Mercredi 9 mai 2012 3 09 /05 /Mai /2012 03:14


torse1aParfois, nous faisons des rêves qui restent avec nous toute la journée. Des rêves dont l'ambiance nous marque, nous fait du bien, car nous avons l'impression d'être encore un peu dedans, que c'est là, tout proche, à nous accompagner pendant des heures... Vous voyez ce que je veux dire ?

J'ai fait un tel rêve, la nuit dernière. Je me suis réveillée à moitié, flottant doucement, blottie dans du coton... et je suis restée longtemps sous la couette sans bouger, à profiter, en fermant les yeux. À me repasser dix fois ces images fugaces et pourtant si précises qui marquent la mémoire et les émotions. Qui restent au fond du coeur, qui nous tiennent chaud.

J'ai rêvé de lui.

Lui, c'est un ex, dont j'étais tombée éperdument amoureuse, il y a maintenant quinze ans. Quinze ans, oui. Mais nos chemins se sont plusieurs fois recroisés, depuis, de manière très troublante.

Notre histoire n'avait pas duré longtemps, mais elle avait été très intense. Faite d'été, de soleil, d'insouciance et d'océan. Faite de sorties, de soirées sur la plage, de nuits à la fois tendres et torrides ; il était très câlin et je découvrais avec lui pour la première fois un réel épanouissement sexuel. Pourtant, il n'était pas expérimenté, j'étais sa deuxième petite amie (comme quoi, la qualité ne vient pas forcément avec la quantité) mais le courant passait.
Je me souviendrai toujours de son visage, à la fois ravi et encore étonné de ce qui venait d'arriver, la nuit où je lui ai fait la première fellation de sa vie. J'étais la première femme à boire son sperme ! Y repenser me trouble encore, quinze ans après.

Puis il m'avait quittée, car (m'avait-il dit) il ne tombait pas réellement amoureux. Il était parti à l'étranger, et j'avais mis des mois à m'en remettre, à ne plus penser à lui tous les jours... Il avait été franc avec moi, je n'arrivais donc pas à avancer en passant par la phase nécessaire de la colère. Je ne pouvais pas lui en vouloir.

Quatorze mois plus tard, un soir où j'étais seule, quelqu'un sonnait à l'interphone de mon studio. C'était lui, revenu dans ma vie comme s'il m'avait quitté la veille, sans ME quitter. La même complicité, la même attirance (ah, le deuxième "premier baiser"... un des plus beaux de ma vie, car je savais qu'il serait merveilleux), nos discussions que j'aimais tant, nos moments de silence côte à côte, sans gène particulière, juste le plaisir d'être l'un contre l'autre à écouter de la musique...
Nous avions refait l'amour. En toute simplicité, avec le bonheur de retrouver son parfum, sa peau, et toujours ses beaux yeux verts. Les papillons au fond du ventre...

Je n'avais que 24 ans, mais j'acceptais déjà, sans vraiment le réaliser, la possibilité d'une belle « histoire de cul » : une histoire d'émotions, de tendresse et de volupté, à défaut d'une histoire d'amour complète et aboutie. Mais lui, plus jeune que moi encore, avait peur de ne pas me respecter ; m
algré ses désirs de moi, la situation le dérangeait.
Au bout de quelques temps, je retenais mes « je t'aime », lors de nos rencontres assez régulières. Puis j'ai rencontré l'homme qui allait devenir mon mari. Alors, un après-midi, j'ai dit à celui dont j'avais attendu le retour si longtemps que j'avais très envie de lui, mais qu'il ne fallait pas. Il a compris, m'a dit : « j'ai tellement envie de toi... il faut que je parte, sinon je vais te sauter dessus ». Il m'a embrassé sur le front.

Et je l'ai regardé partir.

Plus tard, je me suis mariée. J'ai fait un enfant. J'ai déménagé dans une petite ville à 20 km de là. Cinq ans se sont écoulés. Jusqu'à ce que je tombe sur « lui », dans le parking de ma résidence ! Il venait d'emménager dans le même bâtiment que moi. Avec femme et enfant.
À chaque fois que je le croisais, j'étais troublée, bouleversée, terriblement attirée par lui. Monter dix étages dans un ascenceur, seule avec lui, me faisait fantasmer pendant des jours.

Il ne s'est jamais rien passé entre nous. Il est parti, faire construire, la même année que moi. Y avait pas à dire, nous étions en symbiose sans le vouloir...
Puis j'ai divorcé, quitté la région.

torse2aSi je le revoyais aujourd'hui, je ne peux pas garantir que je resterais indifférente... pourtant, évoquer son existence ne me fait plus grand chose. Peut-être une pointe de nostalgie vis à vis de l'insouciance de cette époque ? L'homme avec qui je vis n'est pas comme ça, et parfois je regrette de ne plus pouvoir profiter des joies simples et de jouer comme des enfants, un moment.

 

* * *

 

Et mon rêve, me direz-vous ? Je n'ai plus les détails, mais il me reste l'ambiance, la douceur extrême, le désir, la tension érotique.

Le hasard nous réunissait, cet ex amant et moi, dans un aéroport. Mon avion était en retard. Et  de suite, je percevais que cet homme avait envie de moi
... Pas besoin de discuter de ça, nous savions que ça arriverait. Mais il me parlait, de tout de rien, et il y avait cette même complicité, proximité, et son petit côté insolent face à la vie, amusé de toutes les situations inhabituelles.
J
'ai retrouvé son beau regard vert . Et il y avait ses sourires, il y avait sa bouche qui me faisait envie... me souvenir qu'il embrassait merveilleusement bien... J'ai retrouvé sa langue, sensuelle contre la mienne, j'ai retrouvé ses lèvres, le goût de sa bouche, son souffle se mélangeant au mien... ses mots contre mes joues, ses caresses.

Nous sommes allés nous cacher comme deux gamins, dans un bureau aux murs de verre, derrière les bibliothèques. J'étais contre lui, dans ses bras, j'ai ouvert sa chemise et redécouvert son torse, sa peau si lisse, si douce, ses grains de beauté. Je me sentais protégée, aimée, et je me suis blottie au creux de son cou, puis j'ai caressé les courbes de son épaule, dessiné du bout des doigts les contours de son bras... embrassé sa clavicule, tout le long, fini dans son cou encore, à le respirer...  ou à écouter son coeur puis repartir à l'assaut de ses baisers. Et profiter encore de la couleur de ses yeux félins.

Après, nous avons fait l'amour, debouts, à moitié déshabillés, en riant. J'ai perdu les détails de cette scène, je n'ai que des flashes. Sa peau, encore, sa chemise blanche froissée, ses épaules rondes et tendres, ses mains sur moi. Nos ventres collés, et le plaisir accompagné de complicité sereine. Notre gourmandise, et de la tendresse, toujours.

Et la suite ? Je ne la sais pas. Je me suis réveillée
et je suis restée longtemps sous la couette sans bouger, à profiter, en fermant les yeux.
J'ai repensé à ces après-midis dans les vagues, où il me tenait serrée contre lui tandis que nous étions embarqués par la force de l'eau. À ces moments où je m'amusais à me coller contre son dos, m'allongeant sur lui, pour l'obliger à rester encore sur sa serviette de plage à cause de son érection. À ces nuits où nous nous réveillions et où nous faisions l'amour sans un mot, conscients de notre désir réciproque, avant de refermer les yeux pour quelques heures...

Puis, j'ai réalisé que c'était son anniversaire, aujourd'hui.
Le pouvoir de l'inconscient...

 

 

Et ne me dites pas que ces souvenirs n'appartiennent qu'à moi, que là aussi ça
pourrait froisser mon homme. J'ai subi pendant plusieurs mois les empreintes
des pieds d'une de ses (anciennes ?) conquêtes, sur le pare-brise de sa voiture,
côté passager. Devant mes yeux à chaque fois qu'il m'emmenait quelque part.
J'ai fini par nettoyer la vitre, pour effacer ce manque de tact et de délicatesse.


 

Rendez-vous sur Hellocoton !
Publié dans : Instants désirs - ~ Découvrir les 4 commentaires ~ - ° Esquisser un petit mot (doux) °
Communauté : les blogs persos
Retour à l'accueil

Nuit Frissons

  • Femme
  • 40 ans, divorcée. Avec l'envie de découvrir toujours plus. À la recherche d'émotions, de complicité et de douceur. Aime la photo ; s'enrichir au contact des autres ; écrire, aussi, trouver les mots pour révéler les sentiments.
  • photo femme homme jeux tendresse

Tous mes murmures

   

© http://ombres-et-caresses.erog.fr | 2010-2012 |
| Tous droits réservés |

Protected by Copyscape Web Plagiarism Software

 

qr code1b


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

 

¤ Liste complète des articles ¤

° Mes mots mis à l'index °

¤ Flux RSS du blog ¤


° Pour me contacter ou me "suivre" °
 

 

 

Tout a commencé en juillet 2010... L'ombre et les caresses se sont presque imposées. Venues naturellement, avec le désir de confier ces pensées légères, sensuelles, ces souvenirs, doutes ou questions.

 

Quant aux photos, les miennes sont "estampillées" des mots Ombres et Caresses.

 

 

- - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Il y a actuellement  2  personne(s)
sur  OmbreS  &  CaresseS ...

 

 


  Mes Publications 

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

 

entre ses cordes

 

dix sapin

 

florilegeGratuit !

 

Notes (in)connues

Douceur émoi :  pensées diverses... & moi.

 Instants désirs :  en solo... Envies, rêves, fantasmes.

Duo de caresses :  en couple.

 Ombres libertines :  voire plus...  

Bulles de liberté :  heures légères et autres hommes.

 Frissons :  photos, auto-portraits. 

En quelques mots :  pensées, émotions, sur le vif.

Souvenirs, petites choses :  souvenirs, bonheurs.

Murmures & plumes :  récits et lectures.

 

 

Protected by Copyscape Web Plagiarism Software


 

 

chaine2

 

 

 

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Suivez-moi sur Hellocoton

Follow on Bloglovin

 


 En Cascade... 

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

 

 

   

 

 Desseins dessinés 

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - 

      (x)  Mettre le design du blog à jour.
      (x)   Trier les futures photos à mettre ici.
      (  )  Ecrire de "vrais" récits.

      (x)  Dormir tout contre lui.
      (  )  Faire des photos sur le bondage.
      (  )  Faire des photos au chocolat...
      (  )  Lire tous ces livres pour adultes. ;)
      (x)  Finir "Des désirs et des Hommes".
      (  )  Terminer l'article sur la domination.
      (x)  Faire des photos ombres & bougies.
      (x)  Tenter la cire... à deux. 
      (  )  M'occuper de moi, encore.
      (x)  Tester une séance de shiatsu.
      (x)  Faire l'amour !
 
                                                                 
 To do list


 

av bw011

Quel jour ?

Juillet 2017
L M M J V S D
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31            
<< < > >>

Doux Nuage

 
~ Ombres & Caresses ~  

 

Dévoiler Caresses Doucement Attirance Souffle Ombres Partager Goûter Désirs Homme Frôler Passion  Bander Lumière Murmures  Parfum Ventre Chaud  Prendre Aimer Rêver Mains Embrasser Hésitations Crépuscule Envies... 
J'aime ces mots.

 

liv biblio sosmall~ Pour rester en contact ~

 


  Un peu de moi... mes
 caresses, mes ombres
 

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

 

J'aime... ma fille, les chats et leurs ronronnements, le chocolat, la sensualité, la lingerie, m'habiller en noir, l'animalité, les fellations :p être attachée, les morsures amoureuses, la complicité, les caresses, les massages... la photo, la musique qui me fait pleurer, la musique dans ma bulle, écouter jouer mon musicien, regarder un bon film... les bougies (pas que pour la cire) et les luminosités douces, la Bretagne, les Alpes, les cascades, les ruisseaux, la mer et l'Océan, le bruit des vagues... les mains masculines, respirer au creux du cou d'un homme, dormir contre mon amant, embrasser sa peau... l'innocence des bébés, les sourires, les freesias, les flocons de neige et le silence feutré qui va avec... le parfum de l'air après la pluie, l'odeur du café au lait et du pain grillé... les fraises.

Je n'aime pas... le mépris, la violence, l'égoïsme, l'ingratitude, l'irresponsabilité, le manque de maturité, la mauvaise foi, la vulgarité... les dentistes, les serpents, le foie de veau, les parapluies, les cheveux électriques, le bordel, les mimes, les clowns... me lever tôt, qu'on juge ma timidité, les chiens qui ne se lassent jamais d'aboyer... vivre dans l'ignorance.

 


 

ll
 visiteurs uniques depuis les premiers chuchotements..   

 



 

Suivez-moi sur Hellocoton



 

 Sensations Plumes... 

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

 

"Le diable n'est pas autre chose que l'incarnation des pulsions anales érotiques refoulées."

 Sigmund Freud.

 

"L'érotisme, c'est quand on le fait, le porno, c'est quand on le regarde."
 Yvan Audouard.

 

"L'innocence est quelque chose de très érotique."
  Armistead Maupin. 

 

 "Le chocolat est divin, moelleux, sensuel, profond. Noir, somptueux, gratifiant, puissant, dense, crémeux, séducteur, suggestif, riche, excessif, soyeux, doux, luxueux, céleste..." 
 Elaine Sherman.

 

"La voix de la mer parle à l'âme. Le contact de la mer est sensuel, et enlace le corps dans une douce et secrète étreinte."
  Kate Chopin

 

 

twit  

En musique...

A la recherche de...

Tourner les pages

... et lire

Bibliotheque


qr code2
 
Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés