Mercredi 29 mai 2013 3 29 /05 /Mai /2013 23:57

 

alone

Un message ce soir, parce que je suis encore là malgré tout... parce que je passe par ici et à chaque fois, je me dis que je m'y sens bien, dans ma bulle, c'est mon chez-moi, le seul refuge bien à moi, même s'il reste virtuel... vu que "chez moi", ce n'est plus chez moi.
Là où je vis, c'est "chez lui", un appartement devenu impersonnel, où je me sens redevable. Un endroit qu'il me tarde de quitter, pour avoir une chance d'avancer, d'oublier un peu... et c'est en même temps un endroit que je n'ai pas envie de quitter, parce que ça voudra dire que cette fois, c'est fini, bien fini, pour de bon.


Je sais, que c'est fini. Les choses ne s'arrangeront plus, c'est certain. Et pourtant il reste une infime partie de moi qui se dit qu'on aurait pu, s'il avait voulu... cette infime partie espère, à peine, un instant, parfois, même si elle sait pertinemment que c'est ridicule.

J'aimerais surtout voir chez cet homme une once de sentiment humain, une émotion, un désir, un geste, une réaction sincère. Ça me fait tellement mal, de me dire qu'il a pu me "désaimer" si vite, du jour au lendemain. Il ne m'aimait plus depuis longtemps, déjà, sûrement. M'a-t-il seulement aimée sincèrement, au fond ? Ou ne voyait-il dans notre relation que le profit qu'il pouvait en retirer et son intérêt (une mère porteuse, une secrétaire, une cuisinière...) ?
Il est plus facile de quitter que d'être quittée. Plus facile de retrouver sa liberté, plutôt que de se voir imposer une solitude paradoxale et qui torture ; je suis seule tout en vivant une sorte de colocation.
Il est surtout plus facile de fuir en avant, d'aller vivre les joies du célibat, de se rassurer auprès de n'importe quelle fille qui ne voit que ce qu'on veut bien montrer en surface. J'imagine que ça fait du bien à l'égo masculin. Il suffit juste de ne pas penser au fait que, lui ou un autre, elle ou une autre, ces gens-là s'en contrefichent. Femmes interchangeables pour hommes sex-toys... ça a quelque chose de pathétique.

Ceci dit, certaines femmes doivent y trouver leur compte, aussi, sans doute. Se faire draguer, se dire qu'on plait encore ou qu'on intéresse un mec plus âgé... Moi, j'ai essayé, de chercher dans le regard d'autres hommes à être "rassurée", mais je n'y arrive pas.
Me retrouver dans les bras d'un éventuel amant qui ne pense en réalité qu'à s'envoyer en l'air, et tenter vainement d'oublier un autre homme qui agit de la même manière, se contentant de relations éphémères... ne fait que souligner le manque que j'ai de LUI. C'est LUI, que je veux. Je m'en fous, moi, qu'un mec me trouve baisable, désirable. Je voulais "mon" homme, pour concrétiser des projets communs, pour explorer plus loin des chemins empruntés ensemble. Là encore, c'était LUI, et pas un autre.

 

* * *

 

Régulièrement, j'ai envie de venir me confier ici, étant donné que c'est le seul endroit où je puisse le faire, sans entendre l'incompréhension ou les jugements à peine cachés ("mais tu es encore amoureuse ?"... Oui, je le suis, je ne choisis pas quand j'arrête d'aimer).
Pourquoi ce silence, alors ? Parce qu'il y a sûrement trop à dire, trop à confier. Me délivrer de tout ce que j'ai sur le coeur me ferait certainement du bien, mais ouvrirait aussi encore plus grand les plaies que je tente (vainement) de refermer. Et puis, pour tout expliquer de mes émotions, réactions, il faudrait remonter dans le passé, mettre les mots, savoir où j'en suis... je manque de temps et de "disponibilité" dans ma tête. J'avance, en essayant de ne pas trop penser, j'avance pour ma fille, je suis prise par les démarches (emploi, logement, et autres papiers à n'en plus finir), les journées passent avec mes obligations de maman-solo... et le soir, épuisée mais n'arrivant pas à dormir sans aide médicale (le cerveau se met en boucle, en mode "cogitation"), je sombre dans un sommeil artificiel qui me fait oublier, pendant quelques heures, avant d'être rattrapée par tous ces cauchemars si "réels" trahissant mon chagrin et mes angoisses.

Pas un seul jour ne passe sans que la douleur ne soit ravivée. Il m'est impossible d'oublier.
Pas une seule journée sans larmes. Colère, tristesse, regrets, doutes...

Que faire, alors ? Venir déposer quelques mots, sous le coup de l'émotion ? Même dans le désordre, reflétant un désespoir somme toute banal ? Je devrais, peut-être. Et me dire "tant pis", si je vous lasse, à pleurer sur vos épaules.
De temps en temps, je laisse 140 caractères sur Tweeter, que vous pouvez lire dans la colonne de droite de ce blog ; peut-être devrais-je écrire ces quelques lignes ici, plutôt, un billet à peine plus long et construit ?

Dans mes brouillons se trouvent de nombreux articles commencés, pour la plupart non achevés par manque de liberté, parce que j'ai été interrompue par ma vie de maman ou par un bon coup de blues. Il faudrait que je les finisse. Même s'ils partent un peu dans tous les sens. On va dire que ce n'est pas grave ? Il y a plein de sujets que je voudrais aborder, des souvenirs que je veux encore laisser par écrit, des moments forts que je devrais certainement oublier, mais je ne le veux pas... des fantasmes qui m'attirent (mais qui me font du mal, parce que je ne les réaliserai pas avec celui que j'aime encore)... des livres que j'ai lus et dont je voudrais vous parler... des pensées et ressentis divers que je souhaiterais partager.

Dans tous les sens, je vous dis.
Et puis, j'aime faire des articles bien construits, bien finis. Avoir l'impression que j'ai fait le tour de ce que je voulais faire passer. Et j'aime bien trouver de belles photos pour les illustrer, ces mots. Actuellement, je n'y arrive pas, les photos me font pleurer, neuf fois sur dix. À chaque fois, un souvenir qui refait surface, un désir qui revient, un regret qui fait mal... Pour les mêmes raisons, je n'arrive plus à lire d'érotisme, ou si peu...

Sentimentale, sensible... ça joue de vilains tours.
Ça donne un goût d'envie de rien... à part dormir et laisser le temps passer. Pour se réveiller quand ça ira mieux et quand enfin il fera beau. "Mon" homme disait que mes émotions jouaient sur le soleil, car lors de notre première rencontre, en plein mois de novembre, il avait fait un temps radieux. Vu la pluie que nous avons depuis deux mois, il ne passe pas une journée sans que je pense à ses mots ; comme s'il y avait un fond de vérité...


 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !
Publié dans : Douceur émoi - ~ Découvrir les 5 commentaires ~ - ° Esquisser un petit mot (doux) °
Communauté : les blogs persos
Retour à l'accueil

Nuit Frissons

  • Femme
  • 40 ans, divorcée. Avec l'envie de découvrir toujours plus. À la recherche d'émotions, de complicité et de douceur. Aime la photo ; s'enrichir au contact des autres ; écrire, aussi, trouver les mots pour révéler les sentiments.
  • photo femme homme jeux tendresse

Tous mes murmures

   

© http://ombres-et-caresses.erog.fr | 2010-2012 |
| Tous droits réservés |

Protected by Copyscape Web Plagiarism Software

 

qr code1b


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

 

¤ Liste complète des articles ¤

° Mes mots mis à l'index °

¤ Flux RSS du blog ¤


° Pour me contacter ou me "suivre" °
 

 

 

Tout a commencé en juillet 2010... L'ombre et les caresses se sont presque imposées. Venues naturellement, avec le désir de confier ces pensées légères, sensuelles, ces souvenirs, doutes ou questions.

 

Quant aux photos, les miennes sont "estampillées" des mots Ombres et Caresses.

 

 

- - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Il y a actuellement  5  personne(s)
sur  OmbreS  &  CaresseS ...

 

 


  Mes Publications 

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

 

entre ses cordes

 

dix sapin

 

florilegeGratuit !

 

Notes (in)connues

Douceur émoi :  pensées diverses... & moi.

 Instants désirs :  en solo... Envies, rêves, fantasmes.

Duo de caresses :  en couple.

 Ombres libertines :  voire plus...  

Bulles de liberté :  heures légères et autres hommes.

 Frissons :  photos, auto-portraits. 

En quelques mots :  pensées, émotions, sur le vif.

Souvenirs, petites choses :  souvenirs, bonheurs.

Murmures & plumes :  récits et lectures.

 

 

Protected by Copyscape Web Plagiarism Software


 

 

chaine2

 

 

 

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Suivez-moi sur Hellocoton

Follow on Bloglovin

 


 En Cascade... 

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

 

 

   

 

 Desseins dessinés 

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - 

      (x)  Mettre le design du blog à jour.
      (x)   Trier les futures photos à mettre ici.
      (  )  Ecrire de "vrais" récits.

      (x)  Dormir tout contre lui.
      (  )  Faire des photos sur le bondage.
      (  )  Faire des photos au chocolat...
      (  )  Lire tous ces livres pour adultes. ;)
      (x)  Finir "Des désirs et des Hommes".
      (  )  Terminer l'article sur la domination.
      (x)  Faire des photos ombres & bougies.
      (x)  Tenter la cire... à deux. 
      (  )  M'occuper de moi, encore.
      (x)  Tester une séance de shiatsu.
      (x)  Faire l'amour !
 
                                                                 
 To do list


 

av bw011

Quel jour ?

Juillet 2017
L M M J V S D
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31            
<< < > >>

Doux Nuage

 
~ Ombres & Caresses ~  

 

Dévoiler Caresses Doucement Attirance Souffle Ombres Partager Goûter Désirs Homme Frôler Passion  Bander Lumière Murmures  Parfum Ventre Chaud  Prendre Aimer Rêver Mains Embrasser Hésitations Crépuscule Envies... 
J'aime ces mots.

 

liv biblio sosmall~ Pour rester en contact ~

 


  Un peu de moi... mes
 caresses, mes ombres
 

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

 

J'aime... ma fille, les chats et leurs ronronnements, le chocolat, la sensualité, la lingerie, m'habiller en noir, l'animalité, les fellations :p être attachée, les morsures amoureuses, la complicité, les caresses, les massages... la photo, la musique qui me fait pleurer, la musique dans ma bulle, écouter jouer mon musicien, regarder un bon film... les bougies (pas que pour la cire) et les luminosités douces, la Bretagne, les Alpes, les cascades, les ruisseaux, la mer et l'Océan, le bruit des vagues... les mains masculines, respirer au creux du cou d'un homme, dormir contre mon amant, embrasser sa peau... l'innocence des bébés, les sourires, les freesias, les flocons de neige et le silence feutré qui va avec... le parfum de l'air après la pluie, l'odeur du café au lait et du pain grillé... les fraises.

Je n'aime pas... le mépris, la violence, l'égoïsme, l'ingratitude, l'irresponsabilité, le manque de maturité, la mauvaise foi, la vulgarité... les dentistes, les serpents, le foie de veau, les parapluies, les cheveux électriques, le bordel, les mimes, les clowns... me lever tôt, qu'on juge ma timidité, les chiens qui ne se lassent jamais d'aboyer... vivre dans l'ignorance.

 


 

ll
 visiteurs uniques depuis les premiers chuchotements..   

 



 

Suivez-moi sur Hellocoton



 

 Sensations Plumes... 

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

 

"Le diable n'est pas autre chose que l'incarnation des pulsions anales érotiques refoulées."

 Sigmund Freud.

 

"L'érotisme, c'est quand on le fait, le porno, c'est quand on le regarde."
 Yvan Audouard.

 

"L'innocence est quelque chose de très érotique."
  Armistead Maupin. 

 

 "Le chocolat est divin, moelleux, sensuel, profond. Noir, somptueux, gratifiant, puissant, dense, crémeux, séducteur, suggestif, riche, excessif, soyeux, doux, luxueux, céleste..." 
 Elaine Sherman.

 

"La voix de la mer parle à l'âme. Le contact de la mer est sensuel, et enlace le corps dans une douce et secrète étreinte."
  Kate Chopin

 

 

twit  

En musique...

A la recherche de...

Tourner les pages

... et lire

Bibliotheque


qr code2
 
Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés