, Marie de la Lubriothèque, Chut, Thomas Galley, Bilba, Ambre... et pourquoi pas Anne Bert, Marie Godard, Isabelle Lorédan, Guillaume Perrotte, Waid and See, Philo, Photaphil, Quadramatique, Stan, Juju51... et aussi tous ceux que je n'ose pas solliciter ou que j'oublie (et qui sont, soit vexés, soit soulagés !).

 

Bien sûr, aucune obligation de répondre !
Mais je suis curieuse, et si j'ai l'occasion de découvrir de beaux livres, je prends. Dans tous les cas, j'aurai permis j'espère quelques découvertes de vos blogs. Vous avez là une partie de ma liste de favoris. 


 

J'ai retrouvé quasiment toutes les couvertures que j'ai connues à l'époque de mes lectures...
Et j'en ai profité pour mettre ma liste de liens à jour (cf. colonne de droite).

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !
Publié dans : Murmures & plumes - ~ Découvrir les 17 commentaires ~ - ° Esquisser un petit mot (doux) °
Communauté : les blogs persos
Retour à l'accueil

Nuit Frissons

  • Femme
  • 40 ans, divorcée. Avec l'envie de découvrir toujours plus. À la recherche d'émotions, de complicité et de douceur. Aime la photo ; s'enrichir au contact des autres ; écrire, aussi, trouver les mots pour révéler les sentiments.
  • photo femme homme jeux tendresse

Tous mes murmures

   

© http://ombres-et-caresses.erog.fr | 2010-2012 |
| Tous droits réservés |

Protected by Copyscape Web Plagiarism Software

 

qr code1b


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

 

¤ Liste complète des articles ¤

° Mes mots mis à l'index °

¤ Flux RSS du blog ¤


° Pour me contacter ou me "suivre" °
 

 

 

Tout a commencé en juillet 2010... L'ombre et les caresses se sont presque imposées. Venues naturellement, avec le désir de confier ces pensées légères, sensuelles, ces souvenirs, doutes ou questions.

 

Quant aux photos, les miennes sont "estampillées" des mots Ombres et Caresses.

 

 

- - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Il y a actuellement  2  personne(s)
sur  OmbreS  &  CaresseS ...

 

 


  Mes Publications 

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

 

entre ses cordes

 

dix sapin

 

florilegeGratuit !

 

Notes (in)connues

Douceur émoi :  pensées diverses... & moi.

 Instants désirs :  en solo... Envies, rêves, fantasmes.

Duo de caresses :  en couple.

 Ombres libertines :  voire plus...  

Bulles de liberté :  heures légères et autres hommes.

 Frissons :  photos, auto-portraits. 

En quelques mots :  pensées, émotions, sur le vif.

Souvenirs, petites choses :  souvenirs, bonheurs.

Murmures & plumes :  récits et lectures.

 

 

Protected by Copyscape Web Plagiarism Software


 

 

chaine2

 

 

 

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Suivez-moi sur Hellocoton

Follow on Bloglovin

 


 En Cascade... 

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

 

 

   

 

 Desseins dessinés 

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - 

      (x)  Mettre le design du blog à jour.
      (x)   Trier les futures photos à mettre ici.
      (  )  Ecrire de "vrais" récits.

      (x)  Dormir tout contre lui.
      (  )  Faire des photos sur le bondage.
      (  )  Faire des photos au chocolat...
      (  )  Lire tous ces livres pour adultes. ;)
      (x)  Finir "Des désirs et des Hommes".
      (  )  Terminer l'article sur la domination.
      (x)  Faire des photos ombres & bougies.
      (x)  Tenter la cire... à deux. 
      (  )  M'occuper de moi, encore.
      (x)  Tester une séance de shiatsu.
      (x)  Faire l'amour !
 
                                                                 
 To do list


 

av bw011

Quel jour ?

Juillet 2017
L M M J V S D
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31            
<< < > >>

Doux Nuage

 
~ Ombres & Caresses ~  

 

Dévoiler Caresses Doucement Attirance Souffle Ombres Partager Goûter Désirs Homme Frôler Passion  Bander Lumière Murmures  Parfum Ventre Chaud  Prendre Aimer Rêver Mains Embrasser Hésitations Crépuscule Envies... 
J'aime ces mots.

 

liv biblio sosmall~ Pour rester en contact ~

 


  Un peu de moi... mes
 caresses, mes ombres
 

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

 

J'aime... ma fille, les chats et leurs ronronnements, le chocolat, la sensualité, la lingerie, m'habiller en noir, l'animalité, les fellations :p être attachée, les morsures amoureuses, la complicité, les caresses, les massages... la photo, la musique qui me fait pleurer, la musique dans ma bulle, écouter jouer mon musicien, regarder un bon film... les bougies (pas que pour la cire) et les luminosités douces, la Bretagne, les Alpes, les cascades, les ruisseaux, la mer et l'Océan, le bruit des vagues... les mains masculines, respirer au creux du cou d'un homme, dormir contre mon amant, embrasser sa peau... l'innocence des bébés, les sourires, les freesias, les flocons de neige et le silence feutré qui va avec... le parfum de l'air après la pluie, l'odeur du café au lait et du pain grillé... les fraises.

Je n'aime pas... le mépris, la violence, l'égoïsme, l'ingratitude, l'irresponsabilité, le manque de maturité, la mauvaise foi, la vulgarité... les dentistes, les serpents, le foie de veau, les parapluies, les cheveux électriques, le bordel, les mimes, les clowns... me lever tôt, qu'on juge ma timidité, les chiens qui ne se lassent jamais d'aboyer... vivre dans l'ignorance.

 


 

ll
 visiteurs uniques depuis les premiers chuchotements..   

 



 

Suivez-moi sur Hellocoton



 

 Sensations Plumes... 

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

 

"Le diable n'est pas autre chose que l'incarnation des pulsions anales érotiques refoulées."

 Sigmund Freud.

 

"L'érotisme, c'est quand on le fait, le porno, c'est quand on le regarde."
 Yvan Audouard.

 

"L'innocence est quelque chose de très érotique."
  Armistead Maupin. 

 

 "Le chocolat est divin, moelleux, sensuel, profond. Noir, somptueux, gratifiant, puissant, dense, crémeux, séducteur, suggestif, riche, excessif, soyeux, doux, luxueux, céleste..." 
 Elaine Sherman.

 

"La voix de la mer parle à l'âme. Le contact de la mer est sensuel, et enlace le corps dans une douce et secrète étreinte."
  Kate Chopin

 

 

twit  

En musique...

A la recherche de...

Tourner les pages

... et lire

Bibliotheque


qr code2
 
Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés