Mercredi 10 novembre 3 10 /11 /Nov 03:40


Matin triste.
Angoisses, pensées nostalgiques et idées colériques.
 
 

Un ex-mari mesquin, qui tente de pourrir mon monde maternel.
Des douleurs au corps qui m'empêchent encore d'être femme, ou d'être moi.
Un dos meurtri qui me rappelle qu'il y a neuf mois, une discussion trop passionnée m'a physiquement abimée.

Un examen médical demain qui me serre la gorge. De ceux qui eux aussi touchent à la féminité, à cette part de moi qui ne veut ni disparaître, ni s'endormir. Tumeurs, ou pas ? Tranquille pour six mois, voire un an, ou pas ?



grossesse 03Et puis, il y a un an, j'étais enceinte. J'essaie de ne pas y penser ; je n'y arrive pas.

Des images me reviennent en mémoire, comme ce petit bout de bébé sur l'écran de l'échographie. L'annonce brutale à trois mois de grossesse, sans signes alarmants. La suite, les explications sordides, l'attente avec un foetus toujours en moi, mais qui ne grandissait plus. L'échographie pour confirmer le curetage, ces moments cuisses écartées où je me forçais à ne pas regarder l'écran, pour ne pas voir la mort dessus... La salle de réveil, alors que c'était fini, alors que je plongeais dans mon cauchemar... les larmes.

Mon homme, qui a arrêté de poser sa main sur mon ventre. Mon homme, qui a rejeté un temps mon corps portant le deuil. Et je comprends. Mon propre rejet a été plus long. Maternité perdue, féminité perdue, encore. Il m'a fallu longtemps avant de retrouver du plaisir, là aussi.

Depuis un an, celui qui vit à mes côtés ne caresse plus mon ventre. Avant, il le faisait, même quand je n'étais pas enceinte, juste pour me dire son envie d'enfant. J'aimais sa promessse rassurante. N'ose-t-il plus ? A-t-il oublié ? Ne veut-il plus comme avant ? A-t-il peur que je refuse ? Ce geste a simplement disparu.

 

° ° °

 

« Je m'habille devant la glace et me souviens de tes mains qui savaient si bien me dessiner. Les miennes suivent tes traces, mais je ne sens plus rien. Je suis devenue insensible, glacée. (...) Seule au milieu de la pièce, je caresse mon sexe, j'essaie de l'émouvoir, en vain. Il reste sec, indifférent, fermé. Ce n'est pas à notre amour que tu mets fin, c'est à moi, assassin ! »

« Longtemps, bien longtemps après notre rupture, je relirai ses lettres d'amour si belles. Je les classerai dans leur ordre chronologique pour voir naître entre nous le désir et la passion, puis nos premières griffures, ces discussions interminables qui nous déchiraient et creusaient entre nous le gouffre, mes premières larmes, ses derniers silences... »

« Mon plaisir galope à ta rencontre, mon corps exulte, il n'est pas mort. »
 

 

 La Rupture ~  Françoise Simpère                

  

 

Avant-hier soir, je lisais cette nouvelle, seule, jusqu'à tard dans la nuit. Cette ambiance teintée d'agonie, de chagrin, m'a profondément émue. La narratrice y dit aussi qu'un autre homme a su "faire fondre l'iceberg de son chagrin".

sein Ensuite, mon homme est arrivé et s'est glissé contre moi. La veille, nous avions fait l'amour

 Il est venu se réchauffer, dans ma bulle tiède. J'ai caressé ses cuisses. J'aime sentir les muscles sous mes doigts, cette virilité associée à la douceur de sa peau. Mes mains sont remontées vers l'intérieur, plusieurs fois, toujours en prenant soin de ne pas aller trop haut.

Pourtant, un effleurement a tenté sa chance...  Ce "plus grand des hasards" a fait naître une émotion masculine, quelque part entre le soupir et le gémissement. J'aime, ces réactions. Un homme réceptif, qui accepte le désir. Quelque chose tout en nuances, quelque chose de très doux... Ce détail qui fait que j'ose, que mes petites bulles de désir pétillent.
Je me suis coulée le long du corps de mon amant. Nous étions face à face, allongés sur le côté. J'ai glissé jusqu'à son sexe, que j'ai pris en bouche. J'ai plaqué mes mains sur les fesses de mon soupirant, pour le garder dans cette position peu habituelle. J'avais envie qu'il fasse l'amour à ma gorge, qu'il baise ma bouche. Il se déhanchait lentement, mais allait profond.

J'ai repris le dessus, pour le boire. Puis je suis venue me blottir contre lui, câline, pour m'endormir, mais il m'a caressée, me gardant entre sommeil et réalité, avec ces sensations de rêve, de bien-être et d'excitation mélangées. J'ignorais de quel côté basculer, alors je me suis laissée porter. C'est alors que le mouvement a changé. Les cercles suggestifs de ses doigts évitaient jusqu'ici mon clitoris. La pulpe de son majeur a lentement glissé le long de ma fente, jusqu'à me pénétrer. Une onde de plaisir m'a parcourue, d'une rare intensité, me coupant le souffle. Je mouillais tellement et j'étais si sensible que j'ai joui très vite.

Le monde des songes, d'un coup, nos corps l'un contre l'autre, ma main dans la sienne. De l'amour pour nous tenir chaud, nous envelopper, celui qui fait que je me sens enfin bien, détendue, confiante. Même si ça reste fragile... 

  

° ° °

 

Matin triste.
Angoisses, pensées nostalgiques et idées colériques
.

Et pourtant, en même temps, le ciel est bleu, ce matin, pour la première fois depuis longtemps. Je suis fatiguée, mais il fait soleil. 

Et je sais, pourquoi ces rayons...

Celui que j'aime s'est levé très tôt. Le jour n'était pas encore vraiment là.
Il était assis sur le lit. Il a caressé le chat, venu me rejoindre dans la couette. Et il m'a regardée, m'a souri. De la tendresse. Banalité, simplicité ? Peut-être, pour les autres. Pour moi, encore à moitié endormie, qui avais du mal à ouvrir vraiment mes yeux, c'était une bouffée de bonheur amoureux.
Quand il est parti, dans la lumière encore grisée de la chambre, dans l'ombre j'ai vu ses yeux briller. Il m'a embrassée, m'a dit "à ce soir", m'a embrassée à nouveau, et... a mordillé mon épaule nue. Il a quitté la pièce, en souriant.
J'ai cru fondre. 

J'y ai repensé quinze fois dans la journée.
Ces instants insignifiants, si plein d'amour simple, tout en douceur.
         

 

 

Publié dans : Duo de caresses - ~ Découvrir les 7 commentaires ~ - ° Esquisser un petit mot (doux) °
Communauté : les blogs persos
Retour à l'accueil

Nuit Frissons

  • Femme
  • 40 ans, divorcée. Avec l'envie de découvrir toujours plus. À la recherche d'émotions, de complicité et de douceur. Aime la photo ; s'enrichir au contact des autres ; écrire, aussi, trouver les mots pour révéler les sentiments.
  • photo femme homme jeux tendresse

Tous mes murmures

   

© http://ombres-et-caresses.erog.fr | 2010-2012 |
| Tous droits réservés |

Protected by Copyscape Web Plagiarism Software

 

qr code1b


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

 

¤ Liste complète des articles ¤

° Mes mots mis à l'index °

¤ Flux RSS du blog ¤


° Pour me contacter ou me "suivre" °
 

 

 

Tout a commencé en juillet 2010... L'ombre et les caresses se sont presque imposées. Venues naturellement, avec le désir de confier ces pensées légères, sensuelles, ces souvenirs, doutes ou questions.

 

Quant aux photos, les miennes sont "estampillées" des mots Ombres et Caresses.

 

 

- - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Il y a actuellement  2  personne(s)
sur  OmbreS  &  CaresseS ...

 

 


  Mes Publications 

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

 

entre ses cordes

 

dix sapin

 

florilegeGratuit !

 

Notes (in)connues

Douceur émoi :  pensées diverses... & moi.

 Instants désirs :  en solo... Envies, rêves, fantasmes.

Duo de caresses :  en couple.

 Ombres libertines :  voire plus...  

Bulles de liberté :  heures légères et autres hommes.

 Frissons :  photos, auto-portraits. 

En quelques mots :  pensées, émotions, sur le vif.

Souvenirs, petites choses :  souvenirs, bonheurs.

Murmures & plumes :  récits et lectures.

 

 

Protected by Copyscape Web Plagiarism Software


 

 

chaine2

 

 

 

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Suivez-moi sur Hellocoton

Follow on Bloglovin

 


 En Cascade... 

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

 

 

   

 

 Desseins dessinés 

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - 

      (x)  Mettre le design du blog à jour.
      (x)   Trier les futures photos à mettre ici.
      (  )  Ecrire de "vrais" récits.

      (x)  Dormir tout contre lui.
      (  )  Faire des photos sur le bondage.
      (  )  Faire des photos au chocolat...
      (  )  Lire tous ces livres pour adultes. ;)
      (x)  Finir "Des désirs et des Hommes".
      (  )  Terminer l'article sur la domination.
      (x)  Faire des photos ombres & bougies.
      (x)  Tenter la cire... à deux. 
      (  )  M'occuper de moi, encore.
      (x)  Tester une séance de shiatsu.
      (x)  Faire l'amour !
 
                                                                 
 To do list


 

av bw011

Quel jour ?

Septembre 2017
L M M J V S D
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30  
<< < > >>

Doux Nuage

 
~ Ombres & Caresses ~  

 

Dévoiler Caresses Doucement Attirance Souffle Ombres Partager Goûter Désirs Homme Frôler Passion  Bander Lumière Murmures  Parfum Ventre Chaud  Prendre Aimer Rêver Mains Embrasser Hésitations Crépuscule Envies... 
J'aime ces mots.

 

liv biblio sosmall~ Pour rester en contact ~

 


  Un peu de moi... mes
 caresses, mes ombres
 

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

 

J'aime... ma fille, les chats et leurs ronronnements, le chocolat, la sensualité, la lingerie, m'habiller en noir, l'animalité, les fellations :p être attachée, les morsures amoureuses, la complicité, les caresses, les massages... la photo, la musique qui me fait pleurer, la musique dans ma bulle, écouter jouer mon musicien, regarder un bon film... les bougies (pas que pour la cire) et les luminosités douces, la Bretagne, les Alpes, les cascades, les ruisseaux, la mer et l'Océan, le bruit des vagues... les mains masculines, respirer au creux du cou d'un homme, dormir contre mon amant, embrasser sa peau... l'innocence des bébés, les sourires, les freesias, les flocons de neige et le silence feutré qui va avec... le parfum de l'air après la pluie, l'odeur du café au lait et du pain grillé... les fraises.

Je n'aime pas... le mépris, la violence, l'égoïsme, l'ingratitude, l'irresponsabilité, le manque de maturité, la mauvaise foi, la vulgarité... les dentistes, les serpents, le foie de veau, les parapluies, les cheveux électriques, le bordel, les mimes, les clowns... me lever tôt, qu'on juge ma timidité, les chiens qui ne se lassent jamais d'aboyer... vivre dans l'ignorance.

 


 

ll
 visiteurs uniques depuis les premiers chuchotements..   

 



 

Suivez-moi sur Hellocoton



 

 Sensations Plumes... 

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

 

"Le diable n'est pas autre chose que l'incarnation des pulsions anales érotiques refoulées."

 Sigmund Freud.

 

"L'érotisme, c'est quand on le fait, le porno, c'est quand on le regarde."
 Yvan Audouard.

 

"L'innocence est quelque chose de très érotique."
  Armistead Maupin. 

 

 "Le chocolat est divin, moelleux, sensuel, profond. Noir, somptueux, gratifiant, puissant, dense, crémeux, séducteur, suggestif, riche, excessif, soyeux, doux, luxueux, céleste..." 
 Elaine Sherman.

 

"La voix de la mer parle à l'âme. Le contact de la mer est sensuel, et enlace le corps dans une douce et secrète étreinte."
  Kate Chopin

 

 

twit  

En musique...

A la recherche de...

Tourner les pages

... et lire

Bibliotheque


qr code2
 
Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés